Livre Blanc de Catalogne Nord : 55 propositions et 55 municipalités pour la catalanité


Les principaux axes du « Livre Blanc de Catalogne Nord » sont la normalisation de la présence du catalan dans l'espace public; l'enseignement en catalan; l'organisation de fêtes populaires et traditionnelles; les liens avec le reste des Pays Catalans; etc...   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous).   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » développe 55 propositions concrètes pour la catalanité qui ont été soumises à toutes les municipalités nord-catalanes.   55 municipalités participent au « Livre Blanc de Catalogne Nord » en y présentant leurs actions et les projets en lien avec la catalanité. De nombreuses autres communes souhaitent aussi participer à ce projet. C'est pourquoi une deuxième édition est déjà prévue, afin de donner une place à toutes les communes de Catalogne Nord et de faire un premier bilan.   L'association culturelle, autogérée et indépendante des Angelets de la Terra était à l'origine un groupe de supporters de l'USAP et des Dragons Catalans, de 2001 à 2009. Elle coordonne depuis 2010 un collectif autogéré et autofinancé de centaines de musiciens. En 2018, elle a organisé 4 festivals « Concerts per la Llibertat » pour la liberté et la démocratie avec la participation de 40 groupes. En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. Aujourd'hui, le « Livre Blanc de Catalogne Nord » reprend et développe les trois points de la charte de ce « Label Cultural »: langue, culture, pays.   Des exemplaires du « Livre Blanc de la Catalogne Nord » seront offerts à toutes les municipalités, participantes ou pas de cette première édition, à partir de la mi-mai 2021. Ainsi, il sera possible pour tous les élus et les habitants de se procurer ce livre dans les mairies.   Ont participé à la réalisation du « Livre Blanc de Catalogne Nord »: Berenguera Sunyer (psychologue), Christian Troadec (maire de Carhaix), Coleta Planas (conseillère pédagogique de catalan retraitée et poétesse), Daniela Grau (professeur de catalan retraitée), Geneviève Labat (chef d'entreprise), Gildas Girodeau (écrivain), Jaume Gubianas (dessinateur), Joan Peytaví Deixona (professeur d'université spécialiste en toponymie), Joan Planes (co-fondateur des Angelets de la Terra), Michel Leiberich (professeur d'université retraité), Nicolas Marty (professeur d'université spécialiste d'histoire économique et sociale), Olivier Poisson (président de L'ASPHAR), Pierre Lissot (directeur de l'Office Public de la Langue Catalane), Priscilla Beauclair (graphiste et journaliste au Travailleur Catalan), Ramon Faura-Llavari (chef d'entreprise), Rémy Farré (président de l'Associació Catalana d'Estudiants), Richard Bantegny (caméraman, photographe), Rita Peix (docteure en Etudes catalanes et transfrontalières, formatrice pour l'enseignement bilingue)...

Juli Nicolau

Juli Nicolau (La Freixneda —la Matarrany—, 1971), lauréat du Prix Guillem Nicolau 2008, a participé à la Nit de Poesia à Rivesaltes organisée par les Angelets de la Terra en 2010, dans le cadre de la 4ème Setmana per la Llengua.

Il a fait des études de base dans son village et à Alcorisa ; il n'y a pas si longtemps, il exploitait encore son entreprise sur la ferme familiale.

Il étoffe son bagage de manière autodidacte dans les choses qu'il aime le plus : sa curiosité et son intérêt pour la langue et la littérature, l'histoire et l'art sont toujours éveillés.

En raison de circonstances personnelles, on le voit aujourd'hui dans le paysage de l'Alt Penedés où il travaille dans une entreprise métallurgique (secteur cava).

Il a publié les poèmes Manoll (Prix Guillem Nicolau 1997) ; Sphère. Traspunt en la serena (2001) —Premio Pedro Saputo de les Lletres Aragoneses en Llengua Catalana 2002— et le livre que vous avez entre les mains D’un sol esclop (Premi Guillem Nicolau 2008) de création littéraire.

Il apparaît dans les anthologies Memory of Thirst (1992) ; Poètes frontaliers (2001); Les gens, la terre, les mots. Littérature de la Bande (2001) et 20 Poètes Aragonais Exposés (2007). Il est également inclus dans Oró. Faire rouler la roue (sous presse).

Il a collaboré aux magazines Sorolla't, Kalat-Zeid, Plana Rasa, CESBA, L'Eixam, Descobrir Catalunya et L'arnerol (préparé).

Il faisait partie éphémère du collectif Viles i Gents. Il a été membre actif de l'Asociación Cultural del Matarranya, de l'Institut del Baix Cinca, de l'Asociación Aragonesa de Escritores et de l'Asociación de Escritores en Llengua Catalana.

Il tient actuellement la chronique L'argadell dans le magazine Temps de Franja.

Il a participé à des rencontres littéraires et à des journées de culture catalane à l'intérieur et à l'extérieur de l'Aragon : Sabadell, Palma, Tarassona, Saragosse, Tortosa, Nonasp, Vilafranca del Penedés…

Laissez la dégustation être à votre goût…


Poemes


Al fible de l’estiu,

l’últim tram del riu,

(sense l’abisme deis tolls)

a correts ve viu,

a trossets ocult.

vol magia

en el cor de l’hivern

i veure’s cristal.lí

a l’esmalt deis còdols.


Dec dir i dic:

a la primera respiració

presenta’t sensat

en nom de tu mateix,

demostra’t honest

i guia’t pel teu dictat

de consciéncia i seny

— la convicció total —

per si vas rumb al futur

en l’intent de perdurar

en les memóries,

en l’espai

i en els temps.

 

La merla insinúa set:

no tem

la bassetja de l’inexpert.


Entre tres coscolls

mira els cocons i la culla,

ara espill d’un autorretrat.


buscant bateons

somia perdius

a la vora d’un cabrit

i un bitxac!


Amb l’ús antic del buirac

atrapaven pardals

per a gloria d’Artemis.


L’arbre té tronc,

cimals, branques,

una soca recerosa,

abric antic,

abrac d’história,

pollís, sorrama…

Té pel cos un esgall

que no es cus, peí cas…

…ni enfilant l’agulla.

 

Som com som,

som d’on som.

Sóc com sou

i no és secret

que parlo

i escric

a les mélies.

 

L’assossec i l’observant

Podria ser el flautista elegit
-per no dir vingut d’Hamelin-
tocant pels carrers i places,
jardins i parcs del món;
l’artista no dóna cap pista
per poder situar-lo amb encert.
Això sí, se’l veu vestit d’arlequí
amb dibuixos de gran festa on
les notes musicals han eixit
a plenar l’ambient d’alifara
sense pentagrama ni ordre
però amb voluntat d’amor
com qui observa amb assossec,
escolta el so melodiós del vent
o la remor de l’aigua d’un assut.
El personatge central podria veure’l
també ubicat a Nova York o Paris,
per exemple, llocs emblemàtics
per al triomf del talent i la glòria.
I si el dibuix és el somni
de tocar la flauta, avant!
Lo món es un entusiasme
on tots aprenem dels altres
per a millorar-ne la vida.
Som música i dibuix
de natres mateixos.
Som el que llegim
amb els ulls de la ment.

Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}