Livre Blanc de Catalogne Nord : 55 propositions et 55 municipalités pour la catalanité


Les principaux axes du « Livre Blanc de Catalogne Nord » sont la normalisation de la présence du catalan dans l'espace public; l'enseignement en catalan; l'organisation de fêtes populaires et traditionnelles; les liens avec le reste des Pays Catalans; etc...   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous).   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » développe 55 propositions concrètes pour la catalanité qui ont été soumises à toutes les municipalités nord-catalanes.   55 municipalités participent au « Livre Blanc de Catalogne Nord » en y présentant leurs actions et les projets en lien avec la catalanité. De nombreuses autres communes souhaitent aussi participer à ce projet. C'est pourquoi une deuxième édition est déjà prévue, afin de donner une place à toutes les communes de Catalogne Nord et de faire un premier bilan.   L'association culturelle, autogérée et indépendante des Angelets de la Terra était à l'origine un groupe de supporters de l'USAP et des Dragons Catalans, de 2001 à 2009. Elle coordonne depuis 2010 un collectif autogéré et autofinancé de centaines de musiciens. En 2018, elle a organisé 4 festivals « Concerts per la Llibertat » pour la liberté et la démocratie avec la participation de 40 groupes. En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. Aujourd'hui, le « Livre Blanc de Catalogne Nord » reprend et développe les trois points de la charte de ce « Label Cultural »: langue, culture, pays.   Des exemplaires du « Livre Blanc de la Catalogne Nord » seront offerts à toutes les municipalités, participantes ou pas de cette première édition, à partir de la mi-mai 2021. Ainsi, il sera possible pour tous les élus et les habitants de se procurer ce livre dans les mairies.   Ont participé à la réalisation du « Livre Blanc de Catalogne Nord »: Berenguera Sunyer (psychologue), Christian Troadec (maire de Carhaix), Coleta Planas (conseillère pédagogique de catalan retraitée et poétesse), Daniela Grau (professeur de catalan retraitée), Geneviève Labat (chef d'entreprise), Gildas Girodeau (écrivain), Jaume Gubianas (dessinateur), Joan Peytaví Deixona (professeur d'université spécialiste en toponymie), Joan Planes (co-fondateur des Angelets de la Terra), Michel Leiberich (professeur d'université retraité), Nicolas Marty (professeur d'université spécialiste d'histoire économique et sociale), Olivier Poisson (président de L'ASPHAR), Pierre Lissot (directeur de l'Office Public de la Langue Catalane), Priscilla Beauclair (graphiste et journaliste au Travailleur Catalan), Ramon Faura-Llavari (chef d'entreprise), Rémy Farré (président de l'Associació Catalana d'Estudiants), Richard Bantegny (caméraman, photographe), Rita Peix (docteure en Etudes catalanes et transfrontalières, formatrice pour l'enseignement bilingue)...

Communiqué des Angelets en soutien au collège-lycée de la Bressola à Perpignan

La Bressola travaille depuis des années pour ouvrir un second collège et un premier lycée afin de proposer, pour la première fois en Catalogne Nord, un enseignement immersif en catalan de la maternelle à l’université. Il faut souligner que les occitans, les basques et les bretons ont depuis des années des lycées immersifs dans leurs langues.

 

Les Angelets de la Terra ont soutenu autant qu'ils l'ont pu se projet qui leur semble vital pour le sauvetage de la langue catalane. Dans un premier temps, ils ont obtenu le soutien de la municipalité de Saint-Pierre-dels-Forcats en Haut-Conflent qui était disposée à mettre à disposition les bâtiments d'une ancienne colonie de vacances. Ce lieu ne convenant pas aux attentes de la Bressola, les Angelets ont obtenu l'engagement filmé de l'ancien maire de Perpignan à céder l'ancien GRETA du Vernet à la Bressola pour y créer le collège-lycée.

