2ème Rencontre Sans Frontières: les projets des municipalités catalanes


Les élus présentent leurs projets lors de la 2ème Rencontre Sans Frontières à Bàscara: Enregistrement avec un son de meilleure qualité: - Nathalie Regond Planas, maire de Sant Genís de Fontanes, et les membres de l'association porteuse du projet présentent Camí de Mar, un projet qui relie Argelers à Malgrat. - Christian Grau, maire de Cervera de la Marenda, participe au Camí de Mar et explique un projet avec Portbou. - Jordi Castellà, conseiller municipal de Canet de Mar, souhaite participer au Camí de Mar et propose de faire la route carolingienne. - Yves Escape, conseiller municipal de Pesillà de la Ribera: projet de centre d'interprétation des caves des villages catalans. - Ramon Padrós, maire de Sant Martí d'Albars: route du bétail de la Haute Cerdagne à Vilanova de la Geltrú. - Joan Llauró, conseiller municipal de Darnius: créer un outil pour rassembler et promouvoir tous les projets. - Jordi Rotllant, maire de Sant Hilari Sacalm: regrouper tout le réseau routier. - Josep Maria Tegido, conseiller municipal d'Espolla: agenda culturel Nord-Sud, promotion des musiciens de la Catalogne Nord. - Josep Agustí Faiges, conseiller municipal de La Guingueta d'Ix présente deux projets avec Baixa Cerdanya. Quarante communes du nord et du sud de la Catalogne se sont réunies à Bàscara, le 18 mai 2024. Le but est « d’effacer la frontière mentale et de travailler sur des projets communs » pour établir une relation fluide. Maires et conseillers d'une quarantaine de communes catalanes des deux côtés des Pyrénées se sont réunis à Bàscara (Alt Empordà) pour la deuxième rencontre des communes sans frontières. Organisé par l'association culturelle Angelets de la Terra, il vise à tisser des liens entre le nord et le sud de la Catalogne et à maintenir sur le long terme la relation, "renforcée par le processus indépendantiste". Le président des Angelets de la Terra, Ramon Faura, a expliqué : « Il y a un problème d'ignorance entre le nord et le sud ». Et il a ajouté que ces réunions visent à remédier à cette situation. "Nous devons effacer la frontière mentale et travailler sur des projets communs", a-t-il déclaré. L'événement a débuté avec l'inauguration de l'exposition photographique itinérante sur le processus d'autodétermination de la Catalogne. En même temps, les représentants de chaque mairie ont signé la lettre commune des municipalités catalanes, dans laquelle dix points sont convenus en faveur de l'augmentation des relations des deux côtés des Pyrénées, en plus de promouvoir la langue et la culture catalanes. "Nous avons un problème d'ignorance entre le nord et le sud et entre le sud et le nord", a déclaré Faura. "Malgré trente ans de subventions européennes pour développer les relations transfrontalières, peu de choses ont été faites", a-t-il critiqué. "Les rencontres doivent être catalanes-catalanes et non franco-espagnoles et les frontières mentales, physiques et linguistiques imposées par les Etats doivent être effacées." "L'objectif est de créer un espace commun et nous pensons qu'il faut commencer par les communes, qui sont les plus proches des gens", a-t-il ajouté. A cet effet, dans les réunions de communes sans frontières, des rencontres rapides sont organisées entre maires ou conseillers de communes ayant des aspects communs, que ce soit par volume de population ou par objectifs similaires, afin qu'ils apprennent à se connaître. "Il est important de commencer à créer une amitié, puis de penser à des projets contractuels", a expliqué Faura. « Nous avons tous beaucoup à gagner ; du nord, nous apportons des choses positives au sud et vice versa.

Perpignan

La mairie ne veut pas collaborer avec les Angelets de la Terra. 

