Livre Blanc de Catalogne Nord : 55 propositions et 55 municipalités pour la catalanité


Les principaux axes du « Livre Blanc de Catalogne Nord » sont la normalisation de la présence du catalan dans l'espace public; l'enseignement en catalan; l'organisation de fêtes populaires et traditionnelles; les liens avec le reste des Pays Catalans; etc...   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous).   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » développe 55 propositions concrètes pour la catalanité qui ont été soumises à toutes les municipalités nord-catalanes.   55 municipalités participent au « Livre Blanc de Catalogne Nord » en y présentant leurs actions et les projets en lien avec la catalanité. De nombreuses autres communes souhaitent aussi participer à ce projet. C'est pourquoi une deuxième édition est déjà prévue, afin de donner une place à toutes les communes de Catalogne Nord et de faire un premier bilan.   L'association culturelle, autogérée et indépendante des Angelets de la Terra était à l'origine un groupe de supporters de l'USAP et des Dragons Catalans, de 2001 à 2009. Elle coordonne depuis 2010 un collectif autogéré et autofinancé de centaines de musiciens. En 2018, elle a organisé 4 festivals « Concerts per la Llibertat » pour la liberté et la démocratie avec la participation de 40 groupes. En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. Aujourd'hui, le « Livre Blanc de Catalogne Nord » reprend et développe les trois points de la charte de ce « Label Cultural »: langue, culture, pays.   Des exemplaires du « Livre Blanc de la Catalogne Nord » seront offerts à toutes les municipalités, participantes ou pas de cette première édition, à partir de la mi-mai 2021. Ainsi, il sera possible pour tous les élus et les habitants de se procurer ce livre dans les mairies.   Ont participé à la réalisation du « Livre Blanc de Catalogne Nord »: Berenguera Sunyer (psychologue), Christian Troadec (maire de Carhaix), Coleta Planas (conseillère pédagogique de catalan retraitée et poétesse), Daniela Grau (professeur de catalan retraitée), Geneviève Labat (chef d'entreprise), Gildas Girodeau (écrivain), Jaume Gubianas (dessinateur), Joan Peytaví Deixona (professeur d'université spécialiste en toponymie), Joan Planes (co-fondateur des Angelets de la Terra), Michel Leiberich (professeur d'université retraité), Nicolas Marty (professeur d'université spécialiste d'histoire économique et sociale), Olivier Poisson (président de L'ASPHAR), Pierre Lissot (directeur de l'Office Public de la Langue Catalane), Priscilla Beauclair (graphiste et journaliste au Travailleur Catalan), Ramon Faura-Llavari (chef d'entreprise), Rémy Farré (président de l'Associació Catalana d'Estudiants), Richard Bantegny (caméraman, photographe), Rita Peix (docteure en Etudes catalanes et transfrontalières, formatrice pour l'enseignement bilingue)...

Annabelle Scholly Lotz

«Il est difficile de se résigner au peu de considération des autorités culturelles de la Catalogne Nord. Le catalan n'est pas seulement du folklore, c'est aussi l'expression de toute une population d'artistes qui aimeraient présenter leur travail sur les scènes locales. Cette compilation du collectif Angelets de la Terra et les précédentes mettent en évidence ce dynamisme, cette vie qui existe et s'exprime dans tous les genres musicaux! C'est merveilleux! », Annabelle Scholly Lotz. - Quelles sont tes origines ? Avec un nom comme le mien, mes origines ne sont pas du tout catalanes ! Mais je viens d'une autre région de France où comme en Catalogne Nord chacun continue à faire vivre la langue « régionale » avec conviction et défend une identité culturelle forte : L'Alsace. - Avais-tu déjà chanté en catalan avant ? Et bien ma rencontre avec le catalan s'est faite il y a environ 18 ans, lorsque Blues de Picolat cherchait des choristes pour amener une note plus vocale et plus Soul à son répertoire. Ce fut une magnifique rencontre avec Carles Sarrat et avec la langue catalane, et une très belle aventure musicale qui a duré 10 ans. De très beaux souvenirs ! - Que connais-tu de la création musicale en catalan ? Les 10 ans passés au sein de Blues de Picolat m'ont permis de me rendre compte que la création musicale est très riche et vivante en Catalogne Sud (nous y donnions l'essentiel de nos prestations), et qu'en Catalogne Nord il y a une connotation passéiste et une sorte de confidentialité qui peut être blessante pour les artistes qui sont fiers de composer et d'écrire dans une langue qu'ils ont choisi pour parler de l'intimité de leurs sentiments. Il est difficile de se résigner au peu de considération que manifestent les instances culturelles de notre département. Le catalan ce n'est pas que du folklore, c'est aussi l'expression de toute une population d'artistes qui aimerait pouvoir se produire sur des scènes locales. Cette compilation et les précédentes témoignent de ce dynamisme, de cette vie qui existe et qui s'exprime dans tous les genres musicaux ! C'est merveilleux ! - Avais-tu déjà entendu parler du Col.lectiu Angelets de la Terra ? J'avoue que je ne connais ce collectif que depuis que Ramon m'a contacté pour participer à l'hommage à Joan Pau Giné. Je me suis alors rendu compte qu'il y avait des résistants ! - Pourquoi as-tu participé au projet du Col.lectiu ? Tout d'abord parce que Ramon est venu à ma rencontre, et qu’il a pensé que je pouvais faire partie de ce projet. Ensuite, je me suis dit que l'union fait la force et que chaque pierre contribue à faire vivre cette langue, même si je me sens moins légitime que d'autres. - Comment s’est passé cette expérience ? J'ai adoré ! J'ai eu un coup de foudre pour la chanson que j'interprète, « Cançó per a les dones » de Guillem d'Efak. C'est la complainte d'une mère dont le fils est parti pour la guerre d'Espagne 36-39 ; elle a déjà perdu son père et son mari, et elle pressent que sont fils est mort également. Quand j'ai lu le texte j'ai été touchée, il fallait que je l'enregistre, que je la partage ! Ma version fait ressortir le côté dramatique du texte en comparaison à l'originale dont l'arrangement amène plus de légèreté. - Souhaites-tu faire d’autres morceaux en catalan ? Ce que j'aime c'est chanter les mots des autres, que ce soit en français, en anglais ou en catalan ! Si d'autres textes me touchent peut-être y aura-t-il une suite à tout cela...

annablues66@gmail.com

0668898271
Concerts à venir
Concerts passés
PLAYLIST
{{time}} / 
{{totalTimeUnderPlayer}}
{{musique1Objet.titre}} - 
{{musique1Objet.description}}
{{index+1}}
{{musique.titre}}
{{musique.description}}
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}