2ème Rencontre Sans Frontières: les projets des municipalités catalanes


Les élus présentent leurs projets lors de la 2ème Rencontre Sans Frontières à Bàscara: Enregistrement avec un son de meilleure qualité: - Nathalie Regond Planas, maire de Sant Genís de Fontanes, et les membres de l'association porteuse du projet présentent Camí de Mar, un projet qui relie Argelers à Malgrat. - Christian Grau, maire de Cervera de la Marenda, participe au Camí de Mar et explique un projet avec Portbou. - Jordi Castellà, conseiller municipal de Canet de Mar, souhaite participer au Camí de Mar et propose de faire la route carolingienne. - Yves Escape, conseiller municipal de Pesillà de la Ribera: projet de centre d'interprétation des caves des villages catalans. - Ramon Padrós, maire de Sant Martí d'Albars: route du bétail de la Haute Cerdagne à Vilanova de la Geltrú. - Joan Llauró, conseiller municipal de Darnius: créer un outil pour rassembler et promouvoir tous les projets. - Jordi Rotllant, maire de Sant Hilari Sacalm: regrouper tout le réseau routier. - Josep Maria Tegido, conseiller municipal d'Espolla: agenda culturel Nord-Sud, promotion des musiciens de la Catalogne Nord. - Josep Agustí Faiges, conseiller municipal de La Guingueta d'Ix présente deux projets avec Baixa Cerdanya. Quarante communes du nord et du sud de la Catalogne se sont réunies à Bàscara, le 18 mai 2024. Le but est « d’effacer la frontière mentale et de travailler sur des projets communs » pour établir une relation fluide. Maires et conseillers d'une quarantaine de communes catalanes des deux côtés des Pyrénées se sont réunis à Bàscara (Alt Empordà) pour la deuxième rencontre des communes sans frontières. Organisé par l'association culturelle Angelets de la Terra, il vise à tisser des liens entre le nord et le sud de la Catalogne et à maintenir sur le long terme la relation, "renforcée par le processus indépendantiste". Le président des Angelets de la Terra, Ramon Faura, a expliqué : « Il y a un problème d'ignorance entre le nord et le sud ». Et il a ajouté que ces réunions visent à remédier à cette situation. "Nous devons effacer la frontière mentale et travailler sur des projets communs", a-t-il déclaré. L'événement a débuté avec l'inauguration de l'exposition photographique itinérante sur le processus d'autodétermination de la Catalogne. En même temps, les représentants de chaque mairie ont signé la lettre commune des municipalités catalanes, dans laquelle dix points sont convenus en faveur de l'augmentation des relations des deux côtés des Pyrénées, en plus de promouvoir la langue et la culture catalanes. "Nous avons un problème d'ignorance entre le nord et le sud et entre le sud et le nord", a déclaré Faura. "Malgré trente ans de subventions européennes pour développer les relations transfrontalières, peu de choses ont été faites", a-t-il critiqué. "Les rencontres doivent être catalanes-catalanes et non franco-espagnoles et les frontières mentales, physiques et linguistiques imposées par les Etats doivent être effacées." "L'objectif est de créer un espace commun et nous pensons qu'il faut commencer par les communes, qui sont les plus proches des gens", a-t-il ajouté. A cet effet, dans les réunions de communes sans frontières, des rencontres rapides sont organisées entre maires ou conseillers de communes ayant des aspects communs, que ce soit par volume de population ou par objectifs similaires, afin qu'ils apprennent à se connaître. "Il est important de commencer à créer une amitié, puis de penser à des projets contractuels", a expliqué Faura. « Nous avons tous beaucoup à gagner ; du nord, nous apportons des choses positives au sud et vice versa.

