115 municipalités participent à la 2ème édition du Livre Blanc de Catalogne Nord


Le « Llibre Blanc de Catalunya Nord » est un outil à destination des municipalités de tous bords politiques, de toutes tailles et de toutes les zones géographiques souhaitant promouvoir une « catalanité » facteur de cohésion sociale. En une année, 115 municipalités ont intégré le projet du livre blanc. Elles étaient 55 à participer à la première édition en juin 2021, déjà réalisée par les Angelets de la Terra.   Ce livre blanc commence par deux éditoriaux de deux personnalités : le député Paul Molac pour sa loi en faveur des langues de France et l'ancien président de la Generalitat de Catalunya Jordi Pujol pour ses projets transfrontaliers. Vous y trouverez aussi 55 propositions concrètes destinées aux élus de Catalogne Nord qui s’engagent à normaliser l’usage du catalan et son apprentissage, tout en valorisant les traditions populaires, ainsi que le développement des liens avec tous les Pays Catalans. Ces propositions aident les municipalités à développer une véritable politique linguistique et culturelle et s’accompagnent d’exemples concrets déjà mis en œuvre dans le département, mais également ailleurs en France. Vous pourrez également y consulter les résultats d'une enquête auprès des mairies, présentant leurs positions vis à vis des 55 propositions des Angelets de la Terra, mais aussi des sujets d'actualité tel que le changement du nom du département et le développement de l'OPLC. De plus, les Angelets y ont intégré les écrits des 115 municipalités participantes, dans lesquels elles précident leurs actions et projets. L'intégralité de ces écrits est consultable, en catalan et en français, sur le site Internet des Angelets (www.angeletsdelaterra.com), où chaque commune a une pagé dédiée. Enfin, de nombreuses informations ressources à destination des élus sont détaillées dans le livre blanc : contacts utiles, liste de groupes chantant en catalan, liste de conférenciers, etc.   Le contenu de cette deuxième édition s'est amplifié car le nombre de municipalités a plus que doublé, mais aussi parce que celles qui participaient déjà ont pu faire un premier bilan après une année. De plus, les Angelets de la Terra ont approfondi leurs 55 propositions grace à l'expérience acquise en collaborant avec les mairies. A l'heure actuelle, 60% des municipalités nord-catalanes affirment dans le Livre Blanc de Catalogne Nord leur engagement en faveur de la « catalanité » dans leurs communes et intercommunalités. Ce projet a dors et déjà généré de nombreux débats et normalisé la question catalane au sein des conseils municipaux, même lorsqu’ils ne participent pas encore au livre blanc. Cela a permis d'approfondir la réflexion sur les moyens à mettre en œuvre pour agir en faveur du catalan et de ses traditions, mais aussi d'affirmer que la préservation et la promotion de la « catalanité » est une problématique transversale qui concerne tous les habitants de Catalogne Nord, catalans d'origine ou d' adoption, parlant le catalan ou pas. C'est la principale richesse de ce territoire et personne n'en a le monopole.   Le Livre Blanc de Catalogne Nord donne un éventail de la situation sociologique, culturelle et linguistique en Catalogne Nord, en s’appuyant aussi sur l'enquête réalisée auprès des municipalités. Cette enquête s’appuie sur les 55 propositions et établie pour la première fois un état des lieux précis des actions, des projets et des besoins de nos municipalités. Les Angelets de la Terra dévoilent les résultats positifs de cette enquête et invitent les institutions supra-municipales (Europe, Etat, Région, Département et Generalitat de Catalunya) à définir les politiques à mettre en place pour soutenir cette volonté municipale. La participation de la majorité des municipalités nord-catalanes et la multiplication des actions en faveur de la catalanité ces derniers mois illustrent à quel point nos élus de proximité sont bel et bien conscient des bénéfices, notamment économiques et sociaux, inhérents à une catalanité moderne, ouverte et vivante.   