Perpignan est la capitale du Roussillon et de la Catalogne Nord. Elle fut la capitale du Royaume de Majorque. La population en 2016 était de 121 875 habitants. L'agglomération de Perpignan Méditerranée comptait une population de 317 155 habitants en 2014.

Ces dernières années, la ville a été promue avec le slogan Perpignan la Catalane / Perpinyà la Catalana. En 2008, la ville s'est distinguée comme capitale de la culture catalane et captale de la sardane en 2019. Le 11 juin 2010, le conseil municipal a approuvé à l'unanimité la Charte municipale de la langue catalane, qui établit le catalan comme langue officielle de Perpignan, avec le français.

C’est au Moyen Âge, à partir de la fin Xe siècle, que la ville connaît son essor. On y construit le château comtal, une église (consacrée en 1025) et un hôpita [...]

Agenda
Les Angelets de la Terra au Salon des maires et conseillers municipaux de Catalogne Nord 2024
à - Perpinyà ROSSELLÓ
Sabrina Guillem et Ramon Faura ont participé au Salon des maires et conseillers municipaux de Catalogne Nord, les jeudi 21 et vendredi 22 mars 2024, à Perpinyà. A cette occasion, ils ont invité une quarantaine de mairies à participer à la deuxième Trobada sense fronteres qui aura lieu le samedi 18 mai 2024, à Sant Cebrià de Vallalta. Sur la photo Sabrina et Ramon sont entourés par Jeroni Pérez Faixeda (mairie du Soler) et Marc Petit (maire de Clairà et conseiller départemental).
Actualités
Les Angelets de la Terra au Salon des maires et conseillers municipaux de Catalogne Nord 2024
à - Perpinyà ROSSELLÓ (21-03-2024)
Sabrina Guillem et Ramon Faura ont participé au Salon des maires et conseillers municipaux de Catalogne Nord, les jeudi 21 et vendredi 22 mars 2024, à Perpinyà. A cette occasion, ils ont invité une quarantaine de mairies à participer à la deuxième Trobada sense fronteres qui aura lieu le samedi 18 mai 2024, à Sant Cebrià de Vallalta. Sur la photo Sabrina et Ramon sont entourés par Jeroni Pérez Faixeda (mairie du Soler) et Marc Petit (maire de Clairà et conseiller départemental).
Inscriptions aux examens de catalan à la Casa de la Generalitat à Perpinyà
à - Perpinyà ROSSELLÓ (25-01-2023)
Comme chaque année, le gouvernement catalan organise des examens officiels de langue catalane, ouverts à toute personne ayant seize ans et plus. Ces examens ont lieu aussi à Perpignan, où ils sont organisés par la Casa de la Generalitat. Il s’agit des mêmes examens que ceux qui ont lieu en Catalogne : ce sont les mêmes épreuves qui ont lieu le même jour et sont corrigées suivant les mêmes critères.   Les inscriptions sont ouvertes du 2 au 21 février, à la Casa de la Generalitat. Le niveau de ces examens correspond aux standards pédagogiques internationaux définis par le Conseil d’Europe.   Les examens sont les suivants :   -Niveau A2: prix 23,20€, date de l’examen : samedi 10 juin. -Niveau B1: prix 23,20€, date de l’examen : samedi 27 mai. -Niveau B2: prix 23,20€, date de l’examen : samedi 13 mai. -Niveau C1 : prix 55,75€, date de l’examen : samedi 20 mai.   Renseignements et inscriptions : Casa de la Generalitat, 1 rue de la Fusteria à Perpignan. Renseignements au 04 68 35 17 14.
Les Angelets de la Terra au salon des maires de Catalogne Nord et du Fenouillèdes
à - Perpinyà ROSSELLÓ (23-09-2021)
Les Angelets de la Terra étaient présents au salon des maires de Catalogne Nord et du Fenouillèdes. Nous avons rencontré une cinquantaine d'élus avec qui nous avons eu des échanges très enrichissant. La grande majorité de ces élus, même ceux qui ne participent pas encore au Llibre Blanc de Catalunya Nord, sont sur la même longueur d'onde. Ils souhaitent promouvoir la langue et les traditions catalanes (et occitanes pour le Fenouillèdes), ainsi que les liens avec la Catalogne du Sud.
