115 municipalités participent à la 2ème édition du Livre Blanc de Catalogne Nord


Le « Llibre Blanc de Catalunya Nord » est un outil à destination des municipalités de tous bords politiques, de toutes tailles et de toutes les zones géographiques souhaitant promouvoir une « catalanité » facteur de cohésion sociale. En une année, 115 municipalités ont intégré le projet du livre blanc. Elles étaient 55 à participer à la première édition en juin 2021, déjà réalisée par les Angelets de la Terra.   Ce livre blanc commence par deux éditoriaux de deux personnalités : le député Paul Molac pour sa loi en faveur des langues de France et l'ancien président de la Generalitat de Catalunya Jordi Pujol pour ses projets transfrontaliers. Vous y trouverez aussi 55 propositions concrètes destinées aux élus de Catalogne Nord qui s’engagent à normaliser l’usage du catalan et son apprentissage, tout en valorisant les traditions populaires, ainsi que le développement des liens avec tous les Pays Catalans. Ces propositions aident les municipalités à développer une véritable politique linguistique et culturelle et s’accompagnent d’exemples concrets déjà mis en œuvre dans le département, mais également ailleurs en France. Vous pourrez également y consulter les résultats d'une enquête auprès des mairies, présentant leurs positions vis à vis des 55 propositions des Angelets de la Terra, mais aussi des sujets d'actualité tel que le changement du nom du département et le développement de l'OPLC. De plus, les Angelets y ont intégré les écrits des 115 municipalités participantes, dans lesquels elles précident leurs actions et projets. L'intégralité de ces écrits est consultable, en catalan et en français, sur le site Internet des Angelets (www.angeletsdelaterra.com), où chaque commune a une pagé dédiée. Enfin, de nombreuses informations ressources à destination des élus sont détaillées dans le livre blanc : contacts utiles, liste de groupes chantant en catalan, liste de conférenciers, etc.   Le contenu de cette deuxième édition s'est amplifié car le nombre de municipalités a plus que doublé, mais aussi parce que celles qui participaient déjà ont pu faire un premier bilan après une année. De plus, les Angelets de la Terra ont approfondi leurs 55 propositions grace à l'expérience acquise en collaborant avec les mairies. A l'heure actuelle, 60% des municipalités nord-catalanes affirment dans le Livre Blanc de Catalogne Nord leur engagement en faveur de la « catalanité » dans leurs communes et intercommunalités. Ce projet a dors et déjà généré de nombreux débats et normalisé la question catalane au sein des conseils municipaux, même lorsqu’ils ne participent pas encore au livre blanc. Cela a permis d'approfondir la réflexion sur les moyens à mettre en œuvre pour agir en faveur du catalan et de ses traditions, mais aussi d'affirmer que la préservation et la promotion de la « catalanité » est une problématique transversale qui concerne tous les habitants de Catalogne Nord, catalans d'origine ou d' adoption, parlant le catalan ou pas. C'est la principale richesse de ce territoire et personne n'en a le monopole.   Le Livre Blanc de Catalogne Nord donne un éventail de la situation sociologique, culturelle et linguistique en Catalogne Nord, en s’appuyant aussi sur l'enquête réalisée auprès des municipalités. Cette enquête s’appuie sur les 55 propositions et établie pour la première fois un état des lieux précis des actions, des projets et des besoins de nos municipalités. Les Angelets de la Terra dévoilent les résultats positifs de cette enquête et invitent les institutions supra-municipales (Europe, Etat, Région, Département et Generalitat de Catalunya) à définir les politiques à mettre en place pour soutenir cette volonté municipale. La participation de la majorité des municipalités nord-catalanes et la multiplication des actions en faveur de la catalanité ces derniers mois illustrent à quel point nos élus de proximité sont bel et bien conscient des bénéfices, notamment économiques et sociaux, inhérents à une catalanité moderne, ouverte et vivante.   