2ème Rencontre Sans Frontières: les projets des municipalités catalanes


Les élus présentent leurs projets lors de la 2ème Rencontre Sans Frontières à Bàscara: Enregistrement avec un son de meilleure qualité: - Nathalie Regond Planas, maire de Sant Genís de Fontanes, et les membres de l'association porteuse du projet présentent Camí de Mar, un projet qui relie Argelers à Malgrat. - Christian Grau, maire de Cervera de la Marenda, participe au Camí de Mar et explique un projet avec Portbou. - Jordi Castellà, conseiller municipal de Canet de Mar, souhaite participer au Camí de Mar et propose de faire la route carolingienne. - Yves Escape, conseiller municipal de Pesillà de la Ribera: projet de centre d'interprétation des caves des villages catalans. - Ramon Padrós, maire de Sant Martí d'Albars: route du bétail de la Haute Cerdagne à Vilanova de la Geltrú. - Joan Llauró, conseiller municipal de Darnius: créer un outil pour rassembler et promouvoir tous les projets. - Jordi Rotllant, maire de Sant Hilari Sacalm: regrouper tout le réseau routier. - Josep Maria Tegido, conseiller municipal d'Espolla: agenda culturel Nord-Sud, promotion des musiciens de la Catalogne Nord. - Josep Agustí Faiges, conseiller municipal de La Guingueta d'Ix présente deux projets avec Baixa Cerdanya. Quarante communes du nord et du sud de la Catalogne se sont réunies à Bàscara, le 18 mai 2024. Le but est « d’effacer la frontière mentale et de travailler sur des projets communs » pour établir une relation fluide. Maires et conseillers d'une quarantaine de communes catalanes des deux côtés des Pyrénées se sont réunis à Bàscara (Alt Empordà) pour la deuxième rencontre des communes sans frontières. Organisé par l'association culturelle Angelets de la Terra, il vise à tisser des liens entre le nord et le sud de la Catalogne et à maintenir sur le long terme la relation, "renforcée par le processus indépendantiste". Le président des Angelets de la Terra, Ramon Faura, a expliqué : « Il y a un problème d'ignorance entre le nord et le sud ». Et il a ajouté que ces réunions visent à remédier à cette situation. "Nous devons effacer la frontière mentale et travailler sur des projets communs", a-t-il déclaré. L'événement a débuté avec l'inauguration de l'exposition photographique itinérante sur le processus d'autodétermination de la Catalogne. En même temps, les représentants de chaque mairie ont signé la lettre commune des municipalités catalanes, dans laquelle dix points sont convenus en faveur de l'augmentation des relations des deux côtés des Pyrénées, en plus de promouvoir la langue et la culture catalanes. "Nous avons un problème d'ignorance entre le nord et le sud et entre le sud et le nord", a déclaré Faura. "Malgré trente ans de subventions européennes pour développer les relations transfrontalières, peu de choses ont été faites", a-t-il critiqué. "Les rencontres doivent être catalanes-catalanes et non franco-espagnoles et les frontières mentales, physiques et linguistiques imposées par les Etats doivent être effacées." "L'objectif est de créer un espace commun et nous pensons qu'il faut commencer par les communes, qui sont les plus proches des gens", a-t-il ajouté. A cet effet, dans les réunions de communes sans frontières, des rencontres rapides sont organisées entre maires ou conseillers de communes ayant des aspects communs, que ce soit par volume de population ou par objectifs similaires, afin qu'ils apprennent à se connaître. "Il est important de commencer à créer une amitié, puis de penser à des projets contractuels", a expliqué Faura. « Nous avons tous beaucoup à gagner ; du nord, nous apportons des choses positives au sud et vice versa.

Il y a 1097 actualités sur Angelets de la Terra

Visca per la Llibertat à Cerbère avec Josep Puigbert, directeurde la Casa de la Generalitat à Perpignan
à - Cervera de la Marenda ROSSELLÓ (18-01-2019)
Les Angelets de la Terra, association culturelle autogérée et autofinancée de Catalogne Nord, ont réuni les meilleurs clichés d’une cinquantaine de photojournalistes dans l’exposition itinérante Visca per la Llibertat, afin d’aider le public à mieux comprendre le processus d’autodétermination de la Catalogne. Cette exposition de 250 photos, retraçant les faits les plus marquants depuis la première consultation populaire à Arenys de Munt en 2009, est exposée en collaboration avec une cinquantaine de communes françaises en 2019. Les Angelets de la Terra présentent « Visca per la Llibertat », en collaboration avec des maires solidaires en Catalogne Nord, Alsace, Béarn, Savoie, Bretagne, Corse, Pays Basque de janvier à décembre 2019. Pendant chaque vernissages, cette exposition collective de photojournalisme, est complétée par la diffusion du documentaire « Catalunya : 1-0 », réalisé par Médiapro et sous-titré en français, qui montre l’organisation de plusieurs lieux de vote le jour du référendum du 1er octobre 2017, afin de mieux comprendre les motivations du peuple catalan. « Visca per la Llibertat » a été inaugurée par le président catalan Quim Torra à la Casa de la Generalitat à Perpinyà. L’exposition a été présentée en septembre 2018 dans 26 commerces et galeries de Perpignan, en parallèle du festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » qui a refusé et refuse toujours de traiter du processus catalan. L’objectif des Angelets de la Terra est d’éclairer le plus large public possible sur ce processus pacifique, démocratique et civique. Créée en 2001, l’association loi 1901 « Angelets de la Terra » était à l’origine