Livre Blanc de Catalogne Nord : 55 propositions et 55 municipalités pour la catalanité


Les principaux axes du « Livre Blanc de Catalogne Nord » sont la normalisation de la présence du catalan dans l'espace public; l'enseignement en catalan; l'organisation de fêtes populaires et traditionnelles; les liens avec le reste des Pays Catalans; etc...   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous).   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » développe 55 propositions concrètes pour la catalanité qui ont été soumises à toutes les municipalités nord-catalanes.   55 municipalités participent au « Livre Blanc de Catalogne Nord » en y présentant leurs actions et les projets en lien avec la catalanité. De nombreuses autres communes souhaitent aussi participer à ce projet. C'est pourquoi une deuxième édition est déjà prévue, afin de donner une place à toutes les communes de Catalogne Nord et de faire un premier bilan.   L'association culturelle, autogérée et indépendante des Angelets de la Terra était à l'origine un groupe de supporters de l'USAP et des Dragons Catalans, de 2001 à 2009. Elle coordonne depuis 2010 un collectif autogéré et autofinancé de centaines de musiciens. En 2018, elle a organisé 4 festivals « Concerts per la Llibertat » pour la liberté et la démocratie avec la participation de 40 groupes. En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. Aujourd'hui, le « Livre Blanc de Catalogne Nord » reprend et développe les trois points de la charte de ce « Label Cultural »: langue, culture, pays.   Des exemplaires du « Livre Blanc de la Catalogne Nord » seront offerts à toutes les municipalités, participantes ou pas de cette première édition, à partir de la mi-mai 2021. Ainsi, il sera possible pour tous les élus et les habitants de se procurer ce livre dans les mairies.   Ont participé à la réalisation du « Livre Blanc de Catalogne Nord »: Berenguera Sunyer (psychologue), Christian Troadec (maire de Carhaix), Coleta Planas (conseillère pédagogique de catalan retraitée et poétesse), Daniela Grau (professeur de catalan retraitée), Geneviève Labat (chef d'entreprise), Gildas Girodeau (écrivain), Jaume Gubianas (dessinateur), Joan Peytaví Deixona (professeur d'université spécialiste en toponymie), Joan Planes (co-fondateur des Angelets de la Terra), Michel Leiberich (professeur d'université retraité), Nicolas Marty (professeur d'université spécialiste d'histoire économique et sociale), Olivier Poisson (président de L'ASPHAR), Pierre Lissot (directeur de l'Office Public de la Langue Catalane), Priscilla Beauclair (graphiste et journaliste au Travailleur Catalan), Ramon Faura-Llavari (chef d'entreprise), Rémy Farré (président de l'Associació Catalana d'Estudiants), Richard Bantegny (caméraman, photographe), Rita Peix (docteure en Etudes catalanes et transfrontalières, formatrice pour l'enseignement bilingue)...
Présentation du Livre Blanc de Catalunya Nord à Claira
à - Clairà (06-10-2021)
Marc Petit, maire de Claira:   « Nous avons la Catalogne dans nos cœurs. L’ensemble de mon équipe est attaché à la culture, aux traditions, au patrimoine et à la langue catalane. Nous souhaitons révéler et protéger ces trésors. »   Sur la page Facebook de la municipalité de Claira:   {Un programme tout en sang et or} Marc Petit a reçu son exemplaire du "Llibre blanc de Catalunya Nord", remis par Ramon Faura-Labat, président de l'association Angelets de la Terra. La ville de Claira symbolise ainsi son engagement pour valoriser et diffuser la catalanité. La commune s'engage à mener des actions en faveur de la langue catalane, de la culture, du patrimoine et des traditions catalanes au travers de projets à la fois festifs, intergénérationnels et pédagogiques. De jolis et agréables rendez-vous à venir et à vivre à Claira.