Durant les trois années à venir, les Angelets de la Terra feront un suivi des actions municipales et de leur évolution. En 2025, en fin de mandats, ils éditeront un troisième Livre Blanc de Catalogne Nord, pour valoriser les actions portées à terme pendant ce mandat par toutes les municipalités nord-catalanes, y compris celle qui n'auront pas souhaité adhérer à ce projet. Le Livre Blanc de Catalogne Nord a pour ambition de participer à l'entrée de la Catalogne Nord, Pays Catalan ou même Pyrénées Catalanes dans le XXIème siècle. - L’association culturelle des Angelets de la Terra : Elle est créée à Perpignan en 2001, est autogérée et autofinancée. Elle fonctionne donc sans subventions, avec des bénévoles passionnés et des mécènes engagés. De 2001 à 2009, les Angelets de la Terra étaient à l'origine un groupe de supporters de l'USAP, puis des Dragons Catalans. Depuis 2010, ils coordonnent un collectif de centaines de musiciens qui chantent à minima un titre en catalan. En 2018, ils organisent quatre festivals, les « Concerts per la Llibertat », pour la liberté et la démocratie, avec la participation de 40 groupes du collectif. - Le Livre Blanc de Catalogne Nord : Il a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous). - L'origine du Livre Blanc de Catalogne Nord : En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux élections municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. C'est de la réflexion autour des trois axes principaux de cette charte du « Label Cultural des Angelets de la Terra » qu'est né le Livre Blanc de Catalogne Nord : langue, culture et pays. - Pourquoi avons-nous choisi le français pour rédiger le Livre blanc ? Ce livre est écrit majoritairement en français car nous voulons toucher le plus de monde possible en Catalogne Nord où de nombreux élus ne comprennent pas bien le catalan. La Catalogne Nord est un territoire où l’intérêt pour le catalan et son enseignement n’ont jamais été aussi élevés, malgré un usage en baisse constante. Cette situation est le résultat de décennies d’étouffement économique et de discriminations qui ont généré une honte de soi, dans cette zone sinistrée. En 2011, 59% des résidents n’étaient pas nés en Catalogne Nord, selon une étude du Département 66, de la Generalitat de Catalunya et de l’Université de Perpignan. L’enjeu est donc d’intégrer ces «nouveaux catalans», de donner la possibilité à la jeunesse de rester vivre ici et de donner un sens à l’engagement de tous en faveur du catalan. Il faut renforcer la cohésion sociale avec la «catalanité» comme outil. - Qui a participé à la réalisation de la deuxième édition du Livre Blanc de Catalogne Nord ? DANAT Delphine, DOMENECH DE CELLÈS Hug, DONAIRE BARBERA Judith, FARRÉ SALVATELLA Rémy, Richard BANTEGNY, FAURA i LABAT Ramon, GUILLEM Sabrina, LABAT Geneviève, LEIBERICH Michel, MARTY Nicolas, PEYTAVÍ i DEIXONA Joan, PINÈDA Thierry, PLANES Joan, POISSON Olivier, RICORD Thierry, ROUS François, SANCHEZ Alain, SUNYER Bérengère, TARRIUS Thierry i elegits de 115 ajuntaments. Mécènes : BRUNSO Francis, CARBONELL Lluís, FAURA i LABAT Ramon, FONT i CASES Ramon, HAVART FALGUERAS Jean-Claude & Maguy, JUNQUÉ Vanessa, MAINSON Marie-ange, MILHAU-BLAY Juan, MULERO David, PARES José, PIQUER i JORDANA Jaume, PUJOL i FERRUSOLA Oriol, PUJOL Ramon, ROSSINYOL Daniel, ROUS-BOIX François, SUNYER Joan Pere, VANDAMME Frederic, XANCHO Maryline, GRAU Daniela.   Mise-en-page / graphisme / illustrations : COMÈS Sabine (Comes Design) et GUBIANAS Jaume (www.auques.cat).

Alénya (Mairie du Llibre Blanc de Catalunya Nord)

Alénya est une ville de la plaine du Roussillon, en Catalogne Nord, de 3 534 habitants en 2016.