Il y a 1097 actualités sur Angelets de la Terra

Concert et projection du documentaire de la Setmana per la Llengua au cinéma Castillet (novembre 2010)
à - Perpinyà ROSSELLÓ (16-11-2010)
"Benvinguts a Catalunya Nord": concert et projection organisés par les Angelets de la Terra au cinéma Castillet, en centre ville de Perpinyà, le 16 Novembre 2010. Concert avec Samir Mouhoubi, Aude, Nanou Planas, Ben Gross "Benquebufa" et Aurélie Nogues "Lili Baba". Première présentation des musiciens du Col.lectiu Joan Pau Giné, créé l'été 2010, qui deviendra en 2014 le Col.lectiu Angelets de la Terra. Projection du documentaire filmé lors de la Setmana per la Llengua, du 1 au 8 mai 2010. Un documentaire sur la création artistique en catalan avec des interviews de l'acteur Sergi Lopez, du musicien Gerard Jacquet, etc. Documentaire « Benvinguts a Catalunya Nord » Depuis 10 ans, l’association culturelle des Angelets de la Terra fait souffler un vent nouveau en Catalogne Nord. Elle défend des valeurs d’ouverture et de métissage autour d’une « catalanité » festive et tournée vers l’avenir. Vous pourez découvrir et participer à ce projet lors de deux soirées spéciales organisées au Cinéma Castillet et à l’Espace Gavroche d’Elne, les 16 et 19 novembre. Les Angelets y présenteront le documentaire « Benvinguts a Catalunya Nord » qui sera suivi d’un débat et d’un mini-concert. Le documentaire « Benvinguts a Catalunya Nord » (1h10, réalisé par Alex Gaultier, sous-titré en français i en català) vous fera découvrir l’univers des Angelets au travers des spectacles proposés lors de la 4ème édition de leur festival « Setmana per la Llengua » (www.setmana-llengua.com) et des interviews de Gérard Jacquet (animateur sur Radio France Roussillon, poète, conteur et musicien), Sergi Lopez (acteur catalan qui a reçu le César du meilleur acteur pour son rôle dans “Harry un ami qui vous veut du bien”), Joan Daniel Bezsonoff (écrivain roussillonnais d’expression catalane), Joan Pere Le Bihan (directeur général de la Bressola et cantautor), Miquel Mayol (ex-député européen et président de la Porta des Pays Catalans), etc… La Setmana per la Llengua est une manifestation culturelle, populaire et festive organisée, depuis 2007, par l’association des Angelets de la Terra. Elle met en avant la création artistique d’expression catalane au travers du théâtre, de la poésie, du cinéma et de la musique. Elle a pour objectif de faire découvrir une culture catalane ouverte et actuelle, aux catalans d’adoption ou d’origine et à ceux qui ne maîtrisent pas la langue catalane. Cette année, elle a eu lieu à Elne, Perpignan, Rivesaltes et Salses, du 1 au 8 mai. Elle a permis la rencontre entre différents musiciens nord-catalans d’origines catalane, sicilienne, kabyle et anglaise qui ont décidé de créer le « col.lectiu Joan-Pau Giné » (www.musics-rossello.com), afin de promouvoir la chanson en catalan. Ce collectif valorise la diversité culturelle, musicale et linguistique de la Catalogne Nord, qui sont parmis ses principales richesses. « Chaque langue est un trésor de l’humanité et la chance est de pouvoir entendre parler kabyle, arabe, catalan, napolitain,… », comme le souligne Sergi Lopez dans le documentaire « Benvinguts a Catalunya Nord ». Le collectif met en évidence que les « nouveaux catalans » permettent à notre culture d’évoluer et de se renouveler, grâce au métissage qu’ils génèrent, comme c’est le cas depuis mille ans d’histoire de la Catalogne. « Aujourd’hui, plus de la moitié des gens qui vivent dans les Pyrénées-Orientales sont nés ailleurs. Beaucoup de ces nouveaux venus s’intéressent