Livre Blanc de Catalogne Nord : 55 propositions et 55 municipalités pour la catalanité


Les principaux axes du « Livre Blanc de Catalogne Nord » sont la normalisation de la présence du catalan dans l'espace public; l'enseignement en catalan; l'organisation de fêtes populaires et traditionnelles; les liens avec le reste des Pays Catalans; etc...   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » a été élaboré par les Angelets de la Terra avec l'aide de professeurs de l'Université de Perpignan, spécialisés dans la toponymie, l'histoire et l'enseignement du catalan, mais aussi plusieurs acteurs de la vie culturelle, associative et économique de notre département (voir la liste ci-dessous).   Le « Livre Blanc de Catalogne Nord » développe 55 propositions concrètes pour la catalanité qui ont été soumises à toutes les municipalités nord-catalanes.   55 municipalités participent au « Livre Blanc de Catalogne Nord » en y présentant leurs actions et les projets en lien avec la catalanité. De nombreuses autres communes souhaitent aussi participer à ce projet. C'est pourquoi une deuxième édition est déjà prévue, afin de donner une place à toutes les communes de Catalogne Nord et de faire un premier bilan.   L'association culturelle, autogérée et indépendante des Angelets de la Terra était à l'origine un groupe de supporters de l'USAP et des Dragons Catalans, de 2001 à 2009. Elle coordonne depuis 2010 un collectif autogéré et autofinancé de centaines de musiciens. En 2018, elle a organisé 4 festivals « Concerts per la Llibertat » pour la liberté et la démocratie avec la participation de 40 groupes. En 2019, une cinquantaine de communes ont accueilli leur exposition collective de photojournalisme « Visca per la Llibertat ». En 2020, 23 listes aux municipales ont porté le « Label Cultural » des Angelets de la Terra dont elles ont signé la charte et 14 d'entre elles ont gagné ces élections. Aujourd'hui, le « Livre Blanc de Catalogne Nord » reprend et développe les trois points de la charte de ce « Label Cultural »: langue, culture, pays.   Des exemplaires du « Livre Blanc de la Catalogne Nord » seront offerts à toutes les municipalités, participantes ou pas de cette première édition, à partir de la mi-mai 2021. Ainsi, il sera possible pour tous les élus et les habitants de se procurer ce livre dans les mairies.   Ont participé à la réalisation du « Livre Blanc de Catalogne Nord »: Berenguera Sunyer (psychologue), Christian Troadec (maire de Carhaix), Coleta Planas (conseillère pédagogique de catalan retraitée et poétesse), Daniela Grau (professeur de catalan retraitée), Geneviève Labat (chef d'entreprise), Gildas Girodeau (écrivain), Jaume Gubianas (dessinateur), Joan Peytaví Deixona (professeur d'université spécialiste en toponymie), Joan Planes (co-fondateur des Angelets de la Terra), Michel Leiberich (professeur d'université retraité), Nicolas Marty (professeur d'université spécialiste d'histoire économique et sociale), Olivier Poisson (président de L'ASPHAR), Pierre Lissot (directeur de l'Office Public de la Langue Catalane), Priscilla Beauclair (graphiste et journaliste au Travailleur Catalan), Ramon Faura-Llavari (chef d'entreprise), Rémy Farré (président de l'Associació Catalana d'Estudiants), Richard Bantegny (caméraman, photographe), Rita Peix (docteure en Etudes catalanes et transfrontalières, formatrice pour l'enseignement bilingue)...
