Livre Blanc de Catalogne Nord : 55 propositions et 55 municipalités pour la catalanité


Les principaux axes du « Livre Blanc de Catalogne Nord » sont la normalisation de la présence du catalan dans l'espace public; l'enseignement en catalan; l'organisation de fêtes populaires et traditionnelles; les liens avec le reste des Pays Catalans; etc...   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous).   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » développe 55 propositions concrètes pour la catalanité qui ont été soumises à toutes les municipalités nord-catalanes.   55 municipalités participent au « Livre Blanc de Catalogne Nord » en y présentant leurs actions et les projets en lien avec la catalanité. De nombreuses autres communes souhaitent aussi participer à ce projet. C'est pourquoi une deuxième édition est déjà prévue, afin de donner une place à toutes les communes de Catalogne Nord et de faire un premier bilan.   L'association culturelle, autogérée et indépendante des Angelets de la Terra était à l'origine un groupe de supporters de l'USAP et des Dragons Catalans, de 2001 à 2009. Elle coordonne depuis 2010 un collectif autogéré et autofinancé de centaines de musiciens. En 2018, elle a organisé 4 festivals « Concerts per la Llibertat » pour la liberté et la démocratie avec la participation de 40 groupes. En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. Aujourd'hui, le « Livre Blanc de Catalogne Nord » reprend et développe les trois points de la charte de ce « Label Cultural »: langue, culture, pays.   Des exemplaires du « Livre Blanc de la Catalogne Nord » seront offerts à toutes les municipalités, participantes ou pas de cette première édition, à partir de la mi-mai 2021. Ainsi, il sera possible pour tous les élus et les habitants de se procurer ce livre dans les mairies.   Ont participé à la réalisation du « Livre Blanc de Catalogne Nord »: Berenguera Sunyer (psychologue), Christian Troadec (maire de Carhaix), Coleta Planas (conseillère pédagogique de catalan retraitée et poétesse), Daniela Grau (professeur de catalan retraitée), Geneviève Labat (chef d'entreprise), Gildas Girodeau (écrivain), Jaume Gubianas (dessinateur), Joan Peytaví Deixona (professeur d'université spécialiste en toponymie), Joan Planes (co-fondateur des Angelets de la Terra), Michel Leiberich (professeur d'université retraité), Nicolas Marty (professeur d'université spécialiste d'histoire économique et sociale), Olivier Poisson (président de L'ASPHAR), Pierre Lissot (directeur de l'Office Public de la Langue Catalane), Priscilla Beauclair (graphiste et journaliste au Travailleur Catalan), Ramon Faura-Llavari (chef d'entreprise), Rémy Farré (président de l'Associació Catalana d'Estudiants), Richard Bantegny (caméraman, photographe), Rita Peix (docteure en Etudes catalanes et transfrontalières, formatrice pour l'enseignement bilingue)...

Il y a 248 actualités sur Angelets de la Terra

Espira de l'Agly: débat avec Nicolas Marty, professeur des universités en histoire contemporaine à l'université de Perpignan
à - Espirà de l'Aglí (28-11-2019)
Les Angelets de la Terra ont présenté l'exposition Visca per la Llibertat à Espirà de l'Aglí avec la participation de Nicolas Marty, professeur d'histoire contemporaine à l'Université de Perpinyà et auteur du livre "Comprendre la crise catalane".Un débat en présence de Frédéric Jonca (conseiller municipal), Marguerite Fontanel (1ère Adjointe) et Christiane Monier (4ème Adjointe) et des habitants de la commune.  Les Angelets de la Terra, association culturelle autogérée et autofinancée des Pyrénées-Orientales, ont réuni les meilleurs clichés d’une cinquantaine de photojournalistes dans l’exposition itinérante Visca per la Llibertat, afin d’aider le public à mieux comprendre le processus d’autodétermination de la Catalogne. Cette exposition de 250 photos, retraçant les faits les plus marquants depuis la première consultation populaire à Arenys de Munt en 2009, est exposée en collaboration avec une cinquantaine de communes françaises en 2019. Les Angelets de la Terra présentent « Visca per la Llibertat », en collaboration avec des maires solidaires en Catalogne Nord, Alsace, Béarn, Savoie, Bretagne, Corse, Pays Basque de janvier à décembre 2019. Pendant chaque vernissages, cette exposition collective de photojournalisme, est complétée par la diffusion du documentaire « Catalunya : 1-0 », réalisé par Médiapro et sous-titré en français, qui montre l’organisation de plusieurs lieux de vote le jour du référendum du 1er octobre 2017, afin de mieux comprendre les motivations du peuple catalan. « Visca per la Llibertat » a été inaugurée par le président catalan Quim Torra à la Casa de la