Le XIXe siècle est marqué par l'expansion de l'activité viticole du village. Les vignobles, qui existaient depuis longtemps, constituaient une source de revenus incontestable. En fait, une grande partie de la population dépend de la culture du raisin et de sa transformation en vin. Après la crise du vin de 1907, une cave coopérative a été créée par Edouard Chichet en 1924. À partir des années 50, la cave rencontre un grand succès, puis elle s'essouffle progressivement jusqu’à sa fermeture en 1985. Aujourd'hui, cette cave est un lieu culturel où les Angelets de la Terra oganisent des concerts, débats et expositions en collaboration avec la municipalité.

En catalan, le nom de la commune est Alenyà. Alénya est mentionnée en 904 sous le nom d'Alignanum. On trouve ensuite les formes Alannyano (1385) et Alenya ou Alanya d&egra [...]

Agenda
Actualités
Sant Joan 2022 à Alenya
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
Jeudi 23 Juin à partir de 18h15
Alenya participe à la deuxième édition du Livre Blanc de Catalogne Nord
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
La commune d'Alenyà souhaite donner à la langue catalane toute sa place dans l'espace public et dans les écoles. Nous faisons vivre les traditions catalanes, tout particulièrement la Sant Jordi avec l'organisation de différents évènements autour de la musique et de la littérature en catalan. Nous organisons également la Sant Joan,la Festa Major, la Sant Joan, le Goig dels Ous, des Ballades de sardanes, la Castanyada et nous aimerions faire les Reis Mags; le Pessebre vivant et le Tió de Nadal. Nous communiquons les noms de ces festivités en catalan. Nous sommes jumelés avec la commune de Celrà en Catalogne Sud avec qui nous entretenons des échanges réguliers. Lamaire et les autres élus formulent systématiquement quelques mots ou phrases en catalan lors de chaque intervention publique et nous envisageons de parler en partie en catalan lors des conseils municipaux. Les élus envisagent aussi de porter les couleurs catalanes en complément de leurs écharpes tricolores. Le conseil municipal comprend un adjoint délégué à la catalanité et une"Commission catalanité" composée d'élus et d'associations. Un drapeau catalan flotte sur la façade de la mairie où nous aimerions ajouter une plaque « Ajuntament ». De la même façon, nous sommes favorables à la généralisation des panneaux bilingues sur les façades des bâtiments municipaux ou du marquage bilingue sur les véhicules municipaux. Le nom de la commune est en catalan et en français sur les panneaux d'entrées. Les plaques de rues sont bilingues et nous leur donnons parfois des noms de personnalités catalanes. Nous avons fait corriger l'orthographe des toponymes. Nous avons des panneaux de signalisation routière bilingues. Nous mettrons en place des panneaux en catalan (et autres langues) pour expliquer le patrimoine communal. Lors des Journées du Patrimoine nous utilisons aussi le catalan et lors du Salon des Associations nous invitons des associations qui valorisent la langue, la culture et le patrimoine catalans. Nous incitons les membres du réseau associatif à communiquer en catalan et nous envisageons de le faire avec les commerçants. Nous disposons d'un fond documentaire en catalan à la bibliothèque. Nous proposons des activités périscolaires autour de la langue, de la culture et des traditions catalanes à la bibliothèque et au Point Information Jeunesse. Nous favorisons l'intervention d'aînés catalanophones afin de permettre une transmission intergénérationnelle.   Au cours de ce mandat nous souhaitons aussi: - Favoriser le bilinguisme sur nos cartes de visite, notre répondeur téléphonique, notre site Internet mairie (avec une extension « .cat »), le papier à en-tête, le slogan du logo municipal, les cartons d'invitations et cartes de vœux. - Intégrer le catalan dans notre bulletin municipal et sur la page Facebook de la commune. - Proposer de célébrer des mariages en catalan ou en bilingue. - Proposer des documents bilingues pour les actes courants (certificats de résidence ou de mariage, actes de naissance ou de décès, etc.) et pour le Livret de famille. - Panneaux d'information électroniques, l'affichage mairie ou les avis à la population seront en partie ou en totalité bilingues. - Introduction de la cuisine traditionnelle et du catalan dans les menus de notre restauration collective. - Oeuvrer à la création d'une filière bilingue publique. - Inviter les employés municipaux et tous les habitants à suivre un apprentissage du catalan.   