Discours du maire de Pesillà de la Ribera lors du 4ème Concert per la Llibertat
à - Pesillà de la Ribera (13-10-2018)
Les musiciens de Catalogne Nord qui forment le Col·lectiu Angelets de la Terra se sont mobilisés depuis le début de l’année 2018 pour organiser quatre concerts/festivals de soutien aux prisonniers et exilés politiques catalans. Pour ce quatrième Concert pour la Liberté, les Angelets de la Terra ont invité les Pézillanais et tous les Catalans du Nord à affirmer leur soutien à leurs frères du Sud qui souffrent de la répression de l’état espagnol. L’argent récolté a été reversé aux caisses de solidarité aux prisonniers et exilés et s'est additionner aux 8000 euros obtenus lords des trois premiers concerts. Le référendum du 1er Octobre 2017, organisé par le gouvernement catalan avec l’aide de la population civile, a permis de montrer au monde entier le désir de changement du peuple catalan et mettre en évidence le comportement violent et anti-démocratique de l’Espagne. Le mouvement catalan reste pacifiste malgré les provocations, les persécutions judiciaires contre des maires, des enseignants,… la condamnation de musiciens à des peines de prison ferme pour avoir critiqué la royauté, etc. Les Angelets de la Terra considèrent cette situation intolérable et dangereuse pour la démocratie en Europe, c’est pourquoi ils ont organisé les Concerts per la Llibertat. Le concert solidaire à la salle des fêtes de Pézilla-de-la-Rivière, dont l’entrée était libre, a débuté par des chants traditionnels valenciens avec Susanna, originaire d’Alcoi. Puis, il y a eu de la rumba catalana sur la scène principale avec le groupe de Figueres, Els Delai, qui a participé à l’hommage à Joan Pau Giné en 2013 et à l’inauguration de Visca per la Llibertat (www.visca-llibertat.cat) le mois dernier, deux activités organisées par les Angelets de la Terra. Il y a eu aussi un récital de Pere Figueres, puis de Gerard Jacquet, porteurs de la chanson catalane en Roussillon depuis les années 70 et leur participation aux collectifs Guillem de Cabestany puis Angelets de la Terra. Muriel Perpigna Falzon, valeur montante, présente sur de nombreux galas officiels de la Generalitat en Catalogne Nord, a interprété les plus grands classiques de la chanson catalane avec une touche jazzy. Le groupe de rock festif La Reskape et Llamp te Frigui, premier groupe à avoir adhéré au Col·lectiu Angelets de la Terra, ont aussi ambiancé la soirée.
Concert per la Llibertat au Soler: message du président catalan exilé, Carles Puigdemont
à - El Soler (22-09-2018)
Concert per la Llibertat al Soler: Interview a Ramon Faura, president dels Angelets de la Terra
à - El Soler (22-09-2018)
Mieux comprendre les actions des Angelets de la Terra en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques, ainsi que tous les Catalans subissant la répression de l'État espagnol. Enrique Campaner a réalisé cette vidéo où j'explique les fondements des différentes actions solidaires menées par les Angelets. A la fin de la vidéo, j'annonçais l'organisation d'un grand rassemblement unitaire et solidaire comme objectif ultime, ce que nous avons finalement fait devant le Castillet. Cet objectif a été atteint avec l'aide des gens, des associations amies et des élus. (Interview lors du Concert pour la liberté au Soler, en septembre 2018)
Débat sur le processus indépendantiste catalan à la Casa de la Generalitat de Perpignan
à - Perpinyà (14-09-2018)
