115 municipalités participent à la 2ème édition du Livre Blanc de Catalogne Nord


Le « Llibre Blanc de Catalunya Nord » est un outil à destination des municipalités de tous bords politiques, de toutes tailles et de toutes les zones géographiques souhaitant promouvoir une « catalanité » facteur de cohésion sociale. En une année, 115 municipalités ont intégré le projet du livre blanc. Elles étaient 55 à participer à la première édition en juin 2021, déjà réalisée par les Angelets de la Terra.   Ce livre blanc commence par deux éditoriaux de deux personnalités : le député Paul Molac pour sa loi en faveur des langues de France et l'ancien président de la Generalitat de Catalunya Jordi Pujol pour ses projets transfrontaliers. Vous y trouverez aussi 55 propositions concrètes destinées aux élus de Catalogne Nord qui s’engagent à normaliser l’usage du catalan et son apprentissage, tout en valorisant les traditions populaires, ainsi que le développement des liens avec tous les Pays Catalans. Ces propositions aident les municipalités à développer une véritable politique linguistique et culturelle et s’accompagnent d’exemples concrets déjà mis en œuvre dans le département, mais également ailleurs en France. Vous pourrez également y consulter les résultats d'une enquête auprès des mairies, présentant leurs positions vis à vis des 55 propositions des Angelets de la Terra, mais aussi des sujets d'actualité tel que le changement du nom du département et le développement de l'OPLC. De plus, les Angelets y ont intégré les écrits des 115 municipalités participantes, dans lesquels elles précident leurs actions et projets. L'intégralité de ces écrits est consultable, en catalan et en français, sur le site Internet des Angelets (www.angeletsdelaterra.com), où chaque commune a une pagé dédiée. Enfin, de nombreuses informations ressources à destination des élus sont détaillées dans le livre blanc : contacts utiles, liste de groupes chantant en catalan, liste de conférenciers, etc.   Le contenu de cette deuxième édition s'est amplifié car le nombre de municipalités a plus que doublé, mais aussi parce que celles qui participaient déjà ont pu faire un premier bilan après une année. De plus, les Angelets de la Terra ont approfondi leurs 55 propositions grace à l'expérience acquise en collaborant avec les mairies. A l'heure actuelle, 60% des municipalités nord-catalanes affirment dans le Livre Blanc de Catalogne Nord leur engagement en faveur de la « catalanité » dans leurs communes et intercommunalités. Ce projet a dors et déjà généré de nombreux débats et normalisé la question catalane au sein des conseils municipaux, même lorsqu’ils ne participent pas encore au livre blanc. Cela a permis d'approfondir la réflexion sur les moyens à mettre en œuvre pour agir en faveur du catalan et de ses traditions, mais aussi d'affirmer que la préservation et la promotion de la « catalanité » est une problématique transversale qui concerne tous les habitants de Catalogne Nord, catalans d'origine ou d' adoption, parlant le catalan ou pas. C'est la principale richesse de ce territoire et personne n'en a le monopole.   Le Livre Blanc de Catalogne Nord donne un éventail de la situation sociologique, culturelle et linguistique en Catalogne Nord, en s’appuyant aussi sur l'enquête réalisée auprès des municipalités. Cette enquête s’appuie sur les 55 propositions et établie pour la première fois un état des lieux précis des actions, des projets et des besoins de nos municipalités. Les Angelets de la Terra dévoilent les résultats positifs de cette enquête et invitent les institutions supra-municipales (Europe, Etat, Région, Département et Generalitat de Catalunya) à définir les politiques à mettre en place pour soutenir cette volonté municipale. La participation de la majorité des municipalités nord-catalanes et la multiplication des actions en faveur de la catalanité ces derniers mois illustrent à quel point nos élus de proximité sont bel et bien conscient des bénéfices, notamment économiques et sociaux, inhérents à une catalanité moderne, ouverte et vivante.   