LABEL CULTUREL ANGELETS DE LA TERRA: Cédric Doutres avec Christine Trébaol tête de liste à Passa (municipales 2020)
à - Perpinyà ROSSELLÓ (12-03-2020)
Cédric Doutres avec Christine Trébaol tête de liste à Passa, en Roussillon en Catalogne Nord, sont candidats aux municipales de 2020. Ils adhèrent à la charte du Label Culturel des Angelets de la Terra. L’association culturelle des Angelets de la Terra s’engage à soutenir et mettre en valeur les actions qu'ils souhaitent mener avec leur équipe pour promouvoir la langue, les traditions et les liens avec la Catalogne du Sud.
LABEL CULTUREL ANGELETS DE LA TERRA : Jean-Marc Pujol s'engage à créer un collège et un lycée de la BRESSOLA
à - Perpinyà ROSSELLÓ (02-03-2020)
Jean-Marc Pujol, maire de Perpinyà en Roussillon (Catalunya Nord) est candidat aux municipales de 2020. Il portera le Label Culturel des Angelets de la Terra pour promouvoir ensemble la langue, les traditions et les liens avec la Catalogne du Sud. L’association culturelle des Angelets de la Terra s’engage à soutenir et mettre en valeur les actions que souhaite mener Jean-Marc Pujol avec la municipalité en faveur de la "catalanité".
Manifestation pour la liberté et la démocratie organisée par les Angelets de la Terra le samedi 19 Octobre 2019, à Perpignan
à - Perpinyà ROSSELLÓ (19-10-2019)
Le samedi 19 octobre, 18 h30, a eu lieu devant le Castellet à Perpignan une concentration de 2000 nord-catalans (selon L'Indépendant qui en a fait sa couverture) avec les discours et de la musique qui a mis en lumière le caractère unitaire et transversal du principal noyau de soutien, en dehors de l'État espagnol, en faveur du droit à l'autodétermination de la Catalogne et de la liberté pour les prisonniers et les exilés politiques catalans.Avec seulement une semaine pour organiser cette grande concentration en réponse aux condamnations contre les dirigeants indépendantiste, l'association culturelle des Angelets de la Terra a réussi à mobiliser une vingtaine d'entités culturelles et sportives de Catalogne Nord et de toute la région. Les Angelets ont pu aussi compter sur le soutien de la Ligue des Droits de l'Homme qui a dénoncé depuis Paris l'irrégularité du procès contre les indépendantistes catalans. Il faut noter que le maire de Perpignan, une quarentaine de maires et d'adjoints, les deux sénateurs nord-catalans dont François Calvet qui a porté le manifeste signé par 41 sénateurs français, les vice-présidents de la région et du département qui ont signé des motions de soutien. Nous soulignons que tous ces élus appartiennent à des partis français de bords politiques différents, que Perpignan est une ville de plus de 125.000 habitants, que le département des Pyrénées-Orientales (Catalunya Nord) compte près d'un demi-million d'habitants et la région Occitanie près de 6 millions.Quand les Angelets de la Terra ont commencé à organiser des actions, Ramon Faura i labat, président de l'entité, avait annoncé dans une interview au lac du Soler que l'objectif était d'organiser une grande manifestation unitaire à la fin des procès contre les dirigeants indépendantistes. Cela pouvait sembler trop optimiste mais nous y sommes finalement arrivés grâce au travail de fond réalisé par les Angelets et à l'impact du référendum sur les nord-catalans. Avec l'électrochoc des lourdes condamnations, les Angelets de la Terra ont atteint deux défis qui semblaient impossibles jusqu'à présent : rassembler tous les élus et toutes les entités dans un même acte. Ils ont mobilisé des entités catalanes très diverses: Fédération Sardaniste du Roussillon, Agissons Pays Catalan, Association de la Flamme des Pays Catalans, clubs de supporters du FC Barcelona, de l'USAP et des Dragons Catalans, ... D'un autre côté, ils ont fait participer des élus de divers partis de droite française (LR), du centre (Udi et Modem) et de gauche (PS, PC et PRG) qui sont réunis pour la défense de la démocratie et La liberté.
