Livre Blanc de Catalogne Nord : 55 propositions et 55 municipalités pour la catalanité


Les principaux axes du « Livre Blanc de Catalogne Nord » sont la normalisation de la présence du catalan dans l'espace public; l'enseignement en catalan; l'organisation de fêtes populaires et traditionnelles; les liens avec le reste des Pays Catalans; etc...   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous).   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » développe 55 propositions concrètes pour la catalanité qui ont été soumises à toutes les municipalités nord-catalanes.   55 municipalités participent au « Livre Blanc de Catalogne Nord » en y présentant leurs actions et les projets en lien avec la catalanité. De nombreuses autres communes souhaitent aussi participer à ce projet. C'est pourquoi une deuxième édition est déjà prévue, afin de donner une place à toutes les communes de Catalogne Nord et de faire un premier bilan.   L'association culturelle, autogérée et indépendante des Angelets de la Terra était à l'origine un groupe de supporters de l'USAP et des Dragons Catalans, de 2001 à 2009. Elle coordonne depuis 2010 un collectif autogéré et autofinancé de centaines de musiciens. En 2018, elle a organisé 4 festivals « Concerts per la Llibertat » pour la liberté et la démocratie avec la participation de 40 groupes. En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. Aujourd'hui, le « Livre Blanc de Catalogne Nord » reprend et développe les trois points de la charte de ce « Label Cultural »: langue, culture, pays.   Des exemplaires du « Livre Blanc de la Catalogne Nord » seront offerts à toutes les municipalités, participantes ou pas de cette première édition, à partir de la mi-mai 2021. Ainsi, il sera possible pour tous les élus et les habitants de se procurer ce livre dans les mairies.   Ont participé à la réalisation du « Livre Blanc de Catalogne Nord »: Berenguera Sunyer (psychologue), Christian Troadec (maire de Carhaix), Coleta Planas (conseillère pédagogique de catalan retraitée et poétesse), Daniela Grau (professeur de catalan retraitée), Geneviève Labat (chef d'entreprise), Gildas Girodeau (écrivain), Jaume Gubianas (dessinateur), Joan Peytaví Deixona (professeur d'université spécialiste en toponymie), Joan Planes (co-fondateur des Angelets de la Terra), Michel Leiberich (professeur d'université retraité), Nicolas Marty (professeur d'université spécialiste d'histoire économique et sociale), Olivier Poisson (président de L'ASPHAR), Pierre Lissot (directeur de l'Office Public de la Langue Catalane), Priscilla Beauclair (graphiste et journaliste au Travailleur Catalan), Ramon Faura-Llavari (chef d'entreprise), Rémy Farré (président de l'Associació Catalana d'Estudiants), Richard Bantegny (caméraman, photographe), Rita Peix (docteure en Etudes catalanes et transfrontalières, formatrice pour l'enseignement bilingue)...

Il y a 248 actualités sur Angelets de la Terra

Présentation du Livre Blanc de Catalunya Nord à la mairie de Bolquère
à - Bolquera (28-10-2021)
Présentation du Llibre Blanc de Catalunya Nord à l'équipe municipale de Bolquera: le maire Jackie Coll la 3 ème adjointe au tourisme Françoise Martin, le 4eme adjoint au patrimoine Jean Louis Brunet et Françoise Delcasso-Dejoux conseillère municipale vice présidente commission tourisme économie, animation communication et transfrontalier.
La mairie d'Égat participe au Livre Blanc de Catalogne Nord
à - Eguet - Egat (17-01-2022)
Egat s'inscrit dans la lignée des communes soucieuses de transmettre la culture catalane. Elle est fière d'arborer le drapeau sang et or depuis sa tour de guet et d'annoncer ainsi son identité. Prochainement certaines rues du village seront signalées par des plaques rédigées en catalan. Chaque année le 23 juin, lorsque le contexte sanitaire le permet, la "nit de la Sant Joan" rassemble petits et grands dans la convivialité, autour du feu. Le "porro de muscat" et la fougasse sont à l'honneur en cette occasion. Le désir de la municipalité serait d'offrir aux Egatois et à leurs voisins, l'opportunité de découvrir et de pratiquer la Sardane afin de célébrer par la danse et par la musique sa catalanité.