Durant les trois années à venir, les Angelets de la Terra feront un suivi des actions municipales et de leur évolution. En 2025, en fin de mandats, ils éditeront un troisième Livre Blanc de Catalogne Nord, pour valoriser les actions portées à terme pendant ce mandat par toutes les municipalités nord-catalanes, y compris celle qui n'auront pas souhaité adhérer à ce projet. Le Livre Blanc de Catalogne Nord a pour ambition de participer à l'entrée de la Catalogne Nord, Pays Catalan ou même Pyrénées Catalanes dans le XXIème siècle. - L’association culturelle des Angelets de la Terra : Elle est créée à Perpignan en 2001, est autogérée et autofinancée. Elle fonctionne donc sans subventions, avec des bénévoles passionnés et des mécènes engagés. De 2001 à 2009, les Angelets de la Terra étaient à l'origine un groupe de supporters de l'USAP, puis des Dragons Catalans. Depuis 2010, ils coordonnent un collectif de centaines de musiciens qui chantent à minima un titre en catalan. En 2018, ils organisent quatre festivals, les « Concerts per la Llibertat », pour la liberté et la démocratie, avec la participation de 40 groupes du collectif. - Le Livre Blanc de Catalogne Nord : Il a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous). - L'origine du Livre Blanc de Catalogne Nord : En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux élections municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. C'est de la réflexion autour des trois axes principaux de cette charte du « Label Cultural des Angelets de la Terra » qu'est né le Livre Blanc de Catalogne Nord : langue, culture et pays. - Pourquoi avons-nous choisi le français pour rédiger le Livre blanc ? Ce livre est écrit majoritairement en français car nous voulons toucher le plus de monde possible en Catalogne Nord où de nombreux élus ne comprennent pas bien le catalan. La Catalogne Nord est un territoire où l’intérêt pour le catalan et son enseignement n’ont jamais été aussi élevés, malgré un usage en baisse constante. Cette situation est le résultat de décennies d’étouffement économique et de discriminations qui ont généré une honte de soi, dans cette zone sinistrée. En 2011, 59% des résidents n’étaient pas nés en Catalogne Nord, selon une étude du Département 66, de la Generalitat de Catalunya et de l’Université de Perpignan. L’enjeu est donc d’intégrer ces «nouveaux catalans», de donner la possibilité à la jeunesse de rester vivre ici et de donner un sens à l’engagement de tous en faveur du catalan. Il faut renforcer la cohésion sociale avec la «catalanité» comme outil. - Qui a participé à la réalisation de la deuxième édition du Livre Blanc de Catalogne Nord ? DANAT Delphine, DOMENECH DE CELLÈS Hug, DONAIRE BARBERA Judith, FARRÉ SALVATELLA Rémy, Richard BANTEGNY, FAURA i LABAT Ramon, GUILLEM Sabrina, LABAT Geneviève, LEIBERICH Michel, MARTY Nicolas, PEYTAVÍ i DEIXONA Joan, PINÈDA Thierry, PLANES Joan, POISSON Olivier, RICORD Thierry, ROUS François, SANCHEZ Alain, SUNYER Bérengère, TARRIUS Thierry i elegits de 115 ajuntaments. Mécènes : BRUNSO Francis, CARBONELL Lluís, FAURA i LABAT Ramon, FONT i CASES Ramon, HAVART FALGUERAS Jean-Claude & Maguy, JUNQUÉ Vanessa, MAINSON Marie-ange, MILHAU-BLAY Juan, MULERO David, PARES José, PIQUER i JORDANA Jaume, PUJOL i FERRUSOLA Oriol, PUJOL Ramon, ROSSINYOL Daniel, ROUS-BOIX François, SUNYER Joan Pere, VANDAMME Frederic, XANCHO Maryline, GRAU Daniela.   Mise-en-page / graphisme / illustrations : COMÈS Sabine (Comes Design) et GUBIANAS Jaume (www.auques.cat).

Argelès-sur-Mer (Mairie du Llibre Blanc de Catalunya Nord)

10 383 habitants en 2017.

La première mention du nom remonte à 879 en tant que Villa de Argilariis. Le nom est ensuite repris au Xe siècle sous les formes Argileria et Villam Argelariam. On rencontre ensuite au xiie siècle Argilarium et Argelers, puis aux XIIIe et XIVe siècles Argilers et Argillers. Enfin, on trouve au XVIIe siècle Argellés et Argelès. Le 23 mai 1840, Argelès prend officiellement le nom d'Argelès-sur-Mer.

Déjà citée en 879, puis plus tard en 981 comme étant une des limites des possessions de l'abbaye de Saint-Génis-des-Fontaines, la ville d'Argelès est tout d'abord sous la dépendance directe des comtes du Roussillon, puis passe ensuite entre les mains des rois catalans puis aragonais. Elle est au centre des affrontements entre les rois de Majorque et ceux d'Aragon, aux XIIIe et XIVe siècles. Le 29 juin 1298, un traité de paix y est signé entre Jacques II de Majorque et Jacques II d'Aragon. Le trait&ea [...]