Deuxième Cassolada per la Llibertat le 10 novembre 2018 à Perpinyà
à - Perpinyà ROSSELLÓ (10-11-2018)
Deuxième manifestation en solidarité avec les sud-catalans organisée par les Angelets de la Terra face à l'échec des mobilisations de ceux qui se revendiquent les seuls légitimes à organiser des actes catalanistes solidaires à Perpinyà et qui ne sont au mieux qu'une petite centaine lors des manifestations qu'ils convoquent. Les Angelets qui n'avaient jamais convoqué de manifestation jusque là ont mobilisé 300 personnes dés la première "Cassolada per la Llibertat" en mars 2018, 400 lors de la deuxième en novembre, toujours devant le Consulat d'Espagne et plus de 600 personnes à Cotlliure pour la venue de Pedro Sanchez. La "Manifestation pour la liberté et la démocratie", organisée par les Angelets le 19 octobre 2019, a regroupé 2000 personnes, 40 maires et adjoints, les deux sénateur du département, plusieurs Conseillers régionaux et départementaux. Le point culminant de la mobilisation nord-catalane en solidarité avec la Catalogne du Sud. Dés le lendemain, cela m'a valu d'être injurié publiquement par celle qui sera quelques jours plus tard désignée présidente du Consell de la Republica de Catalunya Nord. Depuis, ceux qui se revendiquent les seuls légitimes à organiser des actes catalanistes solidaires ont repris la main. Ils seront les cautions locales d'une manifestation organisée depuis Barcelona le 29 février pour la venue de Puigdemont qui réunira aussi peu de nord-catalans que d'habitude avec une communication 100% en catalan qui montre le sectarisme de ce microcosme.
Diada de Catalunya Nord 2018 avec les Angelets de la Terra
à - Perpinyà ROSSELLÓ (10-11-2018)
Els Angelets de la Terra van participar en la Diada de Catalunya Nord el 10 de novembre de 2018, després dels 4 Concerts per la Llibertat de l'abril a l'octubre de 2018 i de la primera presentació de l'exposició Visca per la Llibertat en paral·lel al festival de fotoperiodisme Visa pour L'image al setembre. Quan els organitzadors nord-catalans de la Diada van comunicar que no volien dedicar aquesta manifestació als presos polítics els Angelets vam decidir convocar una segona Cassolada per la Llibertat davant del Consolat espanyol on van venir centenars de nord-catalans. Després vam anar tots plegats cap a la plaça Catalunya per participar en la Diada.