Generalitat à Perpinyà. L’exposition a été présentée en septembre 2018 dans 26 commerces et galeries de Perpignan, en parallèle du festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » qui a refusé et refuse toujours de traiter du processus catalan. L’objectif des Angelets de la Terra est d’éclairer le plus large public possible sur ce processus pacifique, démocratique et civique. Créée en 2001, l’association loi 1901 « Angelets de la Terra » était à l’origine une penya de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. Depuis, elle soutient activement les projets visant à renforcer les liens entre les catalans du Nord et du Sud, ainsi que le développement de la création artistique en langue catalane, particulièrement au travers de son collectif de musiciens. Depuis mars 2018, les Angelets organisent aussi les « Concerts per la Llibertat », en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques catalans. Une centaine de musiciens professionnels d’Occitanie, de Catalogne Nord et Sud y ont participé bénévolement. En décembre 2018, les Angelets ont fait un concert devant la prison de Figueres où était enfermée l’ancienne ministre du travail, Dolors Bassa.Ils ont aussi convoqué plusieurs « Cassolades per la Llibertat » unitaires afin de dénoncer la répression judiciaire contre les Catalans du Sud et pour demander la liberté des prisonniers et exilés politiques catalans. En septembre 2019, commence un nouveau cycle de « Visca per la Llibertat » qui s’exposera dans les plus grandes communes de Catalogne Nord, mais aussi dans les communes d’autres peuples solidaires. Cela met d’avantage en évidence que le conflit entre la Catalogne et l’Espagne n’est pas une affaire interne et que cela concerne tous les républicains et démocrates. Il s’agit de défendre les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, le droit de vote et de manifestation, mais aussi le droit pour un peuple de décider démocratiquement et pacifiquement de son futur. L’ensemble de ces actions, parrainées par l’ancien joueur de l’USAP Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, bénéficient du soutien de nombreux élus de Catalogne Nord et sud, ainsi que des trois derniers présidents de la Generalitat de Catalogne. Le site web de l’exposition : http://visca-llibertat.cat/ des Angelets: https://angeletsdelaterra.com/Plus d’informations : Ramon Faura, président des Angelets de la Terra (06.68.89.82.71) L’exposition itinérante « Visca per la Llibertat » en 2019 c’est :45 municipis a l’estat francès / communes françaises7.000 visitants / visiteurs41 fotografs / photographes245 fotos / photos
L'exposition Visca per la Llibertat au Soler
à - El Soler (27-11-2019)
L’exposition « Visca per la Llibertat » sur le processus d’autodétermination en Catalogne a été présentée au Soler, le mardi 5 novembre 2019, dans l’Espace Martin Vivès. Les Angelets de la Terra avaient déjà collaboré avec la municipalité du Soler et son maire, Armelle Revel-Fourcade, pour réclamer la libération des prisonniers politiques catalans lors du 3ème Concert per la Llibertat organisé au lac du Soler, le 22 septembre 2018.
Les Angelets de la Terra en Corse
à - Bastìa (26-11-2019)
Les Angelets de la Terra on fait le tour de la Corse pour présenter leur exposition de photojournalisme sur le processus d'indépendance en Catalogne. Arrivée en bateau à Ajaccio où ils ont découvert la Corse sous la pluie, après une nuit de tempête. Ils se sont rendus à Porto-Vecchio chez Jean-Luc Mondoloni qui les a avait aidé à organiser ce voyage. Le lendemain, les Angelets se sont rendus à Lugo Di Nazza où ils ont été accueillis par le maire François Benedetti, son épouse et l’équipe municipale. Ils se sont rendu à l’intérieur des terres, à U Poghju di Venacu, où le maire de la commune, Ghjuvan'Marcu Rodriguez, nous a accueilli avec son épouse et l’équipe municipale. Après avoir visité la ville universitaire de Corte, les Angelets se sont rendus à Bastia, pour cette quatrième journée en Corse. Nous avons installé l’exposition pour la troisième fois en trois jours et nous avons projeté le documentaire sur le référendum avant un débat avec la salle, dans une salle située sur la place du Marché. Pierre Savelli, maire de Bastia ayant succédé à Gilles Simeoni, aujourd’hui président du conseil exécutif de Corse, et Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse, étaient présents, ainsi que d’autres membres des partis autonomiste et indépendantiste, Femu a Corsica et U Partitu di a Nazione Corsa. Nous retiendrons un accueil très chaleureux et fraternel lors de chaque étape de ce voyage militant pour informer sur les derniers évènements en Catalogne et créer des liens avec le peuple corse.