à la langue, à la culture et à l’histoire de ce pays. Il faut leur donner la main pour leur permettre de monter dans le train. Il y a beaucoup de personnes prêtes. Ce n’est pas le moment de les exclure en revendiquant une exclusivité et en ayant une attitude autoritaire », nous explique Gérard Jacquet dans le documentaire « Benvinguts a Catalunya Nord ». C’est cette transmission que les Angelets s’évertuent à amplifier avec l’aide des artistes de notre département. « Benvinguts a Catalunya Nord » permet, à ceux qui n’ont pas assisté à toute la Setmana per la Llengua, de saisir le sens profond de cette manifestation et de s’en inspirer pour permettre aux nouvelles générations d’aimer leurs racines. Aujourd’hui, Ramon Faura, qui a imaginé se projet, rêverait de voir, tout au long de l’année, cette activité se dérouler en Roussillon, en Vallespir, Conflent et Cerdagne. L’appel est lancé aux institutionnels et aux associatifs qui souhaiteraient prendre le relais. Les deux soirées « Benvinguts a Catalunya Nord » seront organisées au Cinéma Castillet, le mardi 16 novembre, à 19h10, et à l’Espace Gavroche d’Elne, le vendredi 19 novembre, à 21h. Elles seront ponctuées par la projection du documentaire de la Setmana per la Llengua, puis il y aura un débat sur la situation de la langue catalane (avec Gerard Jacquet et les autres acteurs du documentaire) et, pour finir, un apéro musical avec Samir, Nanou, Lili Baba, Joan Ortiz et Benquebufa. L’entrée est à 4,50 euros.
4ème Setmana per la Llengua en 2010: Nit de Poesia à Rivesaltes
à - Ribesaltes ROSSELLÓ (07-05-2010)
« La Setmana per la Llengua montre qu’une autre catalanité est possible » La Setmana per la Llengua met en valeur la création artistique d’expression catalane à travers la poésie, le théâtre, le cinéma et la musique. Il s'agit de faire découvrir une 'catalanité' festive et tournée vers le futur. L'objectif est aussi de promouvoir les artistes locaux, de fidéliser le public et d’emmener la « catalan touch » dans tous les lieux culturels du département. Ce festival a été créé, en 2007, par les Angelets de la Terra et les associations d’étudiants africains de l’Université de Perpignan. - Pourquoi organiser une soirée de poésie « Nit de Poesia » ?Nous organisons ce genre de soirée chaque année car le public est réceptif au voyage à travers les langues, les cultures et les âges que les poètes et conteurs leur proposent. Cette année nous découvrions l’Ukraine, la Pologne, l’Afghanistan, le monde arabe et berbère, la « llengua dels avis » (la langue des ancêtres),... Les lectures, souvent accompagné par des musiciens, deviennent de véritables chants à la gloire de l’humanité et de sa diversité.
Fête de la Sant Joan 2008 à Perpignan: correfoc des Angelets de la Terra "Els cremats de la Tet"
à - Perpinyà ROSSELLÓ (23-06-2008)
En 2008, les Angelets de la Terra ont créé la colla de diables i bruixes "Els cremats de la Tet" qui ont fait plusieurs représentations lors de concerts organisés par l'association et à l'occasion de la fête de la Sant Joan (juin 2008) à Perpinyà, en collaboration avec l'association du Cercle des Jeunes et son fondateur Jean Iglesis. A cette occasion, L'Indépendant a mis une photo du correfoc des Angelets de la Terra en première page du journal.
Descobrir Catalunya: Trobada del Canigó 2008
à - Vernet CONFLENT (15-06-2008)
Dans le cadre de leur projet “Descobrir Catalunya”, les Angelets de la Terra ont organisé un bus avec une cinquantaine de perpignanais de toutes origines et de tout âges pour leur faire découvrir la tradition de la Sant Joan, fête des Pays Catalans.