Nous sommes favorables au changement de nom du département par « Pyrénées Catalanes » ou un nom avec les mots Catalan ou Catalogne. Nous souhaitons une multiplication des choix. L'organisation d'événements spécifiques pour faciliter les rencontres entre les élus de Catalogne du Nord et du Sud nous semble nécessaire. Des élus de Catalogne du Sud pourraient être invités lors du salon des maires. Il nous semble opportun que l'OPLC soutienne les Points Jeunes et centres de loisirs en catalan ou bilingues.   Jean-André MAGDALOU, batlle/alcalde (Maire) Marcel CLAVAGUERA, tinent (adjoint culture et catalanité)
Sant Jordi 2022 à Alenya
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
Sant Jordi 2022
Présentation du Livre Blanc de Catalunya Nord à la mairie d'Alénya
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
Présentation du Livre Blanc de Catalogne Nord à la mairie d'Alénya avec le maire Jean-André Magdalou. Nous avons parlé de l'importance des associations pour faire vivre les traditions populaires, vectrices d'intégration et de cohésion sociale. La municipalité peut mener une politique en faveur de la catalanité mais il faut des associations pour porter les différents projets à la fois festifs, intergénérationnels et pédagogiques. L'enjeu et le passage de relais pour que les associations ne disparaissent pas. Nous avons aussi abordé l'importance de la valorisation de la toponymie pour mieux comprendre notre territoire et son histoire. 
La mairie d'Alenya participe au Livre Blanc de Catalogne Nord
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
Llibre Blanc de Catalunya Nord La commune d'Alenyà souhaite donner à la langue catalane toute sa place dans l'espace public et dans les écoles. Cela passe par le soutien financier et matériel aux associations qui promeuvent la pratique de la langue (Òmnium cultural, Ràdio Arrels, association locale Sempre Endavant). Nous faisons vivre les traditions catalanes, tout particulièrement la Sant Jordi avec l'organisation de différents évènements autour de la musique et de la littérature en catalan. Nous organisons également la Sant Joan. Nous sommes jumelés avec la commune de Celrà en Catalogne Sud et nous entretenons des échanges réguliers au travers d'un comité de jumelage et d’amitié entre les peuples (fête des fleurs, Correfocs). Ce jumelage a beaucoup évolué ces dernières années en passant de quelques rencontres culturelles à des échanges beaucoup plus réguliers y compris de défense de la démocratie (envoi d’observateurs internationaux à la demande du maire de Celrà lors du référendum du 1er octobre 2017, prêts d’exposition et actions conjointes pour la libération des prisonniers politiques, actions conjointes de défense de la démocratie, etc. Nous participons au mouvement de solidarité avec les prisonniers et exilés politiques sud-catalans. Nous avons collaboré avec les Angelets de la Terra en accueillant leur festival “Concert per la Llibertat” et leur expo-projection-débat “Visca per la Llibertat”.   Jean-André MAGDALOU, Batlle/Maire
LABEL CULTUREL ANGELETS DE LA TERRA: Jean-André Magdalou, maire d'Alenya (municipales 2020)
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
Jean-André Magdalou, maire et tête de liste à Alenya, en Roussillon et Catalunya Nord, est candidat aux municipales de 2020. Il adhère à la charte du Label Culturel des Angelets de la Terra. L’association culturelle des Angelets de la Terra s’engage à soutenir et mettre en valeur les actions que souhaitent mener Jean-André Magdalou et son équipe pour promouvoir la langue, les traditions et les liens avec la Catalogne du Sud.