Exposition Visca per la Llibertat à Poggio di Venaco (Corse) : discours du maire
à - Poghju di Venacu (21-11-2019)
Débat en présence de Ghjuvan'marcu Rodriguez, maire de U Poghju di Venacu / Poggio di Venaco. Les Angelets de la Terra, association culturelle autogérée et autofinancée des Pyrénées-Orientales, ont réuni les meilleurs clichés d’une cinquantaine de photojournalistes dans l’exposition itinérante Visca per la Llibertat, afin d’aider le public à mieux comprendre le processus d’autodétermination de la Catalogne. Cette exposition de 250 photos, retraçant les faits les plus marquants depuis la première consultation populaire à Arenys de Munt en 2009, est exposée en collaboration avec une cinquantaine de communes françaises en 2019. Les Angelets de la Terra présentent « Visca per la Llibertat », en collaboration avec des maires solidaires en Catalogne Nord, Alsace, Béarn, Savoie, Bretagne, Corse, Pays Basque de janvier à décembre 2019.Pendant chaque vernissages, cette exposition collective de photojournalisme, est complétée par la diffusion du documentaire « Catalunya : 1-0 », réalisé par Médiapro et sous-titré en français, qui montre l’organisation de plusieurs lieux de vote le jour du référendum du 1er octobre 2017, afin de mieux comprendre les motivations du peuple catalan. « Visca per la Llibertat » a été inaugurée par le président catalan Quim Torra à la Casa de la Generalitat à Perpinyà. L’exposition a été présentée en septembre 2018 dans 26 commerces et galeries de Perpignan, en parallèle du festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » qui a refusé et refuse toujours de traiter du processus catalan. L’objectif des Angelets de la Terra est d’éclairer le plus large public possible sur ce processus pacifique, démocratique et civique. Créée en 2001, l’association loi 1901 « Angelets de la Terra » était à l’origine une penya de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. Depuis, elle soutient activement les projets visant à renforcer les liens entre les catalans du Nord et du Sud, ainsi que le développement de la création artistique en langue catalane, particulièrement au travers de son collectif de musiciens. Depuis mars 2018, les Angelets organisent aussi les « Concerts per la Llibertat », en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques catalans. Une centaine de musiciens professionnels d’Occitanie, de Catalogne Nord et Sud y ont participé bénévolement. En décembre 2018, les Angelets ont fait un concert devant la prison de Figueres où était enfermée l’ancienne ministre du travail, Dolors Bassa.Ils ont aussi convoqué plusieurs « Cassolades per la Llibertat » unitaires afin de dénoncer la répression judiciaire contre les Catalans du Sud et pour demander la liberté des prisonniers et exilés politiques catalans. En septembre 2019, commence un nouveau cycle de « Visca per la Llibertat » qui s’exposera dans les plus grandes communes de Catalogne Nord, mais aussi dans les communes d’autres peuples solidaires. Cela met d’avantage en évidence que le conflit entre la Catalogne et l’Espagne n’est pas une affaire interne et que cela concerne tous les républicains et démocrates. Il s’agit de défendre les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, le droit de vote et de manifestation, mais aussi le droit pour un peuple de décider démocratiquement et pacifiquement de son futur. L’ensemble de ces actions, parrainées par l’ancien joueur de l’USAP Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, bénéficient du soutien de nombreux élus de Catalogne Nord et sud, ainsi que des trois derniers présidents de la Generalitat de Catalogne. Le site web de l’exposition : http://visca-llibertat.cat/des Angelets: https://angeletsdelaterra.com/Plus d’informations : Ramon Faura, président des Angelets de la Terra (06.68.89.82.71) L’exposition itinérante « Visca per la Llibertat » en 2019 c’est :45 municipis a l’estat francès / communes françaises7.000 visitants / visiteurs41 fotografs / photographes245 fotos / photos
Exposition Visca per la Llibertat à Lugu di Nazza (Corse), en présence du maire
à - Lugu di Nazza (20-11-2019)