La projection-débat organisée par les Angelets de la Terra en collaboration de la Casa de la Generalitat a connu un franc succès. Une salle comble et attentive à la problématique du processus pour l’indépendance en Catalogne.Ce vendredi 14 Septembre, les Angelets de la Terra ont présenté le documentaire « Un poble dempeus » (un peuple debout), réalisé par une partie des photographes de l’exposition Visca per la llibertat. Cette exposition de photojournalisme avec 213 photos, sur les évènements depuis 2009 en Catalogne du Sud, est visible dans 27 lieux du centre de Perpignan. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez consulter le site www.visca-llibertat.cat. De nombreuses personnalités ont participé au débat intitulé « Le processus indépendantiste catalan : "40 photos de drapeaux"? » : Josep Puigbert (directeur de la Casa de la Generalitat), Ramon Faura, Joan Planes, Lahcen Abdouche (Angelets de la Terra), Carles Gorbs, Marie Costa (journalistes), Ernest Costa, Enrique Campaner, Marcelo Aurelio, Sergi Bernal, Dolors Gibert, Mireia Canicio, Joan Safont, Roman Homs, Joan Miquel Labrador (photographes), Montserrat Biosca (présidente Òmnium Catalunya Nord), etc.Il a été souligné que la Catalogne Nord joue un rôle essentiel dans l’internationalisation de la cause catalane grâce aux différentes associations qui organisent des manifestations, des concerts et des expositions pour mobiliser la population et inciter les élus à se positionner, comme le font les catalans du Sud depuis une dizaine d’années. Le soutien de la centaine de maires dont celui de Perpignan et du Conseil départemental aux exilés et prisonnier politiques a été applaudi. La multiplication des expositions photos a été valorisée par les participants car cela favorise la multiplication des lieux d’exposition et donc un plus grand impact médiatique et populaire. Le débat s’est conclu par la proposition d’une collaboration entre les différents acteurs de ce mouvement solidaire. Pourquoi ne pas envisager une manifestation unitaire avec tous les élus de tous bords politiques, toutes les associations catalanistes ou pas, les artistes et les citoyens qui souhaite défendre la démocratie en Catalogne ? Cette manifestation pourrait avoir lieu en parallèle du jugement des prisonniers qui ont fait voter le peuple catalan pour qu’il décide de son futur.
Exposition Visca per la Llibertat : débat avec le maire de Saint-Pierre-dels-Forcats (Conflent)
à - Sant Pere dels Forcats (30-06-2018)
Présentation de Visca per la Llibertat en présence de Jean-Luc MOLINIER, maire de la commune. Les Angelets de la Terra, association culturelle autogérée et autofinancée des Pyrénées-Orientales, ont réuni les meilleurs clichés d’une cinquantaine de photojournalistes dans l’exposition itinérante Visca per la Llibertat, afin d’aider le public à mieux comprendre le processus d’autodétermination de la Catalogne. Cette exposition de 250 photos, retraçant les faits les plus marquants depuis la première consultation populaire à Arenys de Munt en 2009, est exposée en collaboration avec une cinquantaine de communes françaises en 2019. Les Angelets de la Terra présentent « Visca per la Llibertat », en collaboration avec des maires solidaires en Catalogne Nord, Alsace, Béarn, Savoie, Bretagne, Corse, Pays Basque de janvier à décembre 2019.Pendant chaque vernissages, cette exposition collective de photojournalisme, est complétée par la diffusion du documentaire « Catalunya : 1-0 », réalisé par Médiapro et sous-titré en français, qui montre l’organisation de plusieurs lieux de vote le jour du référendum du 1er octobre 2017, afin de mieux comprendre les motivations du peuple catalan. « Visca per la Llibertat » a été inaugurée par le président catalan Quim Torra à la Casa de la Generalitat à Perpinyà. L’exposition a été présentée en septembre 2018 dans 26 commerces et galeries de Perpignan, en parallèle du festival de photojournalisme « Visa pour l’Image » qui a refusé et refuse toujours de traiter du processus catalan. L’objectif des Angelets de la Terra est d’éclairer le plus large public possible sur ce processus pacifique, démocratique et civique. Créée en 2001, l’association loi 1901 « Angelets de la Terra » était à l’origine une penya de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. Depuis, elle soutient activement les projets visant à renforcer les liens entre les catalans du Nord et du Sud, ainsi que le développement de la création artistique en langue catalane, particulièrement au travers de son collectif de musiciens. Depuis mars 2018, les Angelets organisent aussi les « Concerts per la Llibertat », en solidarité avec les prisonniers et les exilés politiques catalans. Une centaine de musiciens professionnels d’Occitanie, de Catalogne Nord et Sud y ont participé bénévolement. En décembre 2018, les Angelets ont fait un concert devant la prison de Figueres où était enfermée l’ancienne ministre du travail, Dolors Bassa.Ils ont aussi convoqué plusieurs « Cassolades per la Llibertat » unitaires afin de dénoncer la répression judiciaire contre les Catalans du Sud et pour demander la liberté des prisonniers et exilés politiques catalans. En septembre 2019, commence un nouveau cycle de « Visca per la Llibertat » qui s’exposera dans les plus grandes communes de Catalogne Nord, mais aussi dans les communes d’autres peuples solidaires. Cela met d’avantage en évidence que le conflit entre la Catalogne et l’Espagne n’est pas une affaire interne et que cela concerne tous les républicains et démocrates. Il s’agit de défendre les droits fondamentaux comme la liberté d’expression, le droit de vote et de manifestation, mais aussi le droit pour un peuple de décider démocratiquement et pacifiquement de son futur. L’ensemble de ces actions, parrainées par l’ancien joueur de l’USAP Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, bénéficient du soutien de nombreux élus de Catalogne Nord et sud, ainsi que des trois derniers présidents de la Generalitat de Catalogne. Le site web de l’exposition : http://visca-llibertat.cat/des Angelets: https://angeletsdelaterra.com/Plus d’informations : Ramon Faura, président des Angelets de la Terra (06.68.89.82.71) L’exposition itinérante « Visca per la Llibertat » en 2019 c’est :45 municipis a l’estat francès / communes françaises7.000 visitants / visiteurs41 fotografs / photographes245 fotos / photos
Deuxième Concert per la Llibertat à Villefranche-de-Conflent
à - Vilafranca de Conflent (19-05-2018)
Le deuxième concert organisé par le Col·lectiu Angelets de la Terra pour réclamer la libération des prisonniers politiques catalans a eu lieu le samedi 19 mai dans la salle des fêtes de Villefranche de Conflent. 350 personnes ont participé à cette soirée solidaire dans ce village de 200 habitants. Après le succès du premier concert où 800 personnes sont venues à Alénya, les 60 bénévoles des Concerts per la Llibertat se sont rendus à Villefranche de Conflent afin de mobiliser les nord-catalans du Conflent. Les castellers « Angelets del Vallespir » ont fait une exhibition pendant le concert. Dans la première salle où se trouvent le bar et une petite scène, se sont succédés Gadjo Lolo, l’ancien boxeur au cœur tendre ; Cris Cayrol, le fils du célèbre écrivain Jordi Père Cerdà, Maëlle Rouifed qui interprétera « Les moulins de mon cœur » traduits par Ramon Faura ; Virginie Turquin qui passe de Piaf à Deep Purple, toujours en catalan. Sur la deuxième scène se sont produits Eric El Català en provenance de Cerdagne, le prolifique « cantautor » Joan Ortiz. Meritxell Gené, venue de Lleida, invitée de Catalogne du Sud, qui a déjà participé à la quatrième Setmana per la Llengua en 2010 et à l’hommage à Joan Pau Giné en 2013, deux projets portés par les Angelets de la Terra. Balbino Medellin, l’auteur de la chanson à succès « Perpignan », a présenté son nouveau tour de chant en catalan. La soirée s’est terminée avec Llamp te Frigui, un groupe très festif et très impliqué dans la défense de l’identité catalane. Cette série de quatre Concerts per la Llibertat, initiée le 1er avril, s’est rapidement enchaînée avec diverses mobilisations impliquant une multitude d’acteurs de Catalogne Nord. Ainsi, le 4 avril, une vingtaine de maires -dont ceux qui accueillent les Concerts- créaient à Pézilla de la Rivière un collectif avec l’ambition de réunir les maires de Catalunya et au-delà pour montrer « leur soutien aux personnalités de Catalogne emprisonnées et dénoncer le silence de la France et de l’Europe ». Il est important pour les Angelets de la Terra d'aider à maintenir voire d’accroître cette fantastique énergie et implication de la part des Nord-Catalans.