Durant les trois années à venir, les Angelets de la Terra feront un suivi des actions municipales et de leur évolution. En 2025, en fin de mandats, ils éditeront un troisième Livre Blanc de Catalogne Nord, pour valoriser les actions portées à terme pendant ce mandat par toutes les municipalités nord-catalanes, y compris celle qui n'auront pas souhaité adhérer à ce projet. Le Livre Blanc de Catalogne Nord a pour ambition de participer à l'entrée de la Catalogne Nord, Pays Catalan ou même Pyrénées Catalanes dans le XXIème siècle. - L’association culturelle des Angelets de la Terra : Elle est créée à Perpignan en 2001, est autogérée et autofinancée. Elle fonctionne donc sans subventions, avec des bénévoles passionnés et des mécènes engagés. De 2001 à 2009, les Angelets de la Terra étaient à l'origine un groupe de supporters de l'USAP, puis des Dragons Catalans. Depuis 2010, ils coordonnent un collectif de centaines de musiciens qui chantent à minima un titre en catalan. En 2018, ils organisent quatre festivals, les « Concerts per la Llibertat », pour la liberté et la démocratie, avec la participation de 40 groupes du collectif. - Le Livre Blanc de Catalogne Nord : Il a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous). - L'origine du Livre Blanc de Catalogne Nord : En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux élections municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. C'est de la réflexion autour des trois axes principaux de cette charte du « Label Cultural des Angelets de la Terra » qu'est né le Livre Blanc de Catalogne Nord : langue, culture et pays. - Pourquoi avons-nous choisi le français pour rédiger le Livre blanc ? Ce livre est écrit majoritairement en français car nous voulons toucher le plus de monde possible en Catalogne Nord où de nombreux élus ne comprennent pas bien le catalan. La Catalogne Nord est un territoire où l’intérêt pour le catalan et son enseignement n’ont jamais été aussi élevés, malgré un usage en baisse constante. Cette situation est le résultat de décennies d’étouffement économique et de discriminations qui ont généré une honte de soi, dans cette zone sinistrée. En 2011, 59% des résidents n’étaient pas nés en Catalogne Nord, selon une étude du Département 66, de la Generalitat de Catalunya et de l’Université de Perpignan. L’enjeu est donc d’intégrer ces «nouveaux catalans», de donner la possibilité à la jeunesse de rester vivre ici et de donner un sens à l’engagement de tous en faveur du catalan. Il faut renforcer la cohésion sociale avec la «catalanité» comme outil. - Qui a participé à la réalisation de la deuxième édition du Livre Blanc de Catalogne Nord ? DANAT Delphine, DOMENECH DE CELLÈS Hug, DONAIRE BARBERA Judith, FARRÉ SALVATELLA Rémy, Richard BANTEGNY, FAURA i LABAT Ramon, GUILLEM Sabrina, LABAT Geneviève, LEIBERICH Michel, MARTY Nicolas, PEYTAVÍ i DEIXONA Joan, PINÈDA Thierry, PLANES Joan, POISSON Olivier, RICORD Thierry, ROUS François, SANCHEZ Alain, SUNYER Bérengère, TARRIUS Thierry i elegits de 115 ajuntaments. Mécènes : BRUNSO Francis, CARBONELL Lluís, FAURA i LABAT Ramon, FONT i CASES Ramon, HAVART FALGUERAS Jean-Claude & Maguy, JUNQUÉ Vanessa, MAINSON Marie-ange, MILHAU-BLAY Juan, MULERO David, PARES José, PIQUER i JORDANA Jaume, PUJOL i FERRUSOLA Oriol, PUJOL Ramon, ROSSINYOL Daniel, ROUS-BOIX François, SUNYER Joan Pere, VANDAMME Frederic, XANCHO Maryline, GRAU Daniela.   Mise-en-page / graphisme / illustrations : COMÈS Sabine (Comes Design) et GUBIANAS Jaume (www.auques.cat).