Concert et exposition “Països Catalans: una llengua, una identitat” au Centro Español de Perpignan (mars 2008)
à - Perpinyà ROSSELLÓ (15-03-2008)
Concert et exposition “Països Catalans: una llengua, una identitat” au Centro Español de Perpignan (mars 2008). L'association culturelle de Catalogne Nord Angelets de la Terra, dirigée par l'incombustible Ramon Faura, nous a invité à participer à l'inauguration de l'exposition "Pays catalans: une langue, une identité". Le récital s'est célébré, de façon surprenante, dans le Centre espagnol de la ville de Perpignan. Il peut sembler étrange que l'organisation ait choisi ce lieu pour un acte d'affirmation de la culture catalane, mais, parlant avec Ramon sur le sujet, il nous a dit qu'ils poursuivent une stratégie intensive de normalisation nationale et linguistique, créant des synergies avec toutes les institutions et associations qui, en principe, n'ont pas pour objectif principal la défense de l'identité et de la langue catalanes, mais qui, néanmoins, peuventaccueillir diverses personnes qui pourraient être intéressaient et prendre conscience. C'est une tactique. Pour couronner le tout, Les Breastfeeders, un groupe de rock garage du Québec, s'est produit également lors de ce concert de fraternité entre deux nations apatrides. Ce groupe de rock vitaminé et fou qui ne laisse pas le public indifférent: dans la vidéo ci-joint, vous pourrez déguster cette proposition venue du Québec!Notre concert très bien. Je me suis sentie assez à l'aise malgré l'absence forcée de Laura. Nous utilisons la chanson "Contre le ciment" pour soutenir la lutte contre la haute tension qui se déroule en Catalogne Nord et qui est, en quelque sorte, la sœur de la Valldigna, où le même conflit existe. Après le concert, j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec Miquel Mayol, président de La Bressola, une entité qui développe une tâche très importante de diffusion du catalan dans les écoles primaires, remplaçant la passivité des établissements d'enseignement de l'État français. Dans le même sens, Ramon Faura nous raconte également son expérience à l'école publique de Saint-Jacques où les enfants gitans, qui parlent le catalan comme langue maternelle, sont des élèves très réceptif, pourtant l'enseignement en catalan y est sous-évalué. Nous en profitons pour souhaiter bonne chance et force à Ramon pour sa campagne au Conseil Départemental de Catalogne Nord, où il est candidat aux prochaines élections, qui se tiendront également dimanche prochain. Pau Alabajos
Diada de Catalunya Nord 2007 dans le local de la Bronca amb l'USAP
à - Perpinyà ROSSELLÓ (09-11-2007)
Une Diada de Catalunya Nord sous le signe usapiste   La Bronca amb l’USAP et les Angelets de la Terra, deux penyes (groupes de supporters) officielles de l'USAP, ont fêté la Diada de la Catalunya Nord, ce vendredi 9 Novembre 2007, au local de la Bronca, situé au Bas Vernet. Il s’agissait d’une double célébration car le concert a eu lieu après la victoire de l’USAP lors de son premier match à domicile cette saison, en Coupe d’Europe.   Tout d’abord, le président de la Bronca a lu un manifeste expliquant que le 7 novembre 1659 est le jour de la séparation de la Catalogne en deux et que la Diada sert à ne pas oublier notre histoire et l’importance de défendre notre langue parlée de Salses à Guardamar et de Fraga a l’Alguer. Puis, c’est Lo Pardal Roquer, groupe de Ruc a Billy & Cat Music de Lleida, qui a enflammé la salle avec ses compositions originales. Samir Mouhoubi et ses percussionnistes d'origine Kabyle ont bouclé la soirée avec des chants en langue « berbère » (amazigh).   Ce premier concert au local de la Bronca est un franc succès dans un esprit d’échange, de convivialité et de revendication autour de la catalanité. L'objectif des Angelets de la Terra est de faire participer les Catalans du Nord à la comémoration du Traité des Pyrénées. Manifeste de la Diada de Catalunya Nord lu par le président de la Bronca 2003, Patrick Aginor:   Nous catalans du nord et supporters de l’USAP, nous souhaitons remémorer aujourd’hui le jour où nous avons été amputés, sans notre consentement, du reste de notre pays : CATALUNYA !   Le 7 novembre 1659, les rois bourbons de France et d’Espagne ont signé ce maudit Traité des Pyrénées qui nous a séparé de nos frères, en imposant une frontière qui, malgré la construction Européenne, reste la plus marquée et la plus contrôlée d’Europe.   Nous sommes fiers que notre équipe fanion ait permis, ces dernières années, de créer de nombreux ponts, par delà la frontière, entre le peuple catalan.   Aujourd’hui, l’USAP est l’équipe de tous les catalans, de Salses à Guardamar et de Fraga a l’Alguer.   Aujourd’hui, les catalans du nord portent avec l’USAP les couleurs de notre SENYERA et la voix du peuple catalan dans le monde entier, apportant ainsi leur pierre à l’édifice de la reconstruction des PAÏSOS CATALANS !   Sempre dia de festa!   Visca Catalunya i visca la Terra!