Balbino Medellin participe au deuxième Concert per la Llibertat a Vilafranca de Conflent
à - Vilafranca de Conflent (19-05-2018)
Balbino Medellin chante lors du deuxième Concert per la Llibertat (pour la liberté) à Vilafranca de Conflent, en soutien aux prisonniers et exilés politiques catalans.Balbino est un auteur-compositeur-interprète né en 1979 à Épinay-sur-Seine. D'origine nord-catalane, son style est influencé par la culture gitane et la nouvelle vague de «fusion» interculturelle. Balbino est devenu célèbre avec la chanson "Perpignan", en 2006. Il a tout un répertoire de chansons en catalan. Il vit entre Perpignan et Paris où il est "toujours connecté avec le catalan et l'actualité en Catalogne avec TV3".
Discours de Lluís Puig, ministre de la culture catalan exilé, lors du premier Concert per la Llibertat
à - Alenyà (01-04-2018)
Débat avec le maire de Saleilles, François Rallo
à - Salelles (22-02-2018)
Débat pour l'inauguration de Visca per la Llibertat à Saleilles, village de Catalunya Nord solidaire avec les prisonniers politiques, après la projection du documentaire "Catalunya: 1-O", en présence du maire de la commune, François Rallo et du directeur de la Casa de la Generalitat, Josep Puigvert.    
Concert Angelets de la Terra à La Fabrica en mars 2017
à - Illa - Ille-sur-Têt (25-03-2017)
Concert historique pour la musique en catalan en Catalogne Nord avec Muriel Perpigna, Joan Ortiz Gerard Jacquet, Buenasuerte, Rumba Coumo, Llamp te Frigui, AJT, Ghetto Studio... Vous avez probablement vu apparaître début 2017, en Catalogne Nord, des affiches avec le drapeau catalan orné d’une étoile, l’estelada, qui se voulait un soutien au processus d’indépendance, alors que peu de voix se faisaient entendre dans ce sens par chez nous. Cette affiche annonçait aussi le concert du Col.lectiu Angelets de la Terra, à La Fabrica d’Ille-sur-Tet, le 25 mars 2017. Un véritable succès avec une salle pleine à craquer. Vidéo avec un résumé du concert et les coulisses:   Les groupes qui ont joueait ce soir là:       Un public comblé qui, comme Christiane Louville, est "très contente du succès du concert et de l'élan du public qui certainement est en train de se rendre compte de l'importance de la musique pour la bonne santé de la langue catalane", pour elle "c'est une nouvelle très bonne et réconfortante". Un public intergénérationnel, n’appartenant pas au microcosme sectaire, des citoyens conscients et concernés par le projet du Col.lectiu Angelets de la Terra. Francine de Martorel déclare à la sortie du concert que "c'était vraiment fabuleux" et qu’elle a apprécié toutes les propositions artistiques de la dizaine de groupes (AJT, Buenasuerte, Delf, Gerard Jacquet, Ghetto Studio, Joan Ortiz, Llamp te Frigui, Muriel Falzon Trio, Pascaline i Rumba Coumo) allant du jazz au punk, en passant par la rumba catalana et le reggae.Jeanne Levy Voisin pour sa part dira qu’elle s’est "éclatée avec toute cette diversité et surtout avec la qualité artistique de chacun". Pour Cécile, "c'était une soirée magique et inoubliable, un vrai régal".Les artistes ont aussi pu recharger les piles pour quelques temps. Gerard Jacquet, pionnier du rock électronique en roussillonnais, a salué l’accueil chaleureux des hôtes, les rencontres entre artistes, ainsi qu’un public attentif et bienveillant. Il lance un appel aux programmateurs au nord comme au sud de l'Albère, en soulignant que "devant l’excellence et la diversité des propositions musicales, un tel plateau est parfaitement reproductible, n’importe quand, n’importe où. A bon entendeurs." Effacer les frontières mentales et normaliser le catalan par le biais de la culture et de la fête était l’objectif de Ramon Faura quand il a donné cette nouvelle