Communiqué des Angelets en soutien au collège-lycée de la Bressola à Perpignan
à - Perpinyà (17-01-2022)
La Bressola travaille depuis des années pour ouvrir un second collège et un premier lycée afin de proposer, pour la première fois en Catalogne Nord, un enseignement immersif en catalan de la maternelle à l’université. Il faut souligner que les occitans, les basques et les bretons ont depuis des années des lycées immersifs dans leurs langues.   Les Angelets de la Terra ont soutenu autant qu'ils l'ont pu se projet qui leur semble vital pour le sauvetage de la langue catalane. Dans un premier temps, ils ont obtenu le soutien de la municipalité de Saint-Pierre-dels-Forcats en Haut-Conflent qui était disposée à mettre à disposition les bâtiments d'une ancienne colonie de vacances. Ce lieu ne convenant pas aux attentes de la Bressola, les Angelets ont obtenu l'engagement filmé de l'ancien maire de Perpignan à céder l'ancien GRETA du Vernet à la Bressola pour y créer le collège-lycée.   Suite à la victoire du maire actuel de Perpignan, face au maire sortant, les Angelets de la Terra ont demandé au nouvel édile, par courrier du 1er août 2020, s'il comptait honorer les engagements pris par son prédécesseur concernant la Bressola. Le 27 août 2020, le maire de Perpignan a répondu : « Sachez que ce projet, je le découvre avec mon équipe municipale et je peux vous affirmer qu'il sera étudié très prochainement avec les élus concernés. Je ne manquerai pas, dès l'avancée de cette étude, de prendre contact avec vous afin de vous apporter tous les éléments. »   Face à cette réponse politicienne évasive, les Angelets ont continué à prospecter auprès de leur réseau de maires. Le maire de Saint-Cyprien s'est engagé par écrit dans le Livre Blanc de Catalogne Nord, édité par les Angelets en mai 2021. D'autres maires, comme celui de Saleilles, ont aussi montré leur intérêt par un tel projet.   Les Angelets de la Terra n'avaient plus de nouvelles de la mairie de Perpignan, jusqu'à la découverte dans la presse du mois d'octobre 2021 du blocage du projet de collège-lycée de la Bressola par la municipalité. Cette dernière a préempté le Monastère de Sainte-Claire dans le quartier du Vernet, alors que la Bressola était sur le point de l'acquérir. « L'édifice est le lieu idéal pour la continuité et le développement du projet éducatif que La Bressola réalise depuis 45 ans. La Communauté des Sœurs Clarisses, propriétaire des lieux, a compris et soutient ce projet. », selon le communiqué de l'association La Bressola. Au-delà de l’opposition à la revitalisation du catalan, c'est à l'équilibre économique et social de la ville que la municipalité porte un coup bas. Faciliter l'installation d'un collège-lycée immersif, dans l’un des 30 quartiers les plus pauvres de France, montrerait que la municipalité cherche des solutions au-delà du discours tout sécuritaire.   Bloquer l'implantation de ce collège-lycée, c'est bloquer l'installation de familles de classe-moyenne dans le quartier du Vernet qui est l'un des moins attractifs de la ville. C'est donc empêcher ce quartier de se désenclaver. C'est aussi bloquer l'investissement de 3 Millions d'euros à Perpignan, réalisé par d'autres institutions (Département, Région et gouvernement autonome de Catalogne). Une somme destinée à l'acquisition et à la rénovation des bâtiments que la ville, déjà très endettée, devra prendre à sa charge et faire peser sur les bourses des perpignanais. Finalement, ce projet bénéficiera à une autre commune (Saleilles et Saint-Cyprien se sont déclarés intéressés) et les perpignanais paieront les positions idéologiques de leur maire. La municipalité est prête à endetter davantage Perpignan pour faire venir une école d'informatique aux Dames de France, mais elle bloque l'implantation qui ne lui coûtera rien d'une école catalane. Il s'agit bien entendu d'une position idéologique contre une logique évidente.   Les Angelets de la Terra espèrent donc que la municipalité de Perpignan et son maire sauront faire le meilleur choix stratégique en apaisant cette situation. Pour cela, il ne s'agit pas de communiquer tous les jours sur des pseudos projets en veux-tu, en voilà, pour ce monastaire, afin de faire croire que la mairie avait un projet et qu'il ne s'agit pas d'un coup bas. Il n'est pas très élégant de tenter d'embrouiller la réalité, au-lieu de proposer une vrai alternative afin de faire retomber la colère des parents des plus de 1000 élèves de la Bressola, mais aussi des supporters de l'USAP, des Dragons Catalans et autres catalans d'origine ou d'adoption qui aiment le catalan. Il faut que le maire trouve une solution et permette à la Bressola de réaliser son projet avant la rentrée prochaine, afin de ne pas pénaliser l'économie de la ville et les enfants qui vont être obligés de partir de la Bressola, faute de place.