Agenda
Actualités
Saveurs Catalanes a Argelers 2022
à - Argelers (ROSSELLÓ)
Saveurs Catalanes a Argelers 2022
Els Cantaïres d’Argelès-sur-Mer à Manlleu
à - Argelers (ROSSELLÓ)
Els Cantaïres d'Argelès-sur-Mer, accompagnés de Didier Lafond, élu en charge de la catalanité, ont été invités dans le cadre d'un échange entre les deux villes à participer au concert d'estiu (concert d'été) avec la Coral serpencanta de Manlleu.
Salon des maires et adjoints 2022 et Sant Joan : remise du deuxième Livre Blanc de Catalogne Nord à Antoine Parra (maire)
à - Argelers (ROSSELLÓ)
Argelès-sur-Mer participe à la deuxième édition du Livre Blanc de Catalogne Nord
à - Argelers (ROSSELLÓ)
La catalanité à Argelès-sur-Mer se décline de diverses manières que nous tenterons de développer davantage. De nombreuses actions ont été mises en œuvre : - Anciens noms catalans sur les panneaux dans le centre du village - Filière bilingue de la Maternelle au Lycée (15 classes) - Enseignement du catalan pour adultes depuis plus de 20 ans au Casal de l'Albera et depuis quelques années avec Embarca't (association des parents d'élèves de la filière bilingue) - Aide aux associations culturelles ou patrimoniales qui contribuent au maintien des traditions catalanes: Cantaïres d'Argelers, Colla Gegantera, Foment de la Sardana , Casal de l'Albera, Capbreu, GranyotaRem (barques catalanes), Amics de la Barca Notre Dame de Consolation,... - Célébration des fêtes catalanes dont nous communiquons les noms en catalan : Sant Jordi, Sant Joan, Goigs dels Ous, Diades Catalanes, Aplec de sardanes, Festa Major, Reis Mags, Pessebre, Tió de Nadal, Castanyada,... - Nous avons renoué des liens avec la Catalunya Sud, en montant des activités communes et des échanges scolaires avec Montgat (ville jumelée), Manlleu et Espolla. Les élus sont favorables à l'utilisation du catalan lors de chaque intervention publique et lors des conseils municipaux, mais peu d'entre eux le parlent pour l'instant. Le conseil municipal comprend un élu délégué à la catalanité et nous avons prévu de créer une "Commission catalanité" avec les associations. Nous envisageons d'inclure du catalan dans le bulletin municipal, ainsi que sur la page Facebook de la commune. Nos cartons d'invitations et cartes de vœux sont bilingues. Nous aimerions développer un site Internet bilingue pour la mairie et diffuser des informations bilingues sur nos panneaux électroniques, mais pour l'instant nous n'avons pas de personnel qui maîtrise suffisamment le catalan. Des panneaux "Pays Catalan" et le nom de la commune en bilingue ont été mis aux entrées. Un drapeau catalan est fixé sur le toît de la mairie et nous envisageons de mettre une plaque « Ajuntament » en façade. Nous envisageons de faire corriger l'orthographe des toponymes : cours d'eau, chemins, rues, etc. Lors des Journées du Patrimoine nous utiliserons le catalan pour mettre à l'honneur l'histoire et le patrimoine de notre commune. Des panneaux en catalan expliquent le patrimoine communal. Nous disposons d'un fond documentaire en catalan à la médiathèque. Lors du Salon des Associations, nous invitons des associations qui valorisent la langue, la culture et le patrimoine catalans. L'accueil à l'office du tourisme, au camping municipal ou sur les sites patrimoniaux sont parfois en catalan, car certains personnels parlent le catalan. Nous envisageons d'inciter les commerçants à donner de la visibilité à la langue catalane (publicités, affichage, menus, etc.). Les commerçants sont favorables mais ils ont besoin d'aide car peu d'entre eux maîtrisent le catalan. Nous proposons des activités périscolaires autour de la langue, de la culture et des traditions catalanes, ainsi que des colonies de vacances immersives dans d'autres zones des Pays Catalans. Nous aimerions proposer une crèche et un lieu d'accueil de la petite enfance immersif ou bilingue aux Argelésiens. Nous favoriserons l'intervention d'aînés catalanophones auprès des enfants, afin de permettre une transmission intergénérationnelle. Nous sommes favorables au changement de nom du département par « Pyrénées Catalanes » et nous préférons une consultation populaire sur tout le département, avec des urnes dans chaque commune pour décider de ce nom. Nous souhaitons l'organisation d'événements spécifiques pour faciliter les rencontres entre les élus de Catalogne du Nord et du Sud. Le salon des maires pourrait inviter des élus de Catalogne du Sud et organiser des débats sur des thèmes transfrontaliers. Il faudrait que l'OPLC ait plus de moyens pour aider les communes à développer l'enseignement du catalan et sa présence dans l'espace public (exemples: service de Traduction-Conseil mutualisé; soutien des Points Jeunes et centres de loisirs, ainsi que des crèches et lieux d'accueil de la petite enfance en catalan ou bilingues; financement de panneaux de signalisation routière bilingues).   Antoine PARRA, batlle/alcalde (maire) Président de la Communauté de Communes des Albères, de la Côte Vermeille et de l'Illibéris Didier LAFOND, regidor (conseiller culture et transfrontalier)