une penya de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. Depuis, elle soutient activement les projets visant à renforcer les liens entre les catalans du Nord et du Sud, ainsi que le développement de la création artistique en langue catalane, particulièrement au travers de son collectif de musiciens. Depuis mars 2018, les Angelets organisent aussi les « Concerts per la Llibertat », en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques catalans. Une centaine de musiciens professionnels d’Occitanie, de Catalogne Nord et Sud y ont participé bénévolement. En décembre 2018, les Angelets ont fait un concert devant la prison de Figueres où était enfermée l’ancienne ministre du travail, Dolors Bassa.Ils ont aussi convoqué plusieurs « Cassolades per la Llibertat » unitaires afin de dénoncer la répression judiciaire contre les Catalans du Sud et pour demander la liberté des prisonniers et exilés politiques catalans. En septembre 2019, commence un nouveau cycle de « Visca per la Llibertat » qui s’exposera dans les plus grandes communes de Catalogne Nord, mais aussi dans les communes d’autres peuples solidaires. Cela met d’avantage en évidence que le conflit entre la Catalogne et l’Espagne n’est pas une affaire interne et que cela concerne tous les républicains et démocrates. Il s’agit de défendre les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, le droit de vote et de manifestation, mais aussi le droit pour un peuple de décider démocratiquement et pacifiquement de son futur. L’ensemble de ces actions, parrainées par l’ancien joueur de l’USAP Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, bénéficient du soutien de nombreux élus de Catalogne Nord et sud, ainsi que des trois derniers présidents de la Generalitat de Catalogne. L’exposition itinérante « Visca per la Llibertat » en 2019 c’est :45 municipis a l’estat francès / communes françaises7.000 visitants / visiteurs41 fotografs / photographes245 fotos / photos
Collectif Angelets de la Terra (2010 - 2018): 263 chansons et 244 groupes
(14-12-2018)
Collectif Angelets de la Terra de musiciens de Catalogne Nord pour la langue catalane (2010 - 2018): liste des 263 titres en catalan édités et des 244 groupes participants.   Septembre 2010: Compilation CD n°1   Samir Mouhoubi & Lili Baba – L'estaca (Lluís Llach) Llamp te Frigui – L'allioli (Joan Pau Giné) Cantamu in Puisia (Nanou Planes) - Somni (Coleta Planas) Joan Pere (Le Bihan) – Endevinalla Lili Baba - Toca la guitarra Blues de Picolat - La noia del Mississipi RCan & Tekameli – Cante Bea – Perpinyà Llamp te Frigui - Les Minyones de Tuïr Nicolas Batlle - Aquest mati 100 Grammes de Têtes - Xica Jamaïca Blues de Picolat - País bonic Joan Pere (Le Bihan) - Les fulles mortes Bea - Oda a Giné Kajal de la Vila - Taxi boig (Joan Pau Giné) Alexandre Guerrero – L'emigrant   Novembre 2010: Compilation CD n°2   Aude & Samir Mouhoubi - Els segadors Llamp te Frigui - Eskalibad Boys (Didier Borg) Benquebufa - Adiu ça va (Joan Pau Giné) Sabor de Perpinyà - Cantem una rumba Joan Ortiz - Dolça princesa AOC - La nit mai s'acaba (trad. Ramon Faura) Guillem Rotg - Somni vodoo (trad. Ramon Faura) P18 Live Macine (Tom Darnal ex Mano Negra) - Guantanamera (Coleta Planas) Rodney Gemmell - Amor meu Alex Andujar & Les August - La lluna Lili Baba & Nanou Planes - El petit tren groc (trad. Ramon Faura) Florent Berthomieu – Pena (trad. Ramon Faura) Andy Ritchie - El vi (trad. Ramon Faura) Zompa – Zompa Chris the Cat - Snail Boy (Chris the Cat, Christian Martinez) 100 Grammes de Têtes - Santa Espina Les Petites Laines – Isabel Barrio Jaleo - Politics Assassins (trad. Ramon Faura) Jean-Luc Durozier - Amb la lluna Benquebufa - Bona nit cargol (Joan Pau Giné) Sabine Puech & Samir Mouhoubi - Afegits (traducció Gerard Jacquet)   Février 2012: Compilation CD n°3 (Hommage à Jordi Barre)   Cali & Jordi Barre - Quan el dia per fi tornarà Benquebufa - Bages (Joan Pau Giné) La Berne - Canta Perpinyà (Jordi Barre) Julio Leone - Venim del Nord Stéphanie Lignon - Crec (Jordi Barre) Olive Deus - Ah què és bonic ; Quan ve l'estiu Pascal Bizern - Tant com me quedarà (Jordi Barre) Kanélé - M'en vaig a peu (Joan Manuel Serrat) Llamp te Frigui - Els hi fotrem (Jordi Barre) Norha - Torna venir Vicens (Jordi Barre) Eskalibad'Boys - Vine amb jo Chris the Cat - Al vent (Raimon) Summertime (Anne-erell Tor & Ludho La Verde) - Mireu el nostre mar Al Chemist - Parlem Català (Jordi Barre) Xavier Panades - El cuc (Jordi Barre) Disada - On és l'amor (trad. Ramon Faura) Joan Ortiz - Ay mentides Davy Kilembé - Soc de Perpinyà (Jordi Barre) Rumberos Catalans - Han arribat Abdou Belfquih - Quartets per al rei dels reis (trad. Jep Gouzy) Nathalie Cadet - L'àguila negra   Avril 2012: Compilation CD n°4 (Hommage à Jordi Barre)   Gerard Jacquet - La plana Blue Sol - Ara (Iola Janssen) Berkeley Wright - Un parpanyol (Gerard Jacquet) Byos (Yolande Hernandiz, Benjamin Borne) - Un cantic a la senyera (E.Garcia) Buenasuerte - Compare (Alex Lucas) Kali Maalem - Com he fet sempre (Claude François) Romain Lucas - Ollada (Alex Lucas) Céline Fernandez - Salut a Pesillà (Pau Berga, F.Sala) Jako - L'Estomp del Bosco (trad. Gerard Jacquet) La Tchave - Mestissa ron mùsica (trad. Ramon Faura) Wookie de Llet (B.Sala) - Bressol de tots els blaus (Lluís Llach) Romane Flachot & Andy Richie - La Crisa (Joan Pau Giné) Raimond Le Troubadour - Cecilia (Yves Rouquette) Summertime (Anne-Erell Tor & Ludho La Verde) - La balada d'en Lucas Vodoo (Guillem Rotg) - Arbre de Lluna Stéphanie Lignon - Dona (trad. Renada