Ultim communicat
Pour ceux d'entre vous qui n'ont pas participé aux Nits de Poesia (2006-2012) ou à d'autres événements des Angelets, je vous informe que le but principal de nos événements est d'effacer la frontière imposée et les frontières mentales, de créer des liens et des échanges, dans un environnement toujours festif et revendicatif, où l'on met toujours le catalan à l'honneur. Dans la Catalogne Nord, l'utilisation du catalan est déjà un acte revendicatif. Les Anges de la Terre ont créé en 2010 un collectif de musiciens de Catalogne Nord pour la langue que lorsque la chanson en catalan mourait dans ces terres du Nord. Dans cette Trobada per la Llibertat, ont participé quelques-un des principaux musiciens de ce collectif qui a édité près de 300 chansons en catalan, en moins de 10 ans, Depuis mars 2018, avec notre engagement pour la libération des prisonniers politiques, le retour des exilés et le droit à l'autodétermination du peuple catalan, nous sommes allés plus loin en affirmant nos revendications catalanisttes, toujours à travers la culture. Avec cette première Trabada per la Llibertat (Rencontre pour la Liberté), nous avons voulu intégrer les poètes et la poésie à notre action en faveur de la démocratie et de la liberté, après les Cassolades per la Llibertat (manifestation où l'on tappe sur des casseroles) devant le consulat d'Espagne à Perpinyà ou lors la venue de Pedro Sanchez à Collioure, des Concerts per la Llibertat et les expositions Visca per la Llibertat de photojournalisme que nous avons présentées dans 45 communes de l'État français. Samedi 28 septembre, les Angelets de la Terra organisaient la première Trobada per la Llibertat, en solidarité avec les prisonniers et exilés politiques catalans. Une déambulation a amené musiciens, poètes et public dans des lieux extraordinaires tels que le château de Salveterra, le genévrier millénaire, la Caune de Perellós et le village anciennement abandonné de Perellós, à l’extrême de la Catalogne. Un paysage lunaire et grandiose dans la commune la plus au Nord des Pays Catalans. Le rendez-vous était donné à 14h sur le parking du château d’Opoul où le président des Amics du Castell, Jean-Pierre, a expliqué l’histoire de cette fortification immense, construite au 13ème siècle par le grand roi catalan Jaume Primer el Conqueridor (Jacques 1er le Conquérant0,) pour défendre la Catalogne face au Royaume de France. A 15h, Joan Père Sunyer a clamé des vers sous le vieux genévrier, un arbre monumental de plus de 1200 ans. A 16h30, Muriel Perpigna a chanté dans la Caune de Perellòs, une grotte grandiose au milieu de la garrigue. Elle avait aussi chanté sous le genévrier majestueux au milieu des vignes. À 18h30, visite de Périllos avec l’association Terre de Pierre qui se charge de restaurer et de redonner vie à ce petit village plein de charme. Puis, des poètes de Catalogne Sud et Nord sont montés sur scène, pour des interventions courtes et dynamiques. Franck Sala (Llamp te Frigui), Joan Ortiz, Muriel Perpigna avec Sébastien Falzon et Gerard Jacquet sont les musiciens nord-catalans qui ont enchanté le public pour cette soirée. Le public a pu, une fois encore, découvrir l’esprit des Angelets de la Terra pour qui la culture est aussi un moyen de créer du lien dans une ambiance conviviale, décontractée et revendicative. La totalité des poètes et musiciens qui sont monté sur scène pour cette première Trobada per la Llibertat : Andríi Antonovskyi,André Artigues,Catalina Girona,Ester Xargay,Francesc Gelonch,Franck Sala (Llamp te Frigui),Gerard Jacquet,Guim Valls Soler,Imma Pla,Joan Ortiz,Joan-Pere Sunyer,Marta Darder,Michel Destieu,Montserrat Gallart,Muriel Perpigna & Sébastien Falzon,Núria Martínez Vernis,Víctor Bonet Arbolí

"Trobada per la Llibertat" à Opoul-Périllos: Poésie et musique pour la démocratie et la liberté

Pour ceux d'entre vous qui n'ont pas participé aux Nits de Poesia (2006-2012) ou à d'autres événements des Angelets, je vous informe que le but principal de nos événements est d'effacer la frontière imposée et les frontières mentales, de créer des liens et des échanges, dans un environnement toujours festif et revendicatif, où l'on met toujours le catalan à l'honneur.