Sant Jordi 2022 à Argelès-sur-Mer
à - Argelers (ROSSELLÓ)
Sant Jordi 2022
Présentation du Livre Blanc de Catalunya Nord à Argelès-sur-Mer
à - Argelers (ROSSELLÓ)
Ce jeudi 27 mai, Argelès-sur-Mer a officialisé son engagement pour la catalanité, en réceptionnant son exemplaire du “Livre blanc de Catalogne Nord”. Cet ouvrage contient 55 propositions concrètes visant à améliorer la présence de la langue catalane dans l’espace public, grâce à son enseignement, notamment auprès des enfants des écoles primaires. Il concerne aussi le territoire, au travers de son inclusion dans l’espace européen catalan. La remise du livre a été effectuée par Ramon Faura, coordinateur du projet, à Antoine Parra, maire d’Argelès-sur-Mer et à Didier Lafond, conseiller municipal délégué au Patrimoine, aux Relations transfrontalières et à la Culture. Brigitte de Capèle, adjointe à la Culture et Philippe Rius, également élu à la Culture, étaient présents. Antoine Parra a souligné que la catalanité est “un atout global, qui compose une identité ouverte au monde”. Il a évoqué l’avenir : “nous devons régénérer les racines qui font ce que nous sommes, pour nous sentir encore plus à l’aise dans la vie”. Le Livre blanc de Catalogne Nord est une initiative de l’association Angelets de la Terra, épaulée par l’Université de Perpignan. Rédigé par 20 personnes (acteurs économiques, enseignants, psychologues, écrivains et journalistes), il engage la commune d’Argelès-sur-Mer à promouvoir le retour des noms catalans sur les panneaux dans le centre du village, à développer une filière bilingue de la maternelle au lycée, à aider les associations culturelles ou patrimoniales et à consolider les fêtes qui rythment le calendrier catalan.
La mairie d'Argelès-sur-Mer participe au Livre Blanc de Catalogne Nord
à - Argelers (ROSSELLÓ)
Llibre Blanc de Catalunya Nord La catalanité à Argelès-sur-Mer se décline de diverses manières et nous tenterons de la développer davantage. De nombreuses actions ont été mises en œuvre: - Le retour des anciens noms catalans sur les panneaux dans le centre du village. - Le développement de la filière bilingue de la Maternelle au Lycée, avec un accent particulier sur le primaire. - L'enseignement du catalan pour adultes depuis plus de 20 ans au Casal de l'Albera et depuis quelques années avec Embarca't pour les parents des élèves de la filière bilingue. - L'aide aux associations culturelles ou patrimoniales qui contribuent au maintien des traditions catalanes: els Cantaïres d'Argelers, la Colla Gegantera, el Foment de la Sardana , el Casal de l'Albera , Capbreu,... - L'aide aux associations qui font vivre le catalan avec une dénomination catalane comme GranyotaRem (barques catalanes), TxaTxa Club (danses de salon), Serenitat (Yoga), Els Amics de la Barca Notre Dame de Consolation,... - La célébration des fêtes catalanes comme la Sant Jordi, la Sant Joan, els Goigs dels Ous, les Diades Catalanes, l'Aplec de sardanes, la Festa Major,...   Les projets envisagés sont dans l'optique de la multiplication du catalan dans l'espace public, sur les panneaux directionnels, l'utilisation plus prégnante du catalan dans la revue municipale Granotes, ainsi que dans les discours officiels. Il est prévu également le développement de la Casa de l'Albera et de son Musée du patrimoine et des traditions populaires. Enfin, dés que possible nous souhaitons renouer les liens avec la Catalunya Sud, en valorisant le patrimoine transfrontalier (les bornes marquant la frontière), la mise en réseau de notre Mémorial de la Retirada avec le Museu Memorial de l'Exili (MUME) de la Jonquera et les échanges scolaires, ...   Antoine PARRA, Batlle/Maire   Didier LAFOND, Regidor/Conseiller culture et transfrontalier
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}