Premier « Concert per la Llibertat » à Alénya, le 1er avril 2018
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
Les artistes catalans et occitans se sont mobilisés à travers le Col·lectiu Angelets de la Terra pour défendre la démocratie et demander la libération des prisonniers politiques catalans. Le dimanche 1er avril a eu lieu à Alenyà, le premier concert d’une série de quatre « Concerts per la llibertat ». Le Col.lectiu Angelets de la Terra et son président Ramon Faura, organisateurs et à l’initiative du projet, tiennent à remercier les artistes, les bénévoles, les associations amies, les politiques et les plus de 800 participants. Tous ont fait de cette soirée un moment exceptionnel et ont prouvé que les catalans du Nord savaient se mobiliser pour aider les catalans du Sud dans ces moments difficiles. Sur scène, on a pu entendre des discours de soutien, en catalan et en français, des maires d’Alenyà, Jean-André Magdalou, de la Torre del Bisbe (Latour-Bas-Elne) Pierre Roge, et d’Argelers de la Marenda (Argelès-sur-Mer), Antoine Parra, ainsi que deux vice-présidents du Conseil Départemental, Nicolas Garcia et Françoise Fiter. Alenyà était la première date du cycle de quatre Concerts per la Llibertat et ce fut un franc succès avec la participation d’environ 800 personnes qui ont rempli les anciennes caves Ecoiffier. La soirée a commencé avec l’auteure compositeur et interprète Delphine Bassols sur la scène de la Rotonde où ont aussi joué José de los Rios, Jean-Baptiste Sparr Trescases, Elise Mateu et Nayah qui a représenté la France à l’Eurovision en 1999. Sur la scène principale, salle Oms, c’est Gaëlle Balat qui a débuté avec des chansons écrites par sa mère, puis Dídac Rocher et Montse Castellà qui avaient participé en 2013 à l’hommage à Joan Pau Giné organisé par le Col·lectiu, étaient les invités de Catalogne du Sud. Il y a eu aussi une intervention vidéo du ministre catalan de la culture, Lluís Puig, en exil à Bruxelles qui a félicité les catalans du Nord pour cette initiative. Ce moment solennel s’est terminé par l’hymne catalan repris par le public comme cela avait été le cas lors de la manifestation du mercredi 28 mars devant le consulat d’Espagne à Perpignan convoquée par de nombreuses associations et ambiancée par des groupes du Col.lectiu. La soirée s’est terminée en effervescence avec les rumberos de Buenasuerte venus de Saint Jacques et le ska occitans de Goulamas’k qui ont aussi chanté en catalan, comme ils l’avaient fait pour la 8ème compilation du Col·lectiu Angelets de la Terra. La réussite de ce premier concert auprès d’un large public intergénérationnel était prévisible au vu de l’engouement sur les réseaux sociaux mais c’est aussi auprès des élus qu’il a eu un impact. Deux jours plus tard, les 129 maires du SIOCCAT présentaient une motion en faveur des prisonniers politiques. Un collectif de maires pour demander la libération des prisonniers et le respect de la démocratie en Espagne a aussi été créé après avoir été annoncé lors de la conférence de presse des Angelets à Alenyà.
Discours de Lluís Puig, ministre de la culture catalan exilé, lors du premier Concert per la Llibertat
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
Exposition à Alénya, en présence du maire Jean-André Magdalou
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
Alenya fait partie des communes arborant le "Label Culturel Angelets de la Terra". Interventions de Jean-André Magdalou (maire d'Alenyà), Nicolas Garcia (vice-président Conseil Départemental), Guy Esclopé (vice-président Conseil Régional),... Musique de Joan Ortiz (Col.lectiu Angelets de la Terra).
Interviews: le maire d'Alenya soutient les prisonniers et exilés politiques catalans
à - Alenyà (ROSSELLÓ)
Jean-André MAGDALOU né le 18/07/1973 est maire d'Alenya depuis 2014. Il est technicien scientifique à la Réserve Naturelle Nationale de la Forêt de la Massane.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}