Laura Portet) Llamp te Frigui - Què ens queda Benquebufa - Pensa-te (Joan Pau Giné) Brenn Korz'h - Mai és lliure (trad. Ramon Faura) Zompa - Balada impopular (trad. Ramon Faura) Höly Ghöst - Deixa'm dir una cosa (Sopa de Cabra) Skamping Car - Terra d'aquí (trad. Ramon Faura) 2013: Homenatge a Joan Pau Giné pels Angelets de la Terra   CD1 (Homenatge JP Giné) Verdcel - La marinada Meritxell Gené – Espieu Patch - Hi pensem Strombers – Nina Ghetto Studio – Camins Relk - El meu país Norha - La gent puta Clara Andrés - Taxi Boig 9son - La lletra Albert Jordà - Records de vida Es Reboster - Dones que sun estimat Enric Cabra - Avui plou Els Papalagi – Diguem-ho Sergi López i Bulma – Perpinyejar Llamp te Frigui - M'agrada pas Rumb al Bar - La rata panera Gerard Jacquet i Marina Rosell – L'allioli Òwix - Un simple militant Sam Destral - Afer de gustos Carles Dénia - Les Bruixes de l'amor Marta Rius - Fulla de tardor   CD2 (Homenatge JP Giné) Projecte Mut - El món rodó Stéphanie Lignon – Renunciar Dídac Rocher - Cant per l'amiga La Carrau - Cançó descolorada La Senyoreta Descalça - El cuc Aires Formenterencs - El meu país II Montse Castellà – Mercedès Buenasuerte – Bages Titot i David Rossell - El temps de les figueres Atzukak - El 10 de maig Bonobos – Drapeus Els Delai - Els homes de la por Josep Tero - Ho farem Cesc i Montse – Pensa-te Claudia Crabuzza - Si voleu fer guerra Jordi Montañez - Els dies Oriol Vilella - Les darreres noves Smoking Soul's - L'home de cent anys Corrandes són Corrandes - Pallagostins de l'estiu Pere Vilanova – Vetllada Malva de Runa - Darrer camí Gaelle Balat - L'Oiseau Blanc   CD3 (Homenatge JP Giné) Rosa Luxemburg - Hi ha los Andreu Valor - Parla-me, diguis-me coses Gent del Desert - Les velles barques Claudio Gabriel Sanna - La, la la, la Marta Elka – Argelers Josep Romeu - Demanem la paraula Carles Belda - El xirment Lilo - Un dia tindrem fred Maitips - Adiu, ça va Xavier Baró – Montparnasse Carles Sarrat (Blues de Picolat) - Strip Tease Dekrèpits - Hi ha merda a mar Narcís Perich - D'un banda a l'altra del rideu Serge Lladó - El grec Albert Bertomeu - Sant Marc Micu - Qüestió d'amor Llunàtiques - Els mestres educats Ull de vellut – Catalana Ai Carai! - Mare gata   CD4 (Homenatge JP Giné) El Diluvi – Peret Peret Reyes – L'adam Pascal Bizern – Diumenge Joan Ortiz - Un país nou Flying Frogs (Gervasio Fernandez-Ocampo) - Recital Circus Un air de Fête (Romain Lucas) - Les il.lusions Igor - La caputxeta roja La Caixa de Gel - La televisió Yacine i the Oriental Groove - Cremat l'home Antoni Nicolau – Padrina L'Exèrcit d'Islàndia – Desig Anton Abad - Bona nit cargol Cris Cayrol - Els dies Atz'Art (Priscilla Beauclair) - L'home del bosc Dealan - Darrer Cami Hugo Mas i Caçacérvols - Hi pensem Inuk - La gent puta Sr. Mit - Les velles barques Riu – Diguem-ho Xavier Panades - El cuc Avril 2014: Compilation CD n°5 (Catalunya Occitània Songs)   Joan Pau Verdier (Perigord) – Filh de lop Gerard Jacquet (Rosselló) - Una mala concurrència Igor (Perigord) – Toca maneta Llamp te Frigui (Rosselló) – Papà Sardà Talabast (Perigord) – Los Caulhets Muriel Falzon (Rosselló) – Venim del Nord venim del Sud (L. Llach) Peiraguda (Perigord) – Sèm e serèm Donallop (Illes Balears) – Jo és la mar (Joan Pau Giné) Almacita (Perigord) – Camina Albert Bertomeu (País Valencià) – Bruixes de l’amor (JP. Giné) La Torna (Perigord) – La marçolada (M.Chapduelh) Soham (Occitània) – L’amic Jordi (J-Pierre Lacombe-Massot) Les Bizbilles (Perigord) – Vaqui Samuel Arba (Sardenya) – Avui plou (Joan Pau Giné) Terre d’Avril (Perigord) – Lo darrier somni Donadagua (Rosselló) – El teu amor (Dusminguets) Enllà (Rosselló) – Abril 74 (Lluís Llach) Céline Figueras (Rosselló) – I només amb l’amor (J.Brel) Lluís Vicent (País Valencià) – Cant per l’amiga (Joan Pau Giné) Yannick Palomino (Rosselló) – Sóc català del Nord Les Batteurs Rient (Perigord) – Los sacrifias Sono Loco (Perigord) – Dangerosa Neva (Rosselló) – Catalunya   Janvier 2016: Col.lectiu Joan Pau Giné CD n°6   Balbino Medelin – I si canto trist (Lluís Llach) Llamp te Frigui & Gerard Jacquet – Electrificat (G.Jacquet) Ghetto Studio – Gatalans (Julio Leone) Jimmy Vila – Passa AJT – Els segadors Blues de Picolat – La maleta La Reskape – Tots anem a sortir (trad. Ramon Faura) Un Air de Fête – Il.lusions (Joan Pau Giné) Buenasuerte & Cobla Tres Vents – Ventilador (Alex Lucas) Delphine Bassols – Què és una vida? (trad. Ramon Faura) Joan Ortiz – És la terra Pascaline – Els contrebandistes Lisa – Boig per tu (Sau) Padya – Jo vinc d’un silenci (Raimon) Eric Ragu – Declaro (trad. Ramon Faura) Gipsy Nur Project – Cor segellat (Núria Jaouen) Pepper N’Soul – Hard Time Brain Market – Nina una nit (trad. Ramon Faura)     Janvier 2017: Col.lectiu Joan Pau Giné CD n°7   LLamp te Frigui - Corrandes d'exili (P. Quart) Annabelle Scholly Lotz - Cançó per a les dones (Guillem d'Efak) Ghetto Studio - Salta, salta AJT - Voldria Univers-Sales - Pensant en veu alta (trad. Ramon Faura) La Reskape - És un país Christine - Aquell infant (trad. Ramon Faura) Buenasuerte - Me'n vaig a peu (Joan Manuel Serrat) Sylvie Rodríguez - El passatge obligat (S. Rodríguez, S. Lignon) Vincent Vila - Cap idea (trad. Ramon Faura) Blues de Picolat - Bye Bye Trio Sensible - Tant com me quedarà (Jordi Barre) Els Missatgers - Abril 74 (Lluís Llach) Rumba Coumo - De Perpinyà a Barcelona The Lost Station - Llibertat (trad. Ramon Faura) Goulamas 'k - Skatalunya Dégardin Amélia - El cant dels ocells Jean-Baptiste Sparr Trescases - Els hi fotrem (Jordi Barre)   