Les Angelets de la Terra invités au "Diumenge Català" d'Ille-sur-Têt
à - Illa - Ille-sur-Têt (03-10-2021)
A l'occasion de la festa "Diumenge català", les Angelets de la Terra ont remis le Llibre Blanc de Catalunya Nord au maire d'Illa (Ille-sur-Tet), William Burghoffer et à son adjoint à la culture, Jeroni Parrilla.  Pour la première fois, la mairie d'Illa organisait la fête "Diumenge Català" avec des castellers, des balls de bastons (danses de batons), des gegants et de la musique. Les Anges de la Terre onttenu un stand pour présenter l'association.
Les Angelets de la Terra au salon des maires de Catalogne Nord et du Fenouillèdes
à - Perpinyà (23-09-2021)
Les Angelets de la Terra étaient présents au salon des maires de Catalogne Nord et du Fenouillèdes. Nous avons rencontré une cinquantaine d'élus avec qui nous avons eu des échanges très enrichissant. La grande majorité de ces élus, même ceux qui ne participent pas encore au Llibre Blanc de Catalunya Nord, sont sur la même longueur d'onde. Ils souhaitent promouvoir la langue et les traditions catalanes (et occitanes pour le Fenouillèdes), ainsi que les liens avec la Catalogne du Sud.
Qui sont les Catalans du Nord qui font perdurer les traditions et l'identité catalane?
(20-09-2021)
Le 19 septembre 2021, lors de la Diada de la Catalanitat à Sant Hipòlit de la Salanca, j'ai échangé avec Michel Cassany, le président de l'association els Apis Catalans, originaire de Paris. Je l'ai félicité d'avoir organisé un tel événement regroupant de nombreuses associations, tant en faveur de la langue que des traditions catalanes. Une première! Il m'a parlé des six mois de travail pour organiser cette Diada dont j'espère qu'il y aura une deuxième édition.   J'ai ensuite discuté avec la « colla de Gegants de Tuïr », dont le président Pierre-Jean Vaux et l'un des porteurs de « gegants » sont originaires de Bourgogne. Un autre « geganter » avec qui j'ai parlé est lui originaire de Paris. Ils m'ont expliqué les difficultés à trouver des porteurs et que pour cette raison les « gegants » ne sortent parfois plus des mairies, dans de nombreuses communes. Les restrictions dues au Covid ont d'ailleurs empiré les choses. Cela m'a rappelé que l'équipe municipale de Talteüll (Tautavel) m'avait fait part de la même problématique concernant leurs « gegants ».   Puis, je suis allé saluer René Tarrius, président de la « Federació Sardanista del Rosselló », qui m'a aussi dit que plusieurs « foments sardanistes » ne reprendraient probablement pas leurs activités après deux ans de pandémie. Je l'ai informé que la municipalité de la Torre d'Elna (Latour-Bas-Elne) souhaite développer l'apprentissage de la sardane dans la commune car il y a une demande de la population mais qu'ils ne trouvent personne pour donner des cours.   Cet été, c'est un monsieur lui aussi originaire du "Nord de Salses" ou plutôt du Nord d'Òpol i Perellós qui a appris la sardane à ma fille. Lors de chaque « ballada de sardanes » sur la place centrale de Banyuls de la Marenda, il se charge d'apprendre cette danse à tous les novices.   Les traditions populaires sont un outil d'intégration et de lien social qui mettent en valeur la culture catalane et ce sont de plus en plus de personnes qui ne sont pas nées ici qui permettent à ces traditions de perdurer. Il me paraît important de le souligner et de rappeler que ces personnes sont autant des Catalans que ceux qui sont nés ici. S'il fallait faire une différence, elle devrait plus se faire en fonction de la participation bénévole des habitants à ces traditions, qu'en fonction d'un quelconque arbre généalogique ou d'un accent.   