Débat en présence de François Benedetti, maire de la commune et membre de l'Assemblée de Corse. Les Angelets de la Terra, association culturelle autogérée et autofinancée des Pyrénées-Orientales, ont réuni les meilleurs clichés d’une cinquantaine de photojournalistes dans l’exposition itinérante Visca per la Llibertat, afin d’aider le public à mieux comprendre le processus d’autodétermination de la Catalogne. Cette exposition de 250 photos, retraçant les faits les plus marquants depuis la première consultation populaire à Arenys de Munt en 2009, est exposée en collaboration avec une cinquantaine de communes françaises en 2019. Les Angelets de la Terra présentent « Visca per la Llibertat », en collaboration avec des maires solidaires en Catalogne Nord, Alsace, Béarn, Savoie, Bretagne, Corse, Pays Basque de janvier à décembre 2019.Pendant chaque vernissages, cette exposition collective de photojournalisme, est complétée par la diffusion du documentaire « Catalunya : 1-0 », réalisé par Médiapro et sous-titré en français, qui montre l’organisation de plusieurs lieux de vote le jour du référendum du 1er octobre 2017, afin de mieux comprendre les motivations du peuple catalan. « Visca per la Llibertat » a été inaugurée par le président catalan Quim Torra à la Casa de la Generalitat à Perpinyà. L’exposition a été présentée en septembre 2018 dans 26 commerces et galeries de Perpignan, en parallèle du festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » qui a refusé et refuse toujours de traiter du processus catalan. L’objectif des Angelets de la Terra est d’éclairer le plus large public possible sur ce processus pacifique, démocratique et civique. Créée en 2001, l’association loi 1901 « Angelets de la Terra » était à l’origine une penya de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. Depuis, elle soutient activement les projets visant à renforcer les liens entre les catalans du Nord et du Sud, ainsi que le développement de la création artistique en langue catalane, particulièrement au travers de son collectif de musiciens. Depuis mars 2018, les Angelets organisent aussi les « Concerts per la Llibertat », en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques catalans. Une centaine de musiciens professionnels d’Occitanie, de Catalogne Nord et Sud y ont participé bénévolement. En décembre 2018, les Angelets ont fait un concert devant la prison de Figueres où était enfermée l’ancienne ministre du travail, Dolors Bassa.Ils ont aussi convoqué plusieurs « Cassolades per la Llibertat » unitaires afin de dénoncer la répression judiciaire contre les Catalans du Sud et pour demander la liberté des prisonniers et exilés politiques catalans. En septembre 2019, commence un nouveau cycle de « Visca per la Llibertat » qui s’exposera dans les plus grandes communes de Catalogne Nord, mais aussi dans les communes d’autres peuples solidaires. Cela met d’avantage en évidence que le conflit entre la Catalogne et l’Espagne n’est pas une affaire interne et que cela concerne tous les républicains et démocrates. Il s’agit de défendre les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, le droit de vote et de manifestation, mais aussi le droit pour un peuple de décider démocratiquement et pacifiquement de son futur. L’ensemble de ces actions, parrainées par l’ancien joueur de l’USAP Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, bénéficient du soutien de nombreux élus de Catalogne Nord et sud, ainsi que des trois derniers présidents de la Generalitat de Catalogne. Le site web de l’exposition : http://visca-llibertat.cat/des Angelets: https://angeletsdelaterra.com/Plus d’informations : Ramon Faura, président des Angelets de la Terra (06.68.89.82.71) L’exposition itinérante « Visca per la Llibertat » en 2019 c’est :45 municipis a l’estat francès / communes françaises7.000 visitants / visiteurs41 fotografs / photographes245 fotos / photos
Visca per la Llibertat à Collioure avec Pere Mateu et Gildas Girodeau
à - Cotlliure - Collioure (13-11-2019)
Interventions de Pere Mateu (associació Flama dels Països Catalans) et Gildas Girodeau (écrivain). Les Angelets de la Terra, association culturelle autogérée et autofinancée des Pyrénées-Orientales, ont réuni les meilleurs clichés d’une cinquantaine de photojournalistes dans l’exposition itinérante Visca per la Llibertat, afin d’aider le public à mieux comprendre le processus d’autodétermination de la Catalogne. Cette exposition de 250 photos, retraçant les faits les plus marquants depuis la première consultation populaire à Arenys de Munt en 2009, est exposée en collaboration avec une cinquantaine de communes françaises en 2019. Les Angelets de la Terra présentent « Visca per la Llibertat », en collaboration avec des maires solidaires en Catalogne Nord, Alsace, Béarn, Savoie, Bretagne, Corse, Pays Basque de janvier à décembre 2019.Pendant chaque vernissages, cette