Juin 2017: Col.lectiu Joan Pau Giné CD n°8   Balbino Medellin – Ma Llibertat Stéphanie Lignon – Casa teva (trad. Ramon Faura) Romain Lucas – Pare (Joan Manuel Serrat) Marilys Mérial – He mirat aquesta terra (Raimon) Gerard Jacquet & Llamp te Frigui – Apolit les galaxies Gaëlle Balat – Cançó d'una exiliada Ghetto Studio - No ho sé Patricia di Fraja – La nit d'en Frannkeinstein (Joan Pau Giné) Gadjo Lolo – Al vent (Raimon) Elise Mateu – Llàgrimes per plorar (Clapton) Rumba Coumo – Parlar català Muriel Perpinyà – El testament d'Amèlia Alexandre Guerrero – Damunt de tu només les flors (Frederic Mompou) Joan Ortiz - Perpinyà Blue Sol – Camaléo José de la Rios – Els segadors Annabelle Scholly Lotz – Cançó de Suburbi (Josep Maria de Sagarra) Vincent Vila – Blureggae Pascaline – No sé com (trad. Ramon Faura) Buenasuerte – La tieta (Joan Manuel Serrat) La Reskape – L'Estaca (L. Llach) Llamp te Frigui – Angelets (lletra Ramon Faura) Octobre 2018: Col.lectiu Joan Pau Giné CD n°9   Combo Pacheco - No Potser'Xo Llamp te Frigui - La Nueve Farré & Trichot - L'Aplec (Jordi Barre) Ghetto Studio - Agustí Dr Ray'Moon - Jo intento (trad. Ramon Faura) Muriel Perpigna i Falzon - El noi de la mare Yegg - Retard Pere Figueres - Tango de l'obrer Maëlle Rouifed - Els molins del meu cor (trad. Ramon Faura) Nightley - Dona'm Al Chemist - Sóc català Els intrús - Vinyes verdes (Lluís Llach) Britt and Co - A Perpinyà
Troisième Concert per la Llibertat au Soler
à - Soler (El) ROSSELLÓ (22-11-2018)
Armelle Revel Fourcade, maire del Soler Jean-Paul Billés, maire de Pesillà de la Ribera Intervention du président Carles Puigdemont depuis l'exil en Belgique Chris The Cat Rémy Farré & Llorenç TrichotCorrandes son Corrandes Annabelle Scholly LotzRomain Lucas Verd Cel (Pais Valencià) Marta Rius Strombers  Rumba Coumo Ghetto Studio (Julio Leone) La défense de la démocratie, la libération des prisonniers politiques et le retour des exilés Catalans est le fil conducteur de l’action des Angelets de la Terra, depuis le début de l’année. Samedi 22 septembre, au lac du Soler, le collectif de musiciens nord-catalans a organisé le 3ème Concert pour la Liberté. Deux scènes étaient aménagées pour l'occasion. Les fonds récoltés sont destinés aux caisses de solidarité. La neuvième compilation des Angelets réalisée pour l’occasion a été offerte aux participants. Après le franc succès de la manifestation « Cassolada per la Llibertat » devant le Consulat d’Espagne à Perpignan (mars 2018), des « Concert per la Llibertat » à Alenya (avril 2018) et à Villefranche de Conflent (mai 2018) qui ont fait salle comble, puis de l’exposition de photojournalisme « Visca per la Llibertat » sur le processus d’autodétermination soutenue par le président de Catalogne, le rugbyman Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, les Angelets se sont rendus au lac du Soler. A cette occasion, ils ont dévoilé leur 9ème compilation qui regroupe, entre autre, les groupes qui participent aux concerts solidaires. La pochette du disque avec un ruban jaune symbolise la solidarité des artistes de Catalogne Nord avec les exilés et prisonniers politiques, ainsi qu’avec les milliers de catalans tabassés par la police espagnole lors du référendum ou victimes d’une persécution judiciaire pour leurs idées. Au Soler, il y avait deux scènes avec 10 formations de tous styles musicaux (rumba catalane, reggae, ska, musique traditionnelle, jazz, blues, élecro,…), venues de tous les Pays Catalans. Corrandes son Corrandes, VerdCel, Marta Rius et Strombers sont des groupes du Sud de l’Albère qui ont été invités à ce troisième concert car ils ont participé à l’hommage au chanteur nord-catalan Joan Pau Giné, coordonné par les Angelets en 2013. Les groupes de Catalogne Nord programmés sont Rumba Coumo, Ghetto Studio, Romain Lucas, Chris the Cat, WhyNoteJazz et Farré & Trichot.  C’est aussi le lien entre le Nord et le Sud de la Catalogne que les Angelets veulent renforcer par leurs actions solidaires. Depuis 1659 et le traité des Pyrénées, la Catalogne est divisée en deux par la France et l’Espagne. La dictature franquiste et la concurrence entre agriculteurs Catalans du Nord et du Sud, en raison d’une fiscalité différent, ont séparé d’avantage un peuple lié par une histoire et une langue commune, depuis le 9ème siècle. Pourtant, il semblerait que le morcèlement de la nation catalane ne soit pas une réussite totale car, aujourd’hui, nous voyons grandir un mouvement de solidarité du Nord vers le Sud avec les mêmes symboles comme le « llaç groc » (ruban jaune) et « l’estelada » (drapeau étoilé indépendantiste). Les Angelets de la Terra, qui ont repris le nom des révoltés catalans du 17ème siècle, participent à faire vivre ce mouvement populaire et à faire connaître au grand public les enjeux du processus d’indépendance. Ils favorisent l’implication des Catalans du Nord en dehors du cercle fermé des militants historiques, peu importe s’ils parlent catalan et peu importe leurs origines. Les Angelets de la Terra, autogérés et autofinancés, s’évertuent à apporter une touche festive, conviviale et revendicative, afin de mobiliser dans la durée ces nord-catalans qui se sont manifestés en nombre contre la Septimanie, contre la THT et contre l’Occitanie mais qu’on n’a pas su impliquer d’avantage, en partie à cause des tentatives de récupérations politiques. Aujourd’hui, les Angelets proposent de se mobiliser pour la démocratie et pour les libertés individuelles, ainsi que pour la fraternité du peuple catalan uni et sans frontières.