IX Rencontre Triangle Jove à Llíria 2007
à - Llíria PAÍS VALENCIÀ (28-09-2007)
La Fundació Triangle Jove est, depuis 1999, l'espace de collaboration entre le Consell de la Joventut de les Illes Balears, le Consell Valencià de la Joventut et le Consell Nacional de la Joventut de Catalunya. L'objectif des Angelets de la Terra était de créer le Consell de la Joventut de Catalunya Nord (Conseil des jeunes de la Catalogne Nord).   Le Triangle Jove organise chaque année une rencontre pour les représentants des différentes entités qui font partie du CJIB, du CNJC et du CVJ. Cette rencontre est conçue comme un espace de formation, de débat et de connaissance mutuelle et a pour objectif ultime d'améliorer la qualité des associations et de renforcer la participation sociale des jeunes, ainsi que d'offrir aux entités membres des trois conseils la possibilité de trouver des espaces de rencontre et d'échange d'œuvres, d'expériences et de demandes communes. IX Llíria Meeting du 28 au 30 septembre 2007: Les jeunes hommes et femmes construisent l'égalité Surmonter les inégalités actuelles entre hommes et femmes est l'un des principaux défis et devoirs de la société d'aujourd'hui. C'est un objectif qui a été poursuivi pendant de nombreux siècles par de nombreuses femmes, ainsi que quelques hommes qui ont volontairement assumé leur responsabilité dans cette tâche. Et il est temps de s'impliquer, nous tous : nous devons construire ensemble l'égalité, entre autres parce que les barons y gagneront aussi : les rôles de genre, toujours en vigueur, discriminent brutalement les femmes, mais limitent cependant la liberté des hommes, leur droit de décider sans impositions sociales comment ils veulent être.Depuis le Triangle Jove, nous nous engageons à faire de nos associations un moteur de changement social sur la voie de l'égalité. Nous devons favoriser l'enrichissement mutuel et le dialogue entre tous les participants, qu'ils aient ou non une formation préalable dans ce domaine, car cette Rencontre est nécessaire pour chacun d'entre nous, hommes ou femmes, appartenons à l'un ou l'autre type d'entité. C'est pourquoi nous vous attendons en septembre, à la IXème Rencontre des Jeunes Entités du Triangle : Jeunes Hommes et Femmes pour l'Egalité.