Je suis d'accord avec Lluís Puig, le ministre catalan en exil et député européen, qui était présent lors de cette Diada de la Catalanitat à Sant Hipòlit de la Salanca et qui m'a dit que ces "nouveaux catalans" doivent pouvoir s'approprier ces traditions et que s'ils ne faisaient pas les choses à l'identique de leurs prédécesseurs, ce n'était pas grave. L'important c'est cette transmission qui permettra à ces traditions de perdurer. La culture catalane s'enrichira de cette diversité.   Certains croient qu'ils ont une sorte de monopole de la catalanité et se permettent de donner des leçon aux autres, ce qui est contre-productif. Ce n'est pas en scandant en catalan que tous le monde doit parler catalan que la langue catalane retrouvera une place normale dans notre société. Il faut d'abord donner envie aux gens d'apprendre le catalan. Pour cela, il faut comprendre, aimer et respecter cette société nord-catalane dans toute sa diversité. Une société qui n'est pas la même que de l'autre côté de la frontière et qui n'a pas les mêmes problématiques. C'est ce que j'ai tenté d'expliquer, principalement en langue française, lorsqu'on m'a donné la parole sur la scène de la Diada de la Catalanitat.   Je rappellerai le slogan du Llibre Blanc de Catalunya Nord, édité par les Angelets de la Terra en mai 2021: « Sem 470.000! Entre tots; ho farem tot! / Nous sommes 470.000! Unis, nous irons loin! »   Il y a 470.000 habitants en Catalogne Nord et nos représentants politiques sont invités à se pencher sur les 55 propositions du Llibre Blanc, destinées à donner accès à tous à la culture et à la langue catalanes. Il y a d'ailleurs des propositions concernant la promotion de la sardane, des gegants et d'autres traditions ou fêtes populaires.
Conférence et concert des Angelets de la Terra à la Journée de la catalanité de Saint-Hypolite
à - Sant Hipòlit de la Salanca (19-09-2021)
Première Journée de la catalanité à Saint-Hypolite avec une conférence sur la situation de la langue catalane en Catalogne Nord avec Pierre Lissot (directeur de l'office Public pour la Langue Catalane) et Josep Puigbert (directeur de la Casa de la Generalitat a Perpinyà). Nous avons terminé avec un concert de Joan Ortiz et un ball de gegants.  
Festa Major Saint-Cyprien : conférence et concert des Angelets
à - Sant Cebrià - Saint-Cyprien (17-10-2021)
Salle pleine pour la conférence "Etat des lieux et perspectives pour la langue catalane en Catalogne Nord" de Mithė PULL SANYAS, professeure de catalan et de Ramon FAURA, Président des Angelets de la Terra. Concert de Julio Léone (Collectif Angelets de la Terra de musiciens de Catalogne Nord pour la langue catalane) avec un public enthousiasmé. 
Présentation du Livre Blanc de Catalunya Nord à Saleilles
à - Salelles (06-09-2021)
Ramon Faura a rencontré François Rallo, maire de Saleilles, et lui a apporté le Livre Blanc de Catalogne Nord. Saleilles fait partie des 55 communes participant au Livre Blanc et avait porté le Label Culturel des Angelets de la Terra aux dernières élections municipales. François Rallo a montré à Ramon Faura les photos de sa participation aux manifestations de soutien aux prisonniers politiques et exilés de Catalogne du Sud avec Lluis Llach, le président Quim Torra et d'autres personnalités. Ils ont également évoqué la volonté de la commune de se jumeler avec une commune sud-catalane, l'enseignement du catalan à Saleilles et le Foment de la sardane.
Présentation du Livre Blanc de Catalunya Nord à Cerbère
à - Cervera de la Marenda - Cerbère (27-08-2021)
Le Llibre Blanc de Catalunya Nord a été remis au maire de Cervera de la Marenda (Cerbère), Christian Grau et au premier adjoint, Jérôme Canovas, en présence du maire de Portbou, Xavi Barranco, lors d'une sortie en mer avec l'équipage du Porthos, barque catalane de l'association Arjau. Nous avons évoqué l'importance de développer les liens transfrontaliers, mais aussi les liens entre les communes de la Côte Vermeille.  