Présentation du Livre Blanc de Catalunya Nord à la mairie de Claira
à - Clairà (06-10-2021)
Marc Petit, maire de Claira:   « Nous avons la Catalogne dans nos cœurs. L’ensemble de mon équipe est attaché à la culture, aux traditions, au patrimoine et à la langue catalane. Nous souhaitons révéler et protéger ces trésors. »   Sur la page Facebook de la municipalité de Claira:   {Un programme tout en sang et or} Marc Petit a reçu son exemplaire du "Llibre blanc de Catalunya Nord", remis par Ramon Faura-Labat, président de l'association Angelets de la Terra. La ville de Claira symbolise ainsi son engagement pour valoriser et diffuser la catalanité. La commune s'engage à mener des actions en faveur de la langue catalane, de la culture, du patrimoine et des traditions catalanes au travers de projets à la fois festifs, intergénérationnels et pédagogiques. De jolis et agréables rendez-vous à venir et à vivre à Claira.
Les Angelets de la Terra invités au "Diumenge Català" d'Ille-sur-Têt
à - Illa - Ille-sur-Têt (03-10-2021)
A l'occasion de la festa "Diumenge català", les Angelets de la Terra ont remis le Llibre Blanc de Catalunya Nord au maire d'Illa (Ille-sur-Tet), William Burghoffer et à son adjoint à la culture, Jeroni Parrilla.  Pour la première fois, la mairie d'Illa organisait la fête "Diumenge Català" avec des castellers, des balls de bastons (danses de batons), des gegants et de la musique. Les Anges de la Terre onttenu un stand pour présenter l'association.
Les Angelets de la Terra au salon des maires de Catalogne Nord et du Fenouillèdes
à - Perpinyà (23-09-2021)
Les Angelets de la Terra étaient présents au salon des maires de Catalogne Nord et du Fenouillèdes. Nous avons rencontré une cinquantaine d'élus avec qui nous avons eu des échanges très enrichissant. La grande majorité de ces élus, même ceux qui ne participent pas encore au Llibre Blanc de Catalunya Nord, sont sur la même longueur d'onde. Ils souhaitent promouvoir la langue et les traditions catalanes (et occitanes pour le Fenouillèdes), ainsi que les liens avec la Catalogne du Sud.
Qui sont les Catalans du Nord qui font perdurer les traditions et l'identité catalane?
(20-09-2021)
Le 19 septembre 2021, lors de la Diada de la Catalanitat à Sant Hipòlit de la Salanca, j'ai échangé avec Michel Cassany, le président de l'association els Apis Catalans, originaire de Paris. Je l'ai félicité d'avoir organisé un tel événement regroupant de nombreuses associations, tant en faveur de la langue que des traditions catalanes. Une première! Il m'a parlé des six mois de travail pour organiser cette Diada dont j'espère qu'il y aura une deuxième édition.   J'ai ensuite discuté avec la « colla de Gegants de Tuïr », dont le président Pierre-Jean Vaux et l'un des porteurs de « gegants » sont originaires de Bourgogne. Un autre « geganter » avec qui j'ai parlé est lui originaire de Paris. Ils m'ont expliqué les difficultés à trouver des porteurs et que pour cette raison les « gegants » ne sortent parfois plus des mairies, dans de nombreuses communes. Les restrictions dues au Covid ont d'ailleurs empiré les choses. Cela m'a rappelé que l'équipe municipale de Talteüll (Tautavel) m'avait fait part de la même problématique concernant leurs « gegants ».   Puis, je suis allé saluer René Tarrius, président de la « Federació Sardanista del Rosselló », qui m'a aussi dit que plusieurs « foments sardanistes » ne reprendraient probablement pas leurs activités après deux ans de pandémie. Je l'ai informé que la municipalité de la Torre d'Elna (Latour-Bas-Elne) souhaite développer l'apprentissage de la sardane dans la commune car il y a une demande de la population mais qu'ils ne trouvent personne pour donner des cours.   Cet été, c'est un monsieur lui aussi originaire du "Nord de Salses" ou plutôt du Nord d'Òpol i Perellós qui a appris la sardane à ma fille. Lors de chaque « ballada de sardanes » sur la place centrale de Banyuls de la Marenda, il se charge d'apprendre cette danse à tous les novices.   