Dernier communiqué

35 personnalités qui soutiennent l'action solidaire des Angelets de la Terra

Les Angelets de la Terra sont sur les routes depuis septembre 2018 avec leur exposition itinérante de photojournalisme "Visca per la Llibertat" sur le processus d'indépendance en Catalogne. Leur action en faveur de la démocratie et de la liberté a reçu le soutien de nombreuses personnalités du monde culturel, sportif, médiatique ou politique: Jordi Cuixart (président d'Omnium Cultural emprisonné), Elisenta Paluzie (président de l'ANC), Sergi Lopez (César du meilleur acteur en 2001), Bernard Goutta (ancien capitaine emblématique de l'USAP, entraîneur de l'ASM Clermont Auvergne), Carles Puigdemont (président de la Catalogne, en exil en Belgique), Montse Puigdemont (soeur du président Puigdemont, membre de l'Associació Catalana pels Drets Civils), Xavier Sànchez (frère de l'ex-president de l'ANC Jordi Sanchez, membre de l'Associació Catalana pels Drets Civils), Clara Ponsatí (ministre de l'enseignement, en exil en Ecosse), Toni Comín (ministre de la santé, en exil en Belgique), Lluís Puig (ministre de la culture, en exil en Belgique), Meritxell Serret (ministre de l’agriculture, en exil en Belgique), Ferran Civit (député du parlement de Catalogne, membre de l'Associació Catalana pels Drets Civils), Artur Mas (ex-président de la Catalogne), Quim Torra (actuel président de la Catalogne), Lluís Llach (ex-député du parlement de Catalogne, auteur de l'Estaca, compositeur et interprète), Josep Puigbert (directeur de la Casa de la Generalitat a Perpinyà),... Les maires présents lors des vernissages de Visca per la Llibertat: Claude Ferrer (maire de Prats-de-Mollo), Elies Nova (maire Llivia), Xavier Barranco (maire Port-Bou), Jean-Michel Soler (maire de Banyuls-sur-Mer), Marc Cassou (mairie Cerbère), Guy Esclopé (vice-président Conseil Régional), Nicolas Garcia (vice-président Conseil Départemental), Jean-Pierre Romero (maire de Port-Vendres), Patrick Sarda (mairie d'Opoul-Perillos), Jean-André Magdalou (maire d'Alenya), Maurice Guisset (mairie Vernet-les-Bains), Jean-Claude Rivayrol (mairie Estavar), Armelle Fourcada (maire du Soler), Jean-Paul Billés (maire de Pézilla-la-Rivière), François Rallo (maire Saleilles), Robert Garrabé (maire Saint-Jean-Pla-de-Corts), Eric Nivet-Rustullet (maire Jujols), Jean-Luc Moliner (maire Saint-Pierre-dels-Forcats), Huguette Teulière (maire Villefranche-de-Conflent)

Opoul-Périllos

Opoul et Perellós est une commune de 1 168 habitants en Roussillon, Catalogne Nord, formée en 1972 par agrégation des anciennes communes indépendantes d'Òpol et de Perellós. Opoul est actuellement la ville la plus au nord de la Catalogne.

Le village abandonné de Perellós (Perellons) est situé à une dizaine de kilomètres plus loin, vers la montagne, au Nord. Pratiquement déserte depuis la Seconde Guerre mondiale. Perellós connait une résurgence avec la réhabilitation de certaines maisons.

L'origine d'Òpol est son château de Salvaterra créé par Jaume I el Conqueridor au 16ème siècle. La nouvelle ville, créée à une époque de fréquents affrontements guerriers, adopte également une forme de village fermé. La vieille ville, sur la colline du château, conserve plusieurs très grandes citernes, couvertes de voûte. Il y a aussi des vestiges de l'église romane de Sant Llorenç del Castell d'Opol, de la chapelle du château et éventuellement de l'église paroissiale de la première ville de Salvaterra, ainsi que des vestiges d'autres bâtiments du château et de la ville, tous en ruines.

L'ancien village Perellós était donc, lorsqu'il existait en tant que commune indépendante, la commune la plus au Nord de la Catalogne. L’importance stratégique du site a conféré une grande importance au Moyen Âge à la famille qui le possédait. En 1100, y vivait le seigneur Ramon Seguer de Perellons. En 1366, Francesc de Perellós fut nommé vicomte de Rueda et Epila (en Aragon) par Pere III le cérémonieux en récompense de ses services militaires et diplomatiques. Il devint l'amiral du roi de France en 1368. Marié à Constanza de Fenollet, il était le père de Miquel de Perellós, archevêque d’Ambrun, et de Ramon de Perellós, pour qui le roi Jaume Ier a créé le vicomte de Perellós en 1391.