Catalogne Nord ou Pays Catalan: un projet pour le département
(18-08-2021)
Les directives européennes pour la création de macro-régions, avec l'objectif de les renforcer et de rééquilibrer les territoires ont créé de la confusion car les régions historiques comme la Catalogne, l'Alsace, le Pays Basque, l'Occitanie et la Bretagne n'ont pas été prises en compte. Malgré tout, ces différents territoires ont trouvé des alternatives pour continuer à exister, seule la Catalogne Nord est encore une fois en queue de peloton.   L'Alsace a été absorbée contre son gré dans une macro-région Grand-Est mais elle renaît de ses cendres en créant la Collectivité Européenne d'Alsace (CeA) qui résulte de la fusion des conseils départementaux du Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Cette nouvelle collectivité dispose des compétences des départements mais aussi de compétences particulières, notamment en matière de coopération transfrontalière, de bilinguisme, de transports et d'organismes professionnels.   Le Pays Basque est englobé dans un département où les Béarnais (Occitans) sont largement majoritaires, c'est pourquoi les Basques ont créé Collectivité Territoriale Unique (CTU).   La Bretagne a pour objectif de se réunifier en fusionnant la région Bretagne et la région de Nantes, séparées sous le régime de Vichy, mais jusqu'à présent l'État bloque ce projet et refuse de faire un référendum malgré la forte demande des élus et de la population des deux régions.   La Catalogne Nord est le seul territoire historique qui n'a pas avancé, bien au contraire, absorbée contre son gré dans la macro-région « Occitanie ». Une nouvelle région qui n'englobe d'ailleurs qu'une petite partie de l'Occitanie historique. La création de cette nouvelle région a accentué les divisions entre les Occitans (une grande partie s'est trouvée exclue de cette région), entre Montpellier et Toulouse qui se disputent le partage des pouvoirs de la capital régionale et entre les Catalans et les Occitans. Pourtant les exemples Basques et Alsaciens montrent la capacité de l’État à écouter les aspirations locales et à apporter une réponse adaptée qui s’articule avec les missions et les projets des collectivités. Encore faut-il avoir des aspirations et les revendiquer avec conviction. C'est ainsi que les Nord-Catalans devront faire.   Un nouveau nom pour le département   Les Angelets de la Terra considèrent qu'il faut en premier lieu un référendum pour changer le nom du département qui doit représenter l'identité et l'histoire de notre territoire. En 2016, lors du vote pour choisir un nom à la nouvelle région c'est « Occitanie - Pays Catalan » qui l'avait emporté chez nous. En 1970, un sondage de L'Indépendant montrait déjà que le souhait de la population était de changer le nom du département (85% y était favorables) mais les divisions pour choisir un nom étaient tellement exacerbées que finalement rien n'a été changé. Nous proposons aux communes d'organiser des consultations populaires dans les places ou les mairies pour savoir ce que la population souhaite. Une première question: Souhaitez-vous changer le nom du département? Une deuxième question: Si vous avez répondu oui à la première question, quel nom souhaitez-vous pour le département? Catalogne Nord ou Pays Catalan (ou encore Pyrénées Catalanes).   Un nouveau statut pour le département   Un nouveau nom, c'est une page qu'on tourne, celle d'un département sinistré qui n'a pas de projet d'avenir depuis longtemps. Maintenant, il faudra que notre classe politique soit à la hauteur d'un tel changement et élabore le contenu de cette nouvelle page qu'on ouvre. Il faudra s'inspirer du cadre légal par lequel sont passés les autres territoires cités ci-dessus puis l'adapter à la réalité géographique, sociologique et économique de notre département. Cela ne se fera pas du jour au lendemain mais il est temps de lancer le débat afin que la réflexion de chacun puisse nous permettre de trouver le meilleur chemin vers un futur plus prospère.   « Savoir d'où l'on vient et où l'on se trouve nous aidera à dessiner un meilleur chemin pour la Catalogne Nord. »
Les Angelets de la Terra invités à la 8ème Université Nova Història
à - Montblanc (03-08-2021)
TABLE RONDE : "Récupérer le passé pour gagner le futur" - Juli Cuéllar, historien et membre du Groupe de recherche sur la mémoire historique de Mataró ;- Ramon Faura, président des Anges de la Terre (Catalogne Nord) ;- Elisenda Sala, céramiste ;- Présenté et animé par : Pilar Calçada, professeur de géographie et d'histoire en secondaire.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}