Les traditions populaires sont un outil d'intégration et de lien social qui mettent en valeur la culture catalane et ce sont de plus en plus de personnes qui ne sont pas nées ici qui permettent à ces traditions de perdurer. Il me paraît important de le souligner et de rappeler que ces personnes sont autant des Catalans que ceux qui sont nés ici. S'il fallait faire une différence, elle devrait plus se faire en fonction de la participation bénévole des habitants à ces traditions, qu'en fonction d'un quelconque arbre généalogique ou d'un accent.   Je suis d'accord avec Lluís Puig, le ministre catalan en exil et député européen, qui était présent lors de cette Diada de la Catalanitat à Sant Hipòlit de la Salanca et qui m'a dit que ces "nouveaux catalans" doivent pouvoir s'approprier ces traditions et que s'ils ne faisaient pas les choses à l'identique de leurs prédécesseurs, ce n'était pas grave. L'important c'est cette transmission qui permettra à ces traditions de perdurer. La culture catalane s'enrichira de cette diversité.   Certains croient qu'ils ont une sorte de monopole de la catalanité et se permettent de donner des leçon aux autres, ce qui est contre-productif. Ce n'est pas en scandant en catalan que tous le monde doit parler catalan que la langue catalane retrouvera une place normale dans notre société. Il faut d'abord donner envie aux gens d'apprendre le catalan. Pour cela, il faut comprendre, aimer et respecter cette société nord-catalane dans toute sa diversité. Une société qui n'est pas la même que de l'autre côté de la frontière et qui n'a pas les mêmes problématiques. C'est ce que j'ai tenté d'expliquer, principalement en langue française, lorsqu'on m'a donné la parole sur la scène de la Diada de la Catalanitat.   Je rappellerai le slogan du Llibre Blanc de Catalunya Nord, édité par les Angelets de la Terra en mai 2021: « Sem 470.000! Entre tots; ho farem tot! / Nous sommes 470.000! Unis, nous irons loin! »   Il y a 470.000 habitants en Catalogne Nord et nos représentants politiques sont invités à se pencher sur les 55 propositions du Llibre Blanc, destinées à donner accès à tous à la culture et à la langue catalanes. Il y a d'ailleurs des propositions concernant la promotion de la sardane, des gegants et d'autres traditions ou fêtes populaires.
"Diada de la catalanitat" de Saint-Hyppolite: concert Joan Ortiz, débat Ramon Faura et stand Angelets de la Terra
à - Sant Hipòlit de la Salanca (19-09-2021)
Première Journée de la catalanité à Saint-Hypolite avec une conférence sur la situation de la langue catalane en Catalogne Nord avec Pierre Lissot (directeur de l'office Public pour la Langue Catalane) et Josep Puigbert (directeur de la Casa de la Generalitat a Perpinyà). Nous avons terminé avec un concert de Joan Ortiz et un ball de gegants.  
Festa Major de Saint-Cyprien : concert Julio Léone, conférence de Ramon Faura
à - Sant Cebrià - Saint-Cyprien (17-09-2021)
Salle pleine pour la conférence "Etat des lieux et perspectives pour la langue catalane en Catalogne Nord" de Mithė PULL SANYAS, professeure de catalan et de Ramon FAURA, Président des Angelets de la Terra. Concert de Julio Léone (Collectif Angelets de la Terra de musiciens de Catalogne Nord pour la langue catalane) avec un public enthousiasmé. 
Présentation du Livre Blanc de Catalunya Nord à la mairie de Saleilles
à - Salelles (06-09-2021)
Ramon Faura a rencontré François Rallo, maire de Saleilles, et lui a apporté le Livre Blanc de Catalogne Nord. Saleilles fait partie des 55 communes participant au Livre Blanc et avait porté le Label Culturel des Angelets de la Terra aux dernières élections municipales. François Rallo a montré à Ramon Faura les photos de sa participation aux manifestations de soutien aux prisonniers politiques et exilés de Catalogne du Sud avec Lluis Llach, le président Quim Torra et d'autres personnalités. Ils ont également évoqué la volonté de la commune de se jumeler avec une commune sud-catalane, l'enseignement du catalan à Saleilles et le Foment de la sardane.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}