Exposition "Visca per la Llibertat": débat avec Claude Ferrer, maire de Prats-de-Mollo
à - Prats de Molló VALLESPIR (20-10-2018)
Les Angelets de la Terra, association culturelle autogérée et autofinancée de Catalogne Nord, ont réuni les meilleurs clichés d’une cinquantaine de photojournalistes dans l’exposition itinérante Visca per la Llibertat, afin d’aider le public à mieux comprendre le processus d’autodétermination de la Catalogne. Cette exposition de 250 photos, retraçant les faits les plus marquants depuis la première consultation populaire à Arenys de Munt en 2009, est exposée en collaboration avec une cinquantaine de communes françaises en 2019. Les Angelets de la Terra présentent « Visca per la Llibertat », en collaboration avec des maires solidaires en Catalogne Nord, Alsace, Béarn, Savoie, Bretagne, Corse, Pays Basque de janvier à décembre 2019. Pendant chaque vernissages, cette exposition collective de photojournalisme, est complétée par la diffusion du documentaire « Catalunya : 1-0 », réalisé par Médiapro et sous-titré en français, qui montre l’organisation de plusieurs lieux de vote le jour du référendum du 1er octobre 2017, afin de mieux comprendre les motivations du peuple catalan. « Visca per la Llibertat » a été inaugurée par le président catalan Quim Torra à la Casa de la Generalitat à Perpinyà. L’exposition a été présentée en septembre 2018 dans 26 commerces et galeries de Perpignan, en parallèle du festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » qui a refusé et refuse toujours de traiter du processus catalan. L’objectif des Angelets de la Terra est d’éclairer le plus large public possible sur ce processus pacifique, démocratique et civique. Créée en 2001, l’association loi 1901 « Angelets de la Terra » était à l’origine une penya de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. Depuis, elle soutient activement les projets visant à renforcer les liens entre les catalans du Nord et du Sud, ainsi que le développement de la création artistique en langue catalane, particulièrement au travers de son collectif de musiciens. Depuis mars 2018, les Angelets organisent aussi les « Concerts per la Llibertat », en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques catalans. Une centaine de musiciens professionnels d’Occitanie, de Catalogne Nord et Sud y ont participé bénévolement. En décembre 2018, les Angelets ont fait un concert devant la prison de Figueres où était enfermée l’ancienne ministre du travail, Dolors Bassa.Ils ont aussi convoqué plusieurs « Cassolades per la Llibertat » unitaires afin de dénoncer la répression judiciaire contre les Catalans du Sud et pour demander la liberté des prisonniers et exilés politiques catalans. En septembre 2019, commence un nouveau cycle de « Visca per la Llibertat » qui s’exposera dans les plus grandes communes de Catalogne Nord, mais aussi dans les communes d’autres peuples solidaires. Cela met d’avantage en évidence que le conflit entre la Catalogne et l’Espagne n’est pas une affaire interne et que cela concerne tous les républicains et démocrates. Il s’agit de défendre les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, le droit de vote et de manifestation, mais aussi le droit pour un peuple de décider démocratiquement et pacifiquement de son futur. L’ensemble de ces actions, parrainées par l’ancien joueur de l’USAP Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, bénéficient du soutien de nombreux élus de Catalogne Nord et sud, ainsi que des trois derniers présidents de la Generalitat de Catalogne. L’exposition itinérante « Visca per la Llibertat » en 2019 c’est :45 municipis a l’estat francès / communes françaises7.000 visitants / visiteurs41 fotografs / photographes245 fotos / photos
Quatrième "Concert per la Llibertat" à Pézilla-la-Rivière
à - Pesillà de la Ribera ROSSELLÓ (13-10-2018)
Chants traditionnels valenciens avec Susanna d’Alcoi. Rumba catalana sur la scène principale avec le groupe de Figueres, Els Delai, qui a participé à l’hommage à Joan Pau Giné en 2013 et à l’inauguration de Visca per la Llibertat le mois dernier, deux activités organisées par les Angelets de la Terra. Pere Figueres et Gerard Jacquet, porteurs de la chanson catalane depuis les années 70 avec une participation aux collectifs Guillem de Cabestany puis Angelets de la Terra. Muriel Perpigna Falzon, valeur montante, présente sur de nombreux galas officiels de la Generalitat en Catalogne Nord, interprète les plus grands classiques de la chanson catalane avec une touche jazzy. Groupe de rock festif La Reskape qui prépare un album entièrement en catalan. Llamp te Frigui assurera les intermèdes entre chaque groupe. Succès des concerts de soutien aux prisonniers politiques catalans Les quatre Concerts per la Llibertat, du 1er Avril au 13 Octobre 2018, ont permis au Col.lectiu Angelets de la Terra (www.angeletsdelaterra.com) de récolter 9.500 euros destinés au gouvernement de la République catalane en exil à Bruxelles et à l'Associació Catalana pels Drets Civils (ACDC) des familles et amis des prisonniers et exilés politiques. Parmi les bénéficiaires de l’argent récolté sont le 130ème président de la Generalitat de Catalogne, Carles Puigdemont, ses ministres et les autres personnes persécutées pour l’organisation du référendum du 1er Octobre 2017. L’argent sert à couvrir les besoins de ces personnes dans différents domaines tels que la défense juridique pour les exilés et les prisonniers, ainsi que la sécurité, le support technique et logistique des exilés politiques. Les musiciens et les organisateurs, membres du Col.lectiu Angelets de la Terra, ont travaillé bénévolement pour défendre la démocratie et pour apporter leur soutien à la Catalogne du Sud et aux Catalans persécutés par la justice et la police espagnoles. Ces concerts ainsi que la manifestation devant le consulat d’Espagne à Perpignan et l’exposition de photojournalisme Visca per la Llibertat (www.visca-llibertat.cat) sur le processus d’indépendance ont eu un très bon écho sur les réseaux sociaux, dans la presse catalane et parfois au-delà. Il y a eu une brève sur France Inter, lorsque Ramon Faura, président des Angelets de la Terra, a accueilli chez lui les membres de l'ACDC. Sergi Lopez, seul acteur non français à avoir obtenu le César du meilleur acteur et le rugbyman Bernard Goutta, dont l’une des tribunes du stade de l’USAP porte le nom, ont parrainé ces actions solidaires portées par les Angelets de la Terra. Sergi Lopez a diffusé deux vidéos, en catalan et en français, où il a appelé à participer aux concerts et à visiter l’exposition Visca per la Llibertat. Bernard Goutta a diffusé deux articles, en catalan et en français, pour soutenir les Catalans du Sud et à l’action des Angelets. Le président Carles Puigdemont et le ministre de la Culture en exil, Lluís Puig, ont envoyé des vidéos d’encouragements aux Angelets. Le président d’Omnium Cultural, Jordi Cuixart, emprisonné depuis Octobre 2017, a envoyé une lettre pour féliciter les Angelets. Le Comitè de Defensa de la República (CDR) Vallespir-Empordà, le responsable de l’Assemblea Nacional Catalana (ANC) Cerdagne et une déléguée d’Omnium Cultural Barcelona sont intervenus lors des concerts. Ramon Faura a été invité à présenter l’action des Angelets de la Terra, lors d’une conférence de presse, dans la salle de presse de l’ANC Barcelona. Les Concerts per la Llibertat sont terminés mais les Angelets envisagent déjà d’appeler à une grande manifestation unitaire en Catalogne Nord, qui se clôturerait par un concert, pendant les procès contre les membres du gouvernement catalan qui a permis le référendum et les présidents des deux principales associations citoyennes pacifiques.
Exposition Visca per la Llibertat : débat avec le maire de Saint-Pierre-dels-Forcats (Conflent)
à - Sant Pere dels Forcats CONFLENT (30-06-2018)
Présentation de Visca per la Llibertat en présence de Jean-Luc MOLINIER, maire de la commune. Les Angelets de la Terra, association culturelle autogérée et autofinancée des Pyrénées-Orientales, ont réuni les meilleurs clichés d’une cinquantaine de photojournalistes dans l’exposition itinérante Visca per la Llibertat, afin d’aider le public à mieux comprendre le processus d’autodétermination de la Catalogne. Cette exposition de 250 photos, retraçant les faits les plus marquants depuis la première consultation populaire à Arenys de Munt en 2009, est exposée en collaboration avec une cinquantaine de communes françaises en 2019. Les Angelets de la Terra présentent « Visca per la Llibertat », en collaboration avec des maires solidaires en Catalogne Nord, Alsace, Béarn, Savoie, Bretagne, Corse, Pays Basque de janvier à décembre 2019.Pendant chaque vernissages, cette exposition collective de photojournalisme, est complétée par la diffusion du documentaire « Catalunya : 1-0 », réalisé par Médiapro et sous-titré en français, qui montre l’organisation de plusieurs lieux de vote le jour du référendum du 1er octobre 2017, afin de mieux comprendre les motivations du peuple catalan. « Visca per la Llibertat » a été inaugurée par le président catalan Quim Torra à la Casa de la Generalitat à Perpinyà. L’exposition a été présentée en septembre 2018 dans 26 commerces et galeries de Perpignan, en parallèle du festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » qui a refusé et refuse toujours de traiter du processus catalan. L’objectif des Angelets de la Terra est d’éclairer le plus large public possible sur ce processus pacifique, démocratique et civique. Créée en 2001, l’association loi 1901 « Angelets de la Terra » était à l’origine une penya de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. Depuis, elle soutient activement les projets visant à renforcer les liens entre les catalans du Nord et du Sud, ainsi que le développement de la création artistique en langue catalane, particulièrement au travers de son collectif de musiciens. Depuis mars 2018, les Angelets organisent aussi les « Concerts per la Llibertat », en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques catalans. Une centaine de musiciens professionnels d’Occitanie, de Catalogne Nord et Sud y ont participé bénévolement. En décembre 2018, les Angelets ont fait un concert devant la prison de Figueres où était enfermée l’ancienne ministre du travail, Dolors Bassa.Ils ont aussi convoqué plusieurs « Cassolades per la Llibertat » unitaires afin de dénoncer la répression judiciaire contre les Catalans du Sud et pour demander la liberté des prisonniers et exilés politiques catalans. En septembre 2019, commence un nouveau cycle de « Visca per la Llibertat » qui s’exposera dans les plus grandes communes de Catalogne Nord, mais aussi dans les communes d’autres peuples solidaires. Cela met d’avantage en évidence que le conflit entre la Catalogne et l’Espagne n’est pas une affaire interne et que cela concerne tous les républicains et démocrates. Il s’agit de défendre les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, le droit de vote et de manifestation, mais aussi le droit pour un peuple de décider démocratiquement et pacifiquement de son futur. L’ensemble de ces actions, parrainées par l’ancien joueur de l’USAP Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, bénéficient du soutien de nombreux élus de Catalogne Nord et sud, ainsi que des trois derniers présidents de la Generalitat de Catalogne. Le site web de l’exposition : http://visca-llibertat.cat/des Angelets: https://angeletsdelaterra.com/Plus d’informations : Ramon Faura, président des Angelets de la Terra (06.68.89.82.71) L’exposition itinérante « Visca per la Llibertat » en 2019 c’est :45 municipis a l’estat francès / communes françaises7.000 visitants / visiteurs41 fotografs / photographes245 fotos / photos
Deuxième Concert per la Llibertat à Villefranche-de-Conflent
à - Vilafranca de Conflent CONFLENT (19-05-2018)