Descobrir Catalunya: Trobada del Canigó 2007
à - Vernet CONFLENT (17-06-2007)
Dans le cadre de leur projet “Descobrir Catalunya”, les Angelets de la Terra ont organisé un bus avec une cinquantaine de perpignanais de toutes origines et de tout âges pour leur faire découvrir la tradition de la Sant Joan, fête des Pays Catalans. Les Angelets de la Terra ont organisé un autobus à l’occasion de la « Trobada del Canigó », qui a lieu chaque année, une semaine avant la Sant Joan. Cette Trobada permet aux catalans, venus des deux côtés des Pyrénées, de se retrouver au sommet de la montagne sacrée, afin d’y déposer les fagots de sarments qui serviront à raviver la « Flama de Sant Joan » pour le solstice d’été. Cette Flama, conservée toute l’année au Castellet, sera transportée dans toutes les villes et villages des Pays Catalans. Elle symbolise l’union de la nation catalane. C’est pourquoi la Sant Joan est devenue la « Festa Nacional dels Països Catalans ».   Le bus organisé par les Angelets a permis à un groupe de perpignanais, d’origines diverses (Maroc, Antilles, Guadeloupe, Finlande, Iran, Argentine,…), de découvrir l’une des traditions catalanes la plus vivante en Catalogne Nord. La randonnée a débuté à Vallmanya, sur les traces de la résistance contre le nazisme. Après sept heures de marche dans un paysage fabuleux, au milieu des forêts majestueuses et des ruisseaux d’ « aigua fresca i regalada », le groupe est arrivé au refuge des Cortalets, où ils ont installé leur campement. La nuit fut courte, mais riche en rencontres avec les autres campeurs. De village en village, ou plutôt de campement en campement, chacun partage ses spécialités culinaires. Le campement d’Igualada, comme chaque année, a préparé le fameux « cremat » qui a entraîné tout ce beau monde à entonner des chants catalans jusqu’au bout de la nuit. Le lendemain, l’ascension du sommet mit les organismes à dure épreuve, car un vent glacial soufflait sur les cimes. Malgré tout, la vue depuis la croix, où l’on entasse les fagots avec les noms de chaque village, et le sentiment d’avoir participé à cette tradition, a ravis tout le monde. Le retour à Perpignan c’est fait par Fillol. Activités des Angelets de la Terra pour la semaine de la Sant Joan 2007:   - Samedi 16 et dimanche 17 juin > AUTOBUS TROBADA DEL CANIGO Départ autobus le samedi 16 juin à 9h; visite des mines de Valmanya; grillade et campement au sommet du Canigó; retour à Perpinyà le dimanche 17 juin à 18h.   - Lundi 18 au samedi 23 juin > EXPOSICIO PAÏSOS CATALANS Exposition "Països Catalans: una llengua, una identitat", au Foyer rural de Claira.   - Jeudi 21 juin > Débat SANT JOAN Conférence "Sant Joan, diada dels Països Catalans", à l'Ubu, place Rigaud à Perpinyà, 18h.   - Samedi 23 juin > RUTES DE LA FLAMA Une voiture avec des Angelets de la Terra, en collaboration avec l'association de Daniela Grau et Marcel Mateu, portera la Flama del Canigo, depuis le Castillet à Perpinyà vers différents villages de Catalunya Sud, par le Coll d'Ares et jusqu'à Vic.   Organitzadors: Angelets de la Terra, Porta dels Països Catalans, Terra Nova de Salanca, Flama dels països Catalans.  
Festival Ida y Vuelta 2007
à - Perpinyà ROSSELLÓ (09-06-2007)
Les Angelets de la Terra ont développé leur stratégie de "catalan touch" en proposant à toutes les associations de participer à leurs actions, en intégrant une touche catalane là où il n'y en avait pas. Ils ont tenu un stand et présenter leur exposition "Països Catalans: una llengua, una identitat" (Pays Catalans: une langue, une identité) lors des quatre jours du Festival Ida y Vuelta 2007, organisé par la Casa Musicale de Perpinyà. En 2009, les Angelets de la Terra créaient le correfoc de Perpinyà et organisaient le premier festival tout en catalan avec des groupes de tous les Pays Catalans à la Casa Musicale.