exposition collective de photojournalisme, est complétée par la diffusion du documentaire « Catalunya : 1-0 », réalisé par Médiapro et sous-titré en français, qui montre l’organisation de plusieurs lieux de vote le jour du référendum du 1er octobre 2017, afin de mieux comprendre les motivations du peuple catalan. « Visca per la Llibertat » a été inaugurée par le président catalan Quim Torra à la Casa de la Generalitat à Perpinyà. L’exposition a été présentée en septembre 2018 dans 26 commerces et galeries de Perpignan, en parallèle du festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » qui a refusé et refuse toujours de traiter du processus catalan. L’objectif des Angelets de la Terra est d’éclairer le plus large public possible sur ce processus pacifique, démocratique et civique. Créée en 2001, l’association loi 1901 « Angelets de la Terra » était à l’origine une penya de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. Depuis, elle soutient activement les projets visant à renforcer les liens entre les catalans du Nord et du Sud, ainsi que le développement de la création artistique en langue catalane, particulièrement au travers de son collectif de musiciens. Depuis mars 2018, les Angelets organisent aussi les « Concerts per la Llibertat », en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques catalans. Une centaine de musiciens professionnels d’Occitanie, de Catalogne Nord et Sud y ont participé bénévolement. En décembre 2018, les Angelets ont fait un concert devant la prison de Figueres où était enfermée l’ancienne ministre du travail, Dolors Bassa.Ils ont aussi convoqué plusieurs « Cassolades per la Llibertat » unitaires afin de dénoncer la répression judiciaire contre les Catalans du Sud et pour demander la liberté des prisonniers et exilés politiques catalans. En septembre 2019, commence un nouveau cycle de « Visca per la Llibertat » qui s’exposera dans les plus grandes communes de Catalogne Nord, mais aussi dans les communes d’autres peuples solidaires. Cela met d’avantage en évidence que le conflit entre la Catalogne et l’Espagne n’est pas une affaire interne et que cela concerne tous les républicains et démocrates. Il s’agit de défendre les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, le droit de vote et de manifestation, mais aussi le droit pour un peuple de décider démocratiquement et pacifiquement de son futur. L’ensemble de ces actions, parrainées par l’ancien joueur de l’USAP Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, bénéficient du soutien de nombreux élus de Catalogne Nord et sud, ainsi que des trois derniers présidents de la Generalitat de Catalogne. Le site web de l’exposition : http://visca-llibertat.cat/des Angelets: https://angeletsdelaterra.com/Plus d’informations : Ramon Faura, président des Angelets de la Terra (06.68.89.82.71) L’exposition itinérante « Visca per la Llibertat » en 2019 c’est :45 municipis a l’estat francès / communes françaises7.000 visitants / visiteurs41 fotografs / photographes245 fotos / photos
Exposition Visca per la Llibertat à Saint-Féliu-d'Avall
à - Sant Feliu d'Avall (13-11-2019)
 Saint-Féliu-d'Avall fait partie des communes arborant le "Label Culturel Angelets de la Terra". Les Angelets de la Terra, association culturelle autogérée et autofinancée des Pyrénées-Orientales, ont réuni les meilleurs clichés d’une cinquantaine de photojournalistes dans l’exposition itinérante Visca per la Llibertat, afin d’aider le public à mieux comprendre le processus d’autodétermination de la Catalogne. Cette exposition de 250 photos, retraçant les faits les plus marquants depuis la première consultation populaire à Arenys de Munt en 2009, est exposée en collaboration avec une cinquantaine de communes françaises en 2019. Les Angelets de la Terra présentent « Visca per la Llibertat », en collaboration avec des maires solidaires en Catalogne Nord, Alsace, Béarn, Savoie, Bretagne, Corse, Pays Basque de janvier à décembre 2019.Pendant chaque vernissages, cette exposition collective de photojournalisme, est complétée par la diffusion du documentaire « Catalunya : 1-0 », réalisé par Médiapro et sous-titré en français, qui montre l’organisation de plusieurs lieux de vote le jour du référendum du 1er octobre 2017, afin de mieux comprendre les motivations du peuple catalan. « Visca per la Llibertat » a été inaugurée par le président catalan Quim Torra à la Casa de la Generalitat à Perpinyà. L’exposition a été présentée en septembre 2018 dans 26 commerces et galeries de