Débat sur le processus indépendantiste catalan à la Casa de la Generalitat de Perpignan
à - Perpinyà ROSSELLÓ (14-09-2018)
La projection-débat organisée par les Angelets de la Terra en collaboration de la Casa de la Generalitat a connu un franc succès. Une salle comble et attentive à la problématique du processus pour l’indépendance en Catalogne.Ce vendredi 14 Septembre, les Angelets de la Terra ont présenté le documentaire « Un poble dempeus » (un peuple debout), réalisé par une partie des photographes de l’exposition Visca per la llibertat. Cette exposition de photojournalisme avec 213 photos, sur les évènements depuis 2009 en Catalogne du Sud, est visible dans 27 lieux du centre de Perpignan. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez consulter le site www.visca-llibertat.cat. De nombreuses personnalités ont participé au débat intitulé « Le processus indépendantiste catalan : "40 photos de drapeaux"? » : Josep Puigbert (directeur de la Casa de la Generalitat), Ramon Faura, Joan Planes, Lahcen Abdouche (Angelets de la Terra), Carles Gorbs, Marie Costa (journalistes), Ernest Costa, Enrique Campaner, Marcelo Aurelio, Sergi Bernal, Dolors Gibert, Mireia Canicio, Joan Safont, Roman Homs, Joan Miquel Labrador (photographes), Montserrat Biosca (présidente Òmnium Catalunya Nord), etc.Il a été souligné que la Catalogne Nord joue un rôle essentiel dans l’internationalisation de la cause catalane grâce aux différentes associations qui organisent des manifestations, des concerts et des expositions pour mobiliser la population et inciter les élus à se positionner, comme le font les catalans du Sud depuis une dizaine d’années. Le soutien de la centaine de maires dont celui de Perpignan et du Conseil départemental aux exilés et prisonnier politiques a été applaudi. La multiplication des expositions photos a été valorisée par les participants car cela favorise la multiplication des lieux d’exposition et donc un plus grand impact médiatique et populaire. Le débat s’est conclu par la proposition d’une collaboration entre les différents acteurs de ce mouvement solidaire. Pourquoi ne pas envisager une manifestation unitaire avec tous les élus de tous bords politiques, toutes les associations catalanistes ou pas, les artistes et les citoyens qui souhaite défendre la démocratie en Catalogne ? Cette manifestation pourrait avoir lieu en parallèle du jugement des prisonniers qui ont fait voter le peuple catalan pour qu’il décide de son futur.
Le Collectif Angelets de la Terra au cinéma Castilllet (février 2012)
à - Perpinyà ROSSELLÓ (09-02-2012)
(article de la Semaine du Roussillon) Une soirée spéciale, le jeudi 9 février 2012, pour présenter la première période du collectif de musiciens de Catalogne Nord pour la langue catalane, créé en 2010. L’objectif de ce collectif est d’ouvrir de nouveaux horizons aux musiciens du département et à la chanson en catalan. La soirée débutera par un concert avec Pascal Bizern, Chris the Cat, Joan Ortiz et Ben Gross. Puis, les Angelets de la Terra présenteront un documentaire réalisé par Richard Bantegny et Raymond Faura (sous-titré en catalan et en français) où les musiciens interviewés racontent leur itinéraire et les raisons pour les lesquelles ils ont décidé d’adhérer au projet du collectif Joan Pau Giné. Ces interviews illustreront les images des concerts de présentation du collectif en Catalogne Nord et Sud. La soirée se terminera avec un débat et un apéritif convivial en présence des artistes. Le collectif, soutenu par Gérard Jacquet (animateur radio, chanteur…), compte une quarantaine de groupes résidents en Catalogne Nord qui chantent une partie ou la totalité de leur répertoire en catalan. On peut parler d’un véritable mouvement de renouveau artistique dans ce petit bout des Pays Catalans où la culture locale était souvent réduite au folklore. L’adhésion massive des artistes locaux de tous styles musicaux (rock, rap, reggae, électro, opéra…) et de toutes origines, la majorité n’étant pas nés à Perpignan, met en avant le souhait d’intégration et d’enracinement des « Nouveaux Catalans ». Aujourd’hui, comme le souligne Ramon Faura, coordinateur du collectif, « la question n’est plus qui est membre du collectif, mais plutôt qui ne l’est pas encore ». En valorisant la langue autochtone, les artistes veulent revendiquer une particularité et un héritage qu’ils ont pris sans demander la permission car peu de personnes semblaient en capacité de leur léguer. Le résultat est surprenant par sa diversité de propositions et son originalité. Venez le découvrir au cinéma Castillet de Perpignan, le jeudi 9 février, à 19h (tarif: 4,5 euros). Il y aura un débat, un apéritif et un mini concert avec les musiciens du collectif.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}