La fête de la Sant Joan est mise à l'honneur dans le Livre Blanc de Catalogne Nord

La Sant Joan apparaît dans la proposition n°2, concernant les activités périscolaires en catalan qui sont le fruit de l'article L.216-1 du code de l'éducation prévoyant que les activités complémentaires organisées par les collectivités territoriales dans les établissements scolaires, peuvent porter sur la connaissance des langues et des cultures régionales. Cela peut donc se faire en proposant à l'école un projet transversal. Le troisième exemple pour mettre en œuvre cette proposition est celui d'une municipalité qui a proposé aux élèves du collège de participer à la programmation des festivités de la Sant Joan, mais aussi à la réalisation d'un prospectus et d'une affiche annonçant ces festivités. Les élèves de catalan ont ainsi fait des recherches sur cette fête traditionnelle, présenté un résumé bilingue, annoncé le programme et mis en forme le tout avec un logiciel. Ils ont ensuite participé en famille à l'arrivée de la Flama del Canigó. Il est important de trouver des stratégie et d'user de pédagogie pour intéresser à nouveau l'ensemble de la population à participer à ces fêtes populaires, vectrices d'une cohésion sociale qui nous fait cruellement défaut. C'est à cela que servaient et doivent servir à nouveau ces fêtes ancestrales. Il faut inviter les familles, mais aussi motiver les jeunes adolescents ou travailleurs et ne pas hésiter à remettre en questions les habitudes et moderniser la tradition pour que tout le monde y trouve son compte. Il peut y avoir des sardanes, de la musiques actuelle comme de l'électro ou du punk, une messe et une déambulation où se mélanges la culture catalanes et d'autres cultures présentes sur la commune. Le tout est de ne jamais perdre le fil de la « catalanité » qui passe par une présence de la langue et des traditions catalanes. Être catalan et être ouvert au monde est le seul moyen de maintenir l'identité catalane de ce territoire.

 

La Sant Joan revient dans la partie cinq du Livre Blanc de Catalogne Nord qui traite de la promotion du folklore, de la culture et des fêtes populaires. L'affichage toponymique donne une présence visuelle de la langue, mais il est aussi important que tous les habitants puissent entendre régulièrement dans la rue cette langue qui est notre patrimoine à tous, Catalans d'origine ou d'adoption. Cela passe aussi par des politiques festives et culturelles qui ne doivent pas dépouiller tradition et folklore de leur identité culturelle propre, liée indubitablement à la langue catalane. Même s’il faut bien entendu faire de la pédagogie et prendre en compte la réalité linguistique de notre territoire où peu de gens dominent le catalan. Mais cette pédagogie doit avoir pour objectif de réintroduire peu à peu la langue catalane qui est le socle d’une culture catalane. La première chose est de communiquer le nom des fêtes en catalan: Sant Joan plutôt que Saint Jean, Sant Jordi plutôt que Saint Georges, Festa Major plutôt que fête patronale afin d’affirmer la catalanité de ces fêtes.

 

Voici une vidéo avec les différentes affiches qui ont inclus la langue catalane pour annoncer la Sant Joan 2022 en Catalogne Nord :

La proposition 50 souligne l'importance de faire revivre les fêtes traditionnelles. Chaque commune a des fêtes spécifiques comme la Festa Major ou d'autres fêtes qui ont parfois disparu et qui peuvent être remises au goût du jour comme ce fut le cas avec les fêtes de l'ours en Vallespir où trois communes (Prats de Molló, Sant Llorenç de Cerdans, Arles) collaborent pour promouvoir un mois de festivités. 

La Festa Major de Sant Cebrià (Saint-Cyprien) a lieu fin septembre et se déroule dans le village avec des rues bondées dans une ambiance populaire et festive. Elle présente la diversité culturelle et linguistique au travers d'un marché de producteurs et de musiciens venus de Corse, Pays Basque et Catalogne du Sud.

Il y a aussi les festivités présentes dans tous les Pays Catalans (Sant Joan, Sant Jordi, etc.). Enfin, au même titre que les autres Pays Catalans, la Catalogne Nord a sa propre fête commémorative le 7 Novembre (le 11 Septembre en Catalogne Sud, le 31 Décembre aux Illes Baléares, le 9 Octobre au Pays Valencien).

Les écoles, les associations et les commerçants peuvent être invités à collaborer à l'élaboration de toutes ces fêtes populaires, afin de favoriser la cohésion sociale et les liens intergénérationnels. Le porteur de projet pourrait être la municipalité, l'Office de Tourisme ou le comité des fêtes afin de pérenniser ces fêtes. 

 

Dans la partie 6 du Livre Blanc de Catalogne Nord, la Sant Joan est présentée comme un moyen d'amplifier les liens avec le reste des Pays Catalans. La proposition n°55 indique : « Sant Joan, festa nacional dels Països Catalans - La Fête des Pays Catalans ».

Pour la Revetlla de Sant Joan le 23 juin (la veille au soir de la Saint-Jean), proche du solstice d'été le 21 juin, chaque village allume un feu avec la flamme qui est conservée toute l'année au Castillet et ravivée au sommet du Canigó. Cette flamme est amenée dans tous les villages de tous les Pays Catalans. Les municipalités peuvent donc se coordonner pour organiser une route de la flamme symbole du lien entre tous les territoires, toutes les communes où l'on parle le catalan.

Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}