Perpignan, en parallèle du festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » qui a refusé et refuse toujours de traiter du processus catalan. L’objectif des Angelets de la Terra est d’éclairer le plus large public possible sur ce processus pacifique, démocratique et civique. Créée en 2001, l’association loi 1901 « Angelets de la Terra » était à l’origine une penya de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. Depuis, elle soutient activement les projets visant à renforcer les liens entre les catalans du Nord et du Sud, ainsi que le développement de la création artistique en langue catalane, particulièrement au travers de son collectif de musiciens. Depuis mars 2018, les Angelets organisent aussi les « Concerts per la Llibertat », en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques catalans. Une centaine de musiciens professionnels d’Occitanie, de Catalogne Nord et Sud y ont participé bénévolement. En décembre 2018, les Angelets ont fait un concert devant la prison de Figueres où était enfermée l’ancienne ministre du travail, Dolors Bassa.Ils ont aussi convoqué plusieurs « Cassolades per la Llibertat » unitaires afin de dénoncer la répression judiciaire contre les Catalans du Sud et pour demander la liberté des prisonniers et exilés politiques catalans. En septembre 2019, commence un nouveau cycle de « Visca per la Llibertat » qui s’exposera dans les plus grandes communes de Catalogne Nord, mais aussi dans les communes d’autres peuples solidaires. Cela met d’avantage en évidence que le conflit entre la Catalogne et l’Espagne n’est pas une affaire interne et que cela concerne tous les républicains et démocrates. Il s’agit de défendre les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, le droit de vote et de manifestation, mais aussi le droit pour un peuple de décider démocratiquement et pacifiquement de son futur. L’ensemble de ces actions, parrainées par l’ancien joueur de l’USAP Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, bénéficient du soutien de nombreux élus de Catalogne Nord et sud, ainsi que des trois derniers présidents de la Generalitat de Catalogne. Le site web de l’exposition : http://visca-llibertat.cat/des Angelets: https://angeletsdelaterra.com/Plus d’informations : Ramon Faura, président des Angelets de la Terra (06.68.89.82.71) L’exposition itinérante « Visca per la Llibertat » en 2019 c’est :45 municipis a l’estat francès / communes françaises7.000 visitants / visiteurs41 fotografs / photographes245 fotos / photos
Les Angelets de la Terra invités au festival du livre Breton
à - Karaez - Carhaix (28-10-2019)
Les Angelets de la Terra ont présenté Visca per la Llibertat à Carhaix lors du 30ème Festival du livre breton. A cette occasion, Berenguera Sunyer et Ramon Faura ont participé à une table ronde avec Ignasi Fortuny Ribas, président de l'ANC France et Gentil Puig Moreno, universitaire et auteur. La participation à ce festival a permis aux Angelets de développer des liens au-delà de la Catalogne et de l’Europe. Ils ont rencontré l'ancien ministre de la Culture palestinien, Anwar Abu Eisheh, avec qui ils ont échangé au sujet de la situation en Catalogne et en Palestine. Ce dernier les a invités dans sa ville d'Hébron où il est membre du conseil municipal. Ils ont aussi déjeuné avec Leïla Shahid, auteure et ex-ambassadrice de la Palestine auprès de l'Union Européenne. En mars 2009, Michèle Collery lui a consacré le film "Leïla Shahid, l'espoir en exil". Elle était accompagnée de son mari, Muhammad Barada, considéré comme le chef de file du roman moderne marocain. Lena Louarn, vice-présidente de la région Bretagne chargée des langues de Bretagne, a motivé les Angelets de la Terra à travailler avec elle et avec l'Office pour la Langue Bretonne, afin de créer des liens avec la Catalogne Nord. Le directeur de l’Office dont le siège est à Carhaix à dors-et-déjà fourni un dossier au sujet des différentes actions menées en Bretagne pour favoriser la normalisation de la langue bretonne. Les Angelets ont découvert l'engouement autour de Christian Troadec, conseiller départemental, conseiller régional et maire de Carhaix, cofondateur du festival des Vieilles Charrues et un des principaux acteurs du mouvement des Bonnets rouges. Ils ont été accueillis les bras ouverts par une équipe très impliquée.   Pour cette occasion, les Angelets de la Terra ont proposé au président catalan en exil, Carles Puigdemont, de réalisé une vidéo pour expliquer sa vision de la situation (voir vidéo Youtube).