orientation vers la musique en catalan à l’association des Angelets de la Terra.A l’origine, les Angelets étaient un groupe de supporters de l’USAP et des Dragons Catalans. L’objectif principal n’a pas changé : "recatalaniser la Catalogne Nord". La musique comme le sport sont des bons outils pour arriver à toucher un large public, de façon ludique et festive mais la musique inclus d'avantage la valorisation langue catalane. C'est pour cette raison que le Col.lectiu Angelets de la Terra a été créé en 2010, dans un territoire où le catalan est devenu minoritaire en une cinquantaine d'années. Il n’aurait jamais imaginé que ce projet connaîtrait un tel succès.   Ce samedi 25 mars 2017, à partir de 20 heures, le Col•lectiu de musiciens de Catalunya Nord pour la langue catalane donnera un concert exceptionnel à La Fabrica, à Illa de Tet (possibilité de restauration sur place).   Le Col•lectiu présentera dix formations musicales parmi les plus impliquées dans ce magnifique projet qui a donné un renouveau à la création de musiques actuelles en catalan depuis sa création en 2010.   A l’affiche du concert à Illa de Tet, nous retrouverons Gerard Jacquet, l’animateur vedette de France Bleu Roussillon, qui est aussi le premier chanteur de rock alternatif en catalan roussillonnais dans le département. Il y aura aussi Llamp te Frigui, le fameux groupe electro-rock du Riberal, qui vient de mettre en musique « Angelets de la Terra » écrit par Ramon Faura, fondateur du Col•lectiu. Le reggae fusion de Ghetto Studio, valeur montante de la scène catalane qui vient d’enregistrer son premier LP, fera se déhancher les plus septiques. Rappelons que le chanteur de ce groupe banyulenc a enregistré son premier titre avec le Col•lectiu alors qu’il était au lycée Arago. Pourtant, les plus jeunes de cette soirée seront les AJT, punk-rock, qui ont commencé à jouer ensemble au collège de la Bressola. Buenasuerte, de retour de Cuba où les cuivres de leur prochain album ont été enregistrés, mettront à l’honneur la rumba catalane avec le groupe d’Illa de Tet, Rumba Coumo qui sera aussi présent. Joan Ortiz chantera les magnifiques textes de son dernier album « Un poc de llum ». Delf Bassols accompagnée de ses musiciens présentera le répertoire de huit titres en catalan qu’elle a créé suite a sa participation dans le Col•lectiu. C’est aussi le cas de Muriel Falzon Trio qui vient d’enregistrer un album entièrement en catalan et qui proposera à La Fabrica des classiques et chansons populaires catalanes en version jazzy. Pascaline portera aussi la llengua d’aquí avec sa voix chaude et envoutante.   Les 18 et 19 février 2011, trois jours après la disparition du regretté Jordi Barre, le Col•lectiu avait déjà organisé ses deux premiers concerts de présentation à La Fabrica, dans ce moulin superbement restauré, situé rue de la Neige, dans les remparts d’Illa de Tet. A l’époque, le Col•lectiu venait d’être créé et Samir, Lili Baba, Zompa, Béa, Tom Darnal (ex Mano Negra), AOC, Blues de Picolat, Chris the Cat, etc. avaient déjà ravis un public qui voyait pour la première fois autant de musiciens de Catalunya Nord chanter en catalan avec des styles actuels et si différents.   Six ans après, le Col•lectiu a incorporé une centaine de groupes nord-catalans et proposera un répertoire de grande qualité pour une soirée inoubliable. Ce sera aussi l’occasion de fêter le prix décerné à son fondateur et mécène, Ramon Faura, par la présidente du Parlement de Catalogne et par la Fondation Carulla pour l’ensemble de son travail pour la diffusion de la langue et de la culture catalanes mais surtout pour le succès rencontré par le Col•lectiu Angelets de la Terra.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}