 

Suite à la victoire du maire actuel de Perpignan, face au maire sortant, les Angelets de la Terra ont demandé au nouvel édile, par courrier du 1er août 2020, s'il comptait honorer les engagements pris par son prédécesseur concernant la Bressola. Le 27 août 2020, le maire de Perpignan a répondu : « Sachez que ce projet, je le découvre avec mon équipe municipale et je peux vous affirmer qu'il sera étudié très prochainement avec les élus concernés. Je ne manquerai pas, dès l'avancée de cette étude, de prendre contact avec vous afin de vous apporter tous les éléments. »

 

Face à cette réponse politicienne évasive, les Angelets ont continué à prospecter auprès de leur réseau de maires. Le maire de Saint-Cyprien s'est engagé par écrit dans le Livre Blanc de Catalogne Nord, édité par les Angelets en mai 2021. D'autres maires, comme celui de Saleilles, ont aussi montré leur intérêt par un tel projet.

 

Les Angelets de la Terra n'avaient plus de nouvelles de la mairie de Perpignan, jusqu'à la découverte dans la presse du mois d'octobre 2021 du blocage du projet de collège-lycée de la Bressola par la municipalité. Cette dernière a préempté le Monastère de Sainte-Claire dans le quartier du Vernet, alors que la Bressola était sur le point de l'acquérir. « L'édifice est le lieu idéal pour la continuité et le développement du projet éducatif que La Bressola réalise depuis 45 ans. La Communauté des Sœurs Clarisses, propriétaire des lieux, a compris et soutient ce projet. », selon le communiqué de l'association La Bressola.


A
u-delà de l’opposition à la revitalisation du catalan, c'est à l'équilibre économique et social de la ville que la municipalité porte un coup bas. Faciliter l'installation d'un collège-lycée immersif, dans l’un des 30 quartiers les plus pauvres de France, montrerait que la municipalité cherche des solutions au-delà du discours tout sécuritaire.

 

Bloquer l'implantation de ce collège-lycée, c'est bloquer l'installation de familles de classe-moyenne dans le quartier du Vernet qui est l'un des moins attractifs de la ville. C'est donc empêcher ce quartier de se désenclaver. C'est aussi bloquer l'investissement de 3 Millions d'euros à Perpignan, réalisé par d'autres institutions (Département, Région et gouvernement autonome de Catalogne). Une somme destinée à l'acquisition et à la rénovation des bâtiments que la ville, déjà très endettée, devra prendre à sa charge et faire peser sur les bourses des perpignanais. Finalement, ce projet bénéficiera à une autre commune (Saleilles et Saint-Cyprien se sont déclarés intéressés) et les perpignanais paieront les positions idéologiques de leur maire.

La municipalité est prête à endetter davantage Perpignan pour faire venir une école d'informatique aux Dames de France, mais elle bloque l'implantation qui ne lui coûtera rien d'une école catalane. Il s'agit bien entendu d'une position idéologique contre une logique évidente.

 

Les Angelets de la Terra espèrent donc que la municipalité de Perpignan et son maire sauront faire le meilleur choix stratégique en apaisant cette situation. Pour cela, il ne s'agit pas de communiquer tous les jours sur des pseudos projets en veux-tu, en voilà, pour ce monastaire, afin de faire croire que la mairie avait un projet et qu'il ne s'agit pas d'un coup bas. Il n'est pas très élégant de tenter d'embrouiller la réalité, au-lieu de proposer une vrai alternative afin de faire retomber la colère des parents des plus de 1000 élèves de la Bressola, mais aussi des supporters de l'USAP, des Dragons Catalans et autres catalans d'origine ou d'adoption qui aiment le catalan. Il faut que le maire trouve une solution et permette à la Bressola de réaliser son projet avant la rentrée prochaine, afin de ne pas pénaliser l'économie de la ville et les enfants qui vont être obligés de partir de la Bressola, faute de place.

Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}