Livre Blanc de Catalogne Nord : 55 propositions et 55 municipalités pour la catalanité


Les principaux axes du « Livre Blanc de Catalogne Nord » sont la normalisation de la présence du catalan dans l'espace public; l'enseignement en catalan; l'organisation de fêtes populaires et traditionnelles; les liens avec le reste des Pays Catalans; etc...   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous).   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » développe 55 propositions concrètes pour la catalanité qui ont été soumises à toutes les municipalités nord-catalanes.   55 municipalités participent au « Livre Blanc de Catalogne Nord » en y présentant leurs actions et les projets en lien avec la catalanité. De nombreuses autres communes souhaitent aussi participer à ce projet. C'est pourquoi une deuxième édition est déjà prévue, afin de donner une place à toutes les communes de Catalogne Nord et de faire un premier bilan.   L'association culturelle, autogérée et indépendante des Angelets de la Terra était à l'origine un groupe de supporters de l'USAP et des Dragons Catalans, de 2001 à 2009. Elle coordonne depuis 2010 un collectif autogéré et autofinancé de centaines de musiciens. En 2018, elle a organisé 4 festivals « Concerts per la Llibertat » pour la liberté et la démocratie avec la participation de 40 groupes. En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. Aujourd'hui, le « Livre Blanc de Catalogne Nord » reprend et développe les trois points de la charte de ce « Label Cultural »: langue, culture, pays.   Des exemplaires du « Livre Blanc de la Catalogne Nord » seront offerts à toutes les municipalités, participantes ou pas de cette première édition, à partir de la mi-mai 2021. Ainsi, il sera possible pour tous les élus et les habitants de se procurer ce livre dans les mairies.   Ont participé à la réalisation du « Livre Blanc de Catalogne Nord »: Berenguera Sunyer (psychologue), Christian Troadec (maire de Carhaix), Coleta Planas (conseillère pédagogique de catalan retraitée et poétesse), Daniela Grau (professeur de catalan retraitée), Geneviève Labat (chef d'entreprise), Gildas Girodeau (écrivain), Jaume Gubianas (dessinateur), Joan Peytaví Deixona (professeur d'université spécialiste en toponymie), Joan Planes (co-fondateur des Angelets de la Terra), Michel Leiberich (professeur d'université retraité), Nicolas Marty (professeur d'université spécialiste d'histoire économique et sociale), Olivier Poisson (président de L'ASPHAR), Pierre Lissot (directeur de l'Office Public de la Langue Catalane), Priscilla Beauclair (graphiste et journaliste au Travailleur Catalan), Ramon Faura-Llavari (chef d'entreprise), Rémy Farré (président de l'Associació Catalana d'Estudiants), Richard Bantegny (caméraman, photographe), Rita Peix (docteure en Etudes catalanes et transfrontalières, formatrice pour l'enseignement bilingue)...

Maxime Cayuela

Ce talentueux gamin de dix ans, ancien élève de La Bressola, chante en catalan sous l'influence de son grand-père, ami du chanteur Jordi Barre. Maxime Cayuela, un garçon d’El Soler qui a fait sensation avec sa performance en catalan dans l’édition française du programme «The Voice Kids», explique: «J’ai choisi cette chanson pour honorer Jordi Barre et parce que je voulais chanter pour la Catalogne». Pour ses débuts en compétition, il a choisi «Autant que je resterai», de Jordi Barre. Comme il l'explique lui-même, le choix a beaucoup à voir avec son grand-père, qui dit que c'est lui qui lui a appris la chanson. Son grand-père, Claude Cayuela, a fait de la radio et a rencontré Barre dans les années 1980. En fait, ils sont devenus de bons amis et sont même allés jusqu'à faire des programmes de radio en catalan ensemble. C’est alors que Cayuela composa pour Barre la chanson ‘A Man’, qu’il mit en musique. Avec «Tant com me quedarà» et «L’estaca», ce sont les chansons préférées en catalan de ce talentueux gamin de dix ans, qui a déjà une expérience de chanteur et d’acteur. Maxime est satisfait que tant de gens l'ont entendu chanter en catalan, et aussi qu'il a ravi qui est maintenant son entraîneur, Kendji Girac, également catalan et membre du jury du programme. "Il m'a dit qu'il était très heureux de l'entendre chanter en catalan, qu'il était très excité", explique l'enfant. Dans la famille de Maxime, son grand-père et sa grand-mère parlent catalan, et son père parle un peu. Le premier à recevoir une éducation en catalan, cependant, fut Maxime, car la famille comprit clairement qu'elle voulait qu'il apprenne. Bien que, en raison de l'organisation familiale, elle ait dû changer d'école et étudie actuellement à l'école publique, qui propose un enseignement bilingue, la famille envisage de retourner à La Bressola l'année prochaine pour commencer l'école. Secondaire. Malgré son âge, la performance de ce concours musical n'a pas été les débuts artistiques de Maxime, qui a déjà beaucoup d'expérience. Il a participé au tournage d'un court métrage il y a quatre ans, et cette année il en a tourné un autre (sur la Catalogne et le catalan), produit par Jean-Louis Fourcade. Il a également joué des rôles dans des vidéoclips et dans le théâtre musical et a chanté «Tant com me quedarà» dans diverses représentations dans le nord de la Catalogne. Pour l'instant, il dit que ses références sont Maître Gims, Bruno Mars et quelques chanteurs français. Aussi son grand-père, qui écrivait des chansons, faisait de la radio et présentait des soirées. Il continue d’écouter des chansons en catalan avec lui et toute la famille précise qu’il n’a pas l’intention de cacher la langue dans sa carrière: «Il n’avait pas peur de chanter en catalan, bien qu’il soit le seul à le faire. C'était un défi auquel il avait confiance.

maxime@angeletsdelaterra.com

Concerts à venir
Concerts passés
PLAYLIST
{{time}} / 
{{totalTimeUnderPlayer}}
{{musique1Objet.titre}} - 
{{musique1Objet.description}}
{{index+1}}
{{musique.titre}}
{{musique.description}}
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}