Débat et fest-noz : les Angelets de la Terra invité au Gouel Ai'ta! à Tonquédec (Bretagne)
à - Tonkedeg - Tonquédec BRETANYA (14-04-2007)
La première édition de Gouel Ai'ta! s'est déroulée le samedi 14 avril 2007 à Tonquédec (Tonkedeg en breton). Pour tous les participants ce fut une belle journée de rencontres, riche en échanges. Le collectif Ai'ta! est né dans le Trégor en 2005 avec l'objectif de travailler sur l'usage du breton dans la vie publique, en mettant en place une signalétique bilingue.Gouel Ai'ta! a commencé dès le matin pour les membres d'Ai'ta! issus des différentes sections (Bro-Dreger, Roazhon, Kerne-Izel, Naoned) et futures sections (Bro-Gwened) pour réfléchir à l'organisation et à l'avenir de cette dynamique.Tout au long de l'après-midi a eu lieu un débat ouverte à tous avec les délégations étrangères présentes : Cymdeithas du Pays de Galles, Hartèra d'Occitanie et ANGELETS DE LA TERRA de Catalogne Nord. Les associations présentes se sont présentées tour-à-tour devant un public de plus de soixante personnes, puis ont expliqué par des exposés la situation de chacune des langues représentées. Les participants ont ensuite discuté et débattu sur le thème de la défense des langues minoritaires aujourd'hui.A 18h, les journalistes avaient été conviés à une conférence de presse, lors de laquelle ont été synthétisés les échanges de l'après-midi. A cette occasion a été lue une «déclaration commune» (cf ci-dessous) cosignée par les quatre associations présentes : Cymdeithas, Angelets de la Terra, Hartèra, Ai'ta!.Pour terminer en beauté Gouel Ai'ta!, le fest-noz vras a réuni 12 groupes et couples de chanteurs et sonneurs, du Trégor principalement mais aussi d'ailleurs comme Eeun et les Groove Boys. Et du plaisir jusque tard dans la nuit dans une salle des fêtes bien remplie ! Déclaration commune:« Nous Gallois, Catalans, Occitans, Bretons, sommes aujourd'hui réunis à Tonkedeg pour échanger sur nos expériences en tant que locuteurs de langues minoritaires (excepté le catalan, parlé par 11 millions de personnes), mais surtout en tant que défenseurs de ces dites langues. En effet, et cela malgré la variété des situations, nos langues ont toutes pour point commun d'être minorisées, dominées et écartées de l'espace public au profit de l'anglais, du français ou de l'espagnol. Le recul de leur usage social est tel que trois d'entre-elles sont classées depuis 2002 par l'Unesco comme langues en danger d'extinction.Or, pour nous comme pour toutes les personnes attachées à une réelle diversité culturelle, ceci est loin d'être une fatalité. Cette minorisation de nos langues, qui a pour conséquence leur déclin actuel, est d'origine politique. La France, comme la Grande-Bretagne jusqu'à il y a quelques décennies encore, n'a pu et ne peut toujours pas se concevoir autrement que comme une entité culturellement uniforme, niant les spécificités et aveugle à la réelle diversité linguistique de son territoire. Elle ne pourra cependant pas rester indéfiniment en marge du large mouvement mondial en faveur du respect de la diversité linguistique et culturelle, et ignorer les textes et recommandations des instances internationales.L'évolution du système politique britannique paraît instructive à cet égard. Les progrès réalisés au Pays de Galles depuis quelques décennies pour la réappropriation de la langue, dans les domaines de l'enseignement et des médias, ainsi que dans l'espace public, montrent les résultats très positifs de son officialisation de facto et de sa prise en compte par des autorités galloises disposant d'une large autonomie. C'est pourquoi nous estimons que les langues minoritaires de l'Etat français ne pourront être revitalisées, et se développer, sans une indispensable officialisation. Nous appelons par conséquent le futur président français à ratifier la charte européenne des langues régionales et minoritaires, étape indispensable à la survie de nos langues. »Cymdeithas yr Iaith (Cymru) Hartèra (Occitania) Angelets de la Terra (Catalunya Nord) Ai'ta! (Breizh)
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}