Les Angelets de la Terra en Bretagne : allocution de Carles Puigdemont, président de la Generalitat de Catalogne en exil
à - Karaez - Carhaix (26-10-2019)
En Bretagne, les Angelets de la Terra ont présenté l'exposition Visca per la Llibertat pour la première fois en dehors de Catalogne. Nous étions invités à Carhaix par le maire Christian Troadec et le Festival du livre breton. Allocution de Carles Puigdemont, président de la Generalitat de Catalogne en exil en Belgique, lors du débat qui a suivi la projection du documentaire sur le référendum du 1er Octobre 2017.
Manifestation pour la liberté et la démocratie organisée par les Angelets de la Terra le samedi 19 Octobre 2019, à Perpignan
à - Perpinyà (19-10-2019)
Le samedi 19 octobre, 18 h30, a eu lieu devant le Castellet à Perpignan une concentration de 2000 nord-catalans (selon L'Indépendant qui en a fait sa couverture) avec les discours et de la musique qui a mis en lumière le caractère unitaire et transversal du principal noyau de soutien, en dehors de l'État espagnol, en faveur du droit à l'autodétermination de la Catalogne et de la liberté pour les prisonniers et les exilés politiques catalans.Avec seulement une semaine pour organiser cette grande concentration en réponse aux condamnations contre les dirigeants indépendantiste, l'association culturelle des Angelets de la Terra a réussi à mobiliser une vingtaine d'entités culturelles et sportives de Catalogne Nord et de toute la région. Les Angelets ont pu aussi compter sur le soutien de la Ligue des Droits de l'Homme qui a dénoncé depuis Paris l'irrégularité du procès contre les indépendantistes catalans. Il faut noter que le maire de Perpignan, une quarentaine de maires et d'adjoints, les deux sénateurs nord-catalans dont François Calvet qui a porté le manifeste signé par 41 sénateurs français, les vice-présidents de la région et du département qui ont signé des motions de soutien. Nous soulignons que tous ces élus appartiennent à des partis français de bords politiques différents, que Perpignan est une ville de plus de 125.000 habitants, que le département des Pyrénées-Orientales (Catalunya Nord) compte près d'un demi-million d'habitants et la région Occitanie près de 6 millions.Quand les Angelets de la Terra ont commencé à organiser des actions, Ramon Faura i labat, président de l'entité, avait annoncé dans une interview au lac du Soler que l'objectif était d'organiser une grande manifestation unitaire à la fin des procès contre les dirigeants indépendantistes. Cela pouvait sembler trop optimiste mais nous y sommes finalement arrivés grâce au travail de fond réalisé par les Angelets et à l'impact du référendum sur les nord-catalans. Avec l'électrochoc des lourdes condamnations, les Angelets de la Terra ont atteint deux défis qui semblaient impossibles jusqu'à présent : rassembler tous les élus et toutes les entités dans un même acte. Ils ont mobilisé des entités catalanes très diverses: Fédération Sardaniste du Roussillon, Agissons Pays Catalan, Association de la Flamme des Pays Catalans, clubs de supporters du FC Barcelona, de l'USAP et des Dragons Catalans, ... D'un autre côté, ils ont fait participer des élus de divers partis de droite française (LR), du centre (Udi et Modem) et de gauche (PS, PC et PRG) qui sont réunis pour la défense de la démocratie et La liberté.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}