 

 

Agenda
Actualité
La municipalité d'Opoul-Périllos adhère au Label Culturel des Angelets
à - Òpol i Perellós Opoul-Périllos
Patrick Sarda, maire d'Òpol i Perellós (Opoul-Périllos) a signé la charte du Label Culturel des Angelets de la Terra en présence de Mariane Vonau Oms, conseillère municipale, Jérémy Sardà, premier adjoint et Ramon Faura, président des Angelets. Au préalable, le conseil municipal a voté à l'unanimité son adhésion au Label. Des projets futurs en faveur de la diffusion de la langue et de la culture catalanes adaptés à la commune la plus au Nord des Pays Catalans ont été évoqués. Les Angelets seront une force de propositions aux côtés de la municipalité.
Visca per la Llibertat à Opoul-Périllos
à - Òpol i Perellós Opoul-Périllos
Opoul-Périllos, le village le plus au Nord des Pays Catalans recelant de nombreux trésors et histoires, a accueilli l’exposition Visca per la Llibertat dans son Presbytère. Lorsque les Angelets de la Terra sont venus tracter avec leur livret explicatif dans toutes les boîtes aux lettres du village, ils ont été surpris de voir une vingtaine de maison arborant des "estelades". La surprise ne s’est pas arrêtée là. Lors de l’inauguration, la salle était bondée avec une centaine de personnes, principalement des habitants de la commune. Nous avons donc fait une clôture et il y aait autant de monde présent. Les Angelets de la Terra remercient Patrick et Jérémy Sarda, l'association Terre de Pierre, la municipalité et les habitants d’Òpol i Perellós pour leur engagement et leur chaleureux accueil.    
"Trobada per la Llibertat" à Opoul-Périllos: Poésie et musique pour la démocratie et la liberté
à - Òpol i Perellós Opoul-Périllos
Pour ceux d'entre vous qui n'ont pas participé aux Nits de Poesia (2006-2012) ou à d'autres événements des Angelets, je vous informe que le but principal de nos événements est d'effacer la frontière imposée et les frontières mentales, de créer des liens et des échanges, dans un environnement toujours festif et revendicatif, où l'on met toujours le catalan à l'honneur. Dans la Catalogne Nord, l'utilisation du catalan est déjà un acte revendicatif. Les Anges de la Terre ont créé en 2010 un collectif de musiciens de Catalogne Nord pour la langue que lorsque la chanson en catalan mourait dans ces terres du Nord. Dans cette Trobada per la Llibertat, ont participé quelques-un des principaux musiciens de ce collectif qui a édité près de 300 chansons en catalan, en moins de 10 ans, Depuis mars 2018, avec notre engagement pour la libération des prisonniers politiques, le retour des exilés et le droit à l'autodétermination du peuple catalan, nous sommes allés plus loin en affirmant nos revendications catalanisttes, toujours à travers la culture. Avec cette première Trabada per la Llibertat (Rencontre pour la Liberté), nous avons voulu intégrer les poètes et la poésie à notre action en faveur de la démocratie et de la liberté, après les Cassolades per la Llibertat (manifestation où l'on tappe sur des casseroles) devant le consulat d'Espagne à Perpinyà ou lors la venue de Pedro Sanchez à Collioure, des Concerts per la Llibertat et les expositions Visca per la Llibertat de photojournalisme que nous avons présentées dans 45 communes de l'État français. Samedi 28 septembre, les Angelets de la Terra organisaient la première Trobada per la Llibertat, en solidarité avec les prisonniers et exilés politiques catalans. Une déambulation a amené musiciens, poètes et public dans des lieux extraordinaires tels que le château de Salveterra, le genévrier millénaire, la Caune de Perellós et le village anciennement abandonné de Perellós, à l’extrême de la Catalogne. Un paysage lunaire et grandiose dans la commune la plus au Nord des Pays Catalans. Le rendez-vous était donné à 14h sur le parking du château d’Opoul où le président des Amics du Castell, Jean-Pierre, a expliqué l’histoire de cette fortification immense, construite au 13ème siècle par le grand roi catalan Jaume Primer el Conqueridor (Jacques 1er le Conquérant0,) pour défendre la Catalogne face au Royaume de France. A 15h, Joan Père Sunyer a clamé des vers sous le vieux genévrier, un arbre monumental de plus de 1200 ans. A 16h30, Muriel Perpigna a chanté dans la Caune de Perellòs, une grotte grandiose au milieu de la garrigue. Elle avait aussi chanté sous le genévrier majestueux au milieu des vignes. À 18h30, visite de Périllos avec l’association Terre de Pierre qui se charge de restaurer et de redonner vie à ce petit village plein de charme. Puis, des poètes de Catalogne Sud et Nord sont montés sur scène, pour des interventions courtes et dynamiques. Franck Sala (Llamp te Frigui), Joan Ortiz, Muriel Perpigna avec Sébastien Falzon et Gerard Jacquet sont les musiciens nord-catalans qui ont enchanté le public pour cette soirée. Le public a pu, une fois encore, découvrir l’esprit des Angelets de la Terra pour qui la culture est aussi un moyen de créer du lien dans une ambiance conviviale, décontractée et revendicative. La totalité des poètes et musiciens qui sont monté sur scène pour cette première Trobada per la Llibertat : Andríi Antonovskyi,André Artigues,Catalina Girona,Ester Xargay,Francesc Gelonch,Franck Sala (Llamp te Frigui),Gerard Jacquet,Guim Valls Soler,Imma Pla,Joan Ortiz,Joan-Pere Sunyer,Marta Darder,Michel Destieu,Montserrat Gallart,Muriel Perpigna & Sébastien Falzon,Núria Martínez Vernis,Víctor Bonet Arbolí
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualité :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}
{{resultatactualita.contenu.text}}




Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}
{{music.description}}
- {{music.userdescription}}




Photopériodistes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}
{{fotoperiodiste.contenu.text}}




Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre.text}}
{{poetes.contenu.text}}




Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}
{{ajuntamen.contenu.text}}




Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}
{{agenda.description.text}}