Le deuxième concert organisé par le Col·lectiu Angelets de la Terra pour réclamer la libération des prisonniers politiques catalans a eu lieu le samedi 19 mai dans la salle des fêtes de Villefranche de Conflent. 350 personnes ont participé à cette soirée solidaire dans ce village de 200 habitants. Après le succès du premier concert où 800 personnes sont venues à Alénya, les 60 bénévoles des Concerts per la Llibertat se sont rendus à Villefranche de Conflent afin de mobiliser les nord-catalans du Conflent. Les castellers « Angelets del Vallespir » ont fait une exhibition pendant le concert. Dans la première salle où se trouvent le bar et une petite scène, se sont succédés Gadjo Lolo, l’ancien boxeur au cœur tendre ; Cris Cayrol, le fils du célèbre écrivain Jordi Père Cerdà, Maëlle Rouifed qui interprétera « Les moulins de mon cœur » traduits par Ramon Faura ; Virginie Turquin qui passe de Piaf à Deep Purple, toujours en catalan. Sur la deuxième scène se sont produits Eric El Català en provenance de Cerdagne, le prolifique « cantautor » Joan Ortiz. Meritxell Gené, venue de Lleida, invitée de Catalogne du Sud, qui a déjà participé à la quatrième Setmana per la Llengua en 2010 et à l’hommage à Joan Pau Giné en 2013, deux projets portés par les Angelets de la Terra. Balbino Medellin, l’auteur de la chanson à succès « Perpignan », a présenté son nouveau tour de chant en catalan. La soirée s’est terminée avec Llamp te Frigui, un groupe très festif et très impliqué dans la défense de l’identité catalane. Cette série de quatre Concerts per la Llibertat, initiée le 1er avril, s’est rapidement enchaînée avec diverses mobilisations impliquant une multitude d’acteurs de Catalogne Nord. Ainsi, le 4 avril, une vingtaine de maires -dont ceux qui accueillent les Concerts- créaient à Pézilla de la Rivière un collectif avec l’ambition de réunir les maires de Catalunya et au-delà pour montrer « leur soutien aux personnalités de Catalogne emprisonnées et dénoncer le silence de la France et de l’Europe ». Il est important pour les Angelets de la Terra d'aider à maintenir voire d’accroître cette fantastique énergie et implication de la part des Nord-Catalans.
Balbino Medellin participe au deuxième Concert per la Llibertat a Vilafranca de Conflent
à - Vilafranca de Conflent CONFLENT (19-05-2018)
Balbino Medellin chante lors du deuxième Concert per la Llibertat (pour la liberté) à Vilafranca de Conflent, en soutien aux prisonniers et exilés politiques catalans.Balbino est un auteur-compositeur-interprète né en 1979 à Épinay-sur-Seine. D'origine nord-catalane, son style est influencé par la culture gitane et la nouvelle vague de «fusion» interculturelle. Balbino est devenu célèbre avec la chanson "Perpignan", en 2006. Il a tout un répertoire de chansons en catalan. Il vit entre Perpignan et Paris où il est "toujours connecté avec le catalan et l'actualité en Catalogne avec TV3".
Premier « Concert per la Llibertat » à Alénya, le 1er avril 2018
à - Alenyà - ROSSELLÓ (01-04-2018)
Les artistes catalans et occitans se sont mobilisés à travers le Col·lectiu Angelets de la Terra pour défendre la démocratie et demander la libération des prisonniers politiques catalans. Le dimanche 1er avril a eu lieu à Alenyà, le premier concert d’une série de quatre « Concerts per la llibertat ». Le Col.lectiu Angelets de la Terra et son président Ramon Faura, organisateurs et à l’initiative du projet, tiennent à remercier les artistes, les bénévoles, les associations amies, les politiques et les plus de 800 participants. Tous ont fait de cette soirée un moment exceptionnel et ont prouvé que les catalans du Nord savaient se mobiliser pour aider les catalans du Sud dans ces moments difficiles. Sur scène, on a pu entendre des discours de soutien, en catalan et en français, des maires d’Alenyà, Jean-André Magdalou, de la Torre del Bisbe (Latour-Bas-Elne) Pierre Roge, et d’Argelers de la Marenda (Argelès-sur-Mer), Antoine Parra, ainsi que deux vice-présidents du Conseil Départemental, Nicolas Garcia et Françoise Fiter. Alenyà était la première date du cycle de quatre Concerts per la Llibertat et ce fut un franc succès avec la participation d’environ 800 personnes qui ont rempli les anciennes caves Ecoiffier. La soirée a commencé avec l’auteure compositeur et interprète Delphine Bassols sur la scène de la Rotonde où ont aussi joué José de los Rios, Jean-Baptiste Sparr Trescases, Elise Mateu et Nayah qui a représenté la France à l’Eurovision en 1999. Sur la scène principale, salle Oms, c’est Gaëlle Balat qui a débuté avec des chansons écrites par sa mère, puis Dídac Rocher et Montse Castellà qui avaient participé en 2013 à l’hommage à Joan Pau Giné organisé par le Col·lectiu, étaient les invités de Catalogne du Sud. Il y a eu aussi une intervention vidéo du ministre catalan de la culture, Lluís Puig, en exil à Bruxelles qui a félicité les catalans du Nord pour cette initiative. Ce moment solennel s’est terminé par l’hymne catalan repris par le public comme cela avait été le cas lors de la manifestation du mercredi 28 mars devant le consulat d’Espagne à Perpignan convoquée par de nombreuses associations et ambiancée par des groupes du Col.lectiu. La soirée s’est terminée en effervescence avec les rumberos de Buenasuerte venus de Saint Jacques et le ska occitans de Goulamas’k qui ont aussi chanté en catalan, comme ils l’avaient fait pour la 8ème compilation du Col·lectiu Angelets de la Terra. La réussite de ce premier concert auprès d’un large public intergénérationnel était prévisible au vu de l’engouement sur les réseaux sociaux mais c’est aussi auprès des élus qu’il a eu un impact. Deux jours plus tard, les 129 maires du SIOCCAT présentaient une motion en faveur des prisonniers politiques. Un collectif de maires pour demander la libération des prisonniers et le respect de la démocratie en Espagne a aussi été créé après avoir été annoncé lors de la conférence de presse des Angelets à Alenyà.