Dans la Catalogne Nord, l'utilisation du catalan est déjà un acte revendicatif. Les Anges de la Terre ont créé en 2010 un collectif de musiciens de Catalogne Nord pour la langue que lorsque la chanson en catalan mourait dans ces terres du Nord. Dans cette Trobada per la Llibertat, ont participé quelques-un des principaux musiciens de ce collectif qui a édité près de 300 chansons en catalan, en moins de 10 ans,

Depuis mars 2018, avec notre engagement pour la libération des prisonniers politiques, le retour des exilés et le droit à l'autodétermination du peuple catalan, nous sommes allés plus loin en affirmant nos revendications catalanisttes, toujours à travers la culture.

Avec cette première Trabada per la Llibertat (Rencontre pour la Liberté), nous avons voulu intégrer les poètes et la poésie à notre action en faveur de la démocratie et de la liberté, après les Cassolades per la Llibertat (manifestation où l'on tappe sur des casseroles) devant le consulat d'Espagne à Perpinyà ou lors la venue de Pedro Sanchez à Collioure, des Concerts per la Llibertat et les expositions Visca per la Llibertat de photojournalisme que nous avons présentées dans 45 communes de l'État français.

Samedi 28 septembre, les Angelets de la Terra organisaient la première Trobada per la Llibertat, en solidarité avec les prisonniers et exilés politiques catalans. Une déambulation a amené musiciens, poètes et public dans des lieux extraordinaires tels que le château de Salveterra, le genévrier millénaire, la Caune de Perellós et le village anciennement abandonné de Perellós, à l’extrême de la Catalogne.

Un paysage lunaire et grandiose dans la commune la plus au Nord des Pays Catalans. Le rendez-vous était donné à 14h sur le parking du château d’Opoul où le président des Amics du Castell, Jean-Pierre, a expliqué l’histoire de cette fortification immense, construite au 13ème siècle par le grand roi catalan Jaume Primer el Conqueridor (Jacques 1er le Conquérant0,) pour défendre la Catalogne face au Royaume de France.

A 15h, Joan Père Sunyer a clamé des vers sous le vieux genévrier, un arbre monumental de plus de 1200 ans. A 16h30, Muriel Perpigna a chanté dans la Caune de Perellòs, une grotte grandiose au milieu de la garrigue. Elle avait aussi chanté sous le genévrier majestueux au milieu des vignes. À 18h30, visite de Périllos avec l’association Terre de Pierre qui se charge de restaurer et de redonner vie à ce petit village plein de charme.

Puis, des poètes de Catalogne Sud et Nord sont montés sur scène, pour des interventions courtes et dynamiques. Franck Sala (Llamp te Frigui), Joan Ortiz, Muriel Perpigna avec Sébastien Falzon et Gerard Jacquet sont les musiciens nord-catalans qui ont enchanté le public pour cette soirée.

Le public a pu, une fois encore, découvrir l’esprit des Angelets de la Terra pour qui la culture est aussi un moyen de créer du lien dans une ambiance conviviale, décontractée et revendicative.

La totalité des poètes et musiciens qui sont monté sur scène pour cette première Trobada per la Llibertat :

Andríi Antonovskyi,
André Artigues,
Catalina Girona,
Ester Xargay,
Francesc Gelonch,
Franck Sala (Llamp te Frigui),
Gerard Jacquet,
Guim Valls Soler,
Imma Pla,
Joan Ortiz,
Joan-Pere Sunyer,
Marta Darder,
Michel Destieu,
Montserrat Gallart,
Muriel Perpigna & Sébastien Falzon,
Núria Martínez Vernis,
Víctor Bonet Arbolí

Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualité :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}
{{resultatactualita.contenu.text}}




Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}
{{music.description}}
- {{music.userdescription}}




Photopériodistes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}
{{fotoperiodiste.contenu.text}}




Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre.text}}
{{poetes.contenu.text}}




Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}
{{ajuntamen.contenu.text}}




Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}
{{agenda.description.text}}