Concert Angelets de la Terra à La Fabrica en mars 2017
à - Illa ROSSELLÓ (25-03-2017)
Concert historique pour la musique en catalan en Catalogne Nord avec Muriel Perpigna, Joan Ortiz Gerard Jacquet, Buenasuerte, Rumba Coumo, Llamp te Frigui, AJT, Ghetto Studio... Vous avez probablement vu apparaître début 2017, en Catalogne Nord, des affiches avec le drapeau catalan orné d’une étoile, l’estelada, qui se voulait un soutien au processus d’indépendance, alors que peu de voix se faisaient entendre dans ce sens par chez nous. Cette affiche annonçait aussi le concert du Col.lectiu Angelets de la Terra, à La Fabrica d’Ille-sur-Tet, le 25 mars 2017. Un véritable succès avec une salle pleine à craquer. Vidéo avec un résumé du concert et les coulisses:   Les groupes qui ont joueait ce soir là:       Un public comblé qui, comme Christiane Louville, est "très contente du succès du concert et de l'élan du public qui certainement est en train de se rendre compte de l'importance de la musique pour la bonne santé de la langue catalane", pour elle "c'est une nouvelle très bonne et réconfortante". Un public intergénérationnel, n’appartenant pas au microcosme sectaire, des citoyens conscients et concernés par le projet du Col.lectiu Angelets de la Terra. Francine de Martorel déclare à la sortie du concert que "c'était vraiment fabuleux" et qu’elle a apprécié toutes les propositions artistiques de la dizaine de groupes (AJT, Buenasuerte, Delf, Gerard Jacquet, Ghetto Studio, Joan Ortiz, Llamp te Frigui, Muriel Falzon Trio, Pascaline i Rumba Coumo) allant du jazz au punk, en passant par la rumba catalana et le reggae.Jeanne Levy Voisin pour sa part dira qu’elle s’est "éclatée avec toute cette diversité et surtout avec la qualité artistique de chacun". Pour Cécile, "c'était une soirée magique et inoubliable, un vrai régal".Les artistes ont aussi pu recharger les piles pour quelques temps. Gerard Jacquet, pionnier du rock électronique en roussillonnais, a salué l’accueil chaleureux des hôtes, les rencontres entre artistes, ainsi qu’un public attentif et bienveillant. Il lance un appel aux programmateurs au nord comme au sud de l'Albère, en soulignant que "devant l’excellence et la diversité des propositions musicales, un tel plateau est parfaitement reproductible, n’importe quand, n’importe où. A bon entendeurs." Effacer les frontières mentales et normaliser le catalan par le biais de la culture et de la fête était l’objectif de Ramon Faura quand il a donné cette nouvelle orientation vers la musique en catalan à l’association des Angelets de la Terra.A l’origine, les Angelets étaient un groupe de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. L’objectif principal n’a pas changé : "recatalaniser la Catalogne Nord". La musique comme le sport sont des bons outils pour arriver à toucher un large public, de façon ludique et festive mais la musique inclus d'avantage la valorisation langue catalane. C'est pour cette raison que le Col.lectiu Angelets de la Terra a été créé en 2010, dans un territoire où le catalan est devenu minoritaire en une cinquantaine d'années. Il n’aurait jamais imaginé que ce projet connaîtrait un tel succès.   Ce samedi 25 mars 2017, à partir de 20 heures, le Col•lectiu de musiciens de Catalunya Nord pour la langue catalane donnera un concert exceptionnel à La Fabrica, à Illa de Tet (possibilité de restauration sur place).   Le Col•lectiu présentera dix formations musicales parmi les plus impliquées dans ce magnifique projet qui a donné un renouveau à la création de musiques actuelles en catalan depuis sa création en 2010.   A l’affiche du concert à Illa de Tet, nous retrouverons Gerard Jacquet, l’animateur vedette de France Bleu Roussillon, qui est aussi le premier chanteur de rock alternatif en catalan roussillonnais dans le département. Il y aura aussi Llamp te Frigui, le fameux groupe electro-rock du Riberal, qui vient de mettre en musique « Angelets de la Terra » écrit par Ramon Faura, fondateur du Col•lectiu. Le reggae fusion de Ghetto Studio, valeur montante de la scène catalane qui vient d’enregistrer son premier LP, fera se déhancher les plus septiques. Rappelons que le chanteur de ce groupe banyulenc a enregistré son premier titre avec le Col•lectiu alors qu’il était au lycée Arago. Pourtant, les plus jeunes de cette soirée seront les AJT, punk-rock, qui ont commencé à jouer ensemble au collège de la Bressola. Buenasuerte, de retour de Cuba où les cuivres de leur prochain album ont été enregistrés, mettront à l’honneur la rumba catalane avec le groupe d’Illa de Tet, Rumba Coumo qui sera aussi présent. Joan Ortiz chantera les magnifiques textes de son dernier album « Un poc de llum ». Delf Bassols accompagnée de ses musiciens présentera le répertoire de huit titres en catalan qu’elle a créé suite a sa participation dans le Col•lectiu. C’est aussi le cas de Muriel Falzon Trio qui vient d’enregistrer un album entièrement en catalan et qui proposera à La Fabrica des classiques et chansons populaires catalanes en version jazzy. Pascaline portera aussi la llengua d’aquí avec sa voix chaude et envoutante.   Les 18 et 19 février 2011, trois jours après la disparition du regretté Jordi Barre, le Col•lectiu avait déjà organisé ses deux premiers concerts de présentation à La Fabrica, dans ce moulin superbement restauré, situé rue de la Neige, dans les remparts d’Illa de Tet. A l’époque, le Col•lectiu venait d’être créé et Samir, Lili Baba, Zompa, Béa, Tom Darnal (ex Mano Negra), AOC, Blues de Picolat, Chris the Cat, etc. avaient déjà ravis un public qui voyait pour la première fois autant de musiciens de Catalunya Nord chanter en catalan avec des styles actuels et si différents.   Six ans après, le Col•lectiu a incorporé une centaine de groupes nord-catalans et proposera un répertoire de grande qualité pour une soirée inoubliable. Ce sera aussi l’occasion de fêter le prix décerné à son fondateur et mécène, Ramon Faura, par la présidente du Parlement de Catalogne et par la Fondation Carulla pour l’ensemble de son travail pour la diffusion de la langue et de la culture catalanes mais surtout pour le succès rencontré par le Col•lectiu Angelets de la Terra.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}