Dernier communiqué

2018-2019: Actions solidaires des Angelets de la Terra pour la démocratie et la liberté

Les actions solidaires pour la démocratie et la liberté de l’association cultuelle de Catalogne Nord « Angelets de la Terra » –autogérée et autofinancée- entre 2018 et 2019: - 19 octobre 2019 : la principale manifestation solidaire avec les catalans du sud en dehors de l’Etat espagnol (pour une fois, ce n'était pas les sud-catalans qui manifestaient) devant le Castillet à Perpignan avec 40 maires et adjoints, 2 sénateurs, 4 conseillers départementaux, 2 conseillers régionaux et 2.000 personnes selon l'Indépendant (quasiment 500 selon radio Arrels et la police...) ; - 56 actes de solidarité en collaboration 44 communes et maires de Catalogne Nord (Pyrénées-Orientales), Bretagne, Corse, Pays-Basque, Occitanie, Savoie et Alsace ; - Avril - octobre 2018 : 4 festivals en collaboration avec 4 communes avec la participation de 40 groupes de musique de tous les Pays Catalans et d'Occitània ; - Septembre 2018 : édition d’un disque avec 21 groupes de tous les Pays Catalans en solidarité avec les prisoniers politiques ; - 3 Cassolades per la Llibertat unitaires devant le Consulat d'Espagne et à Collioure avec quasiment 2000 participants, principalement des nord-catalans ; - Mai 2018 : rencontre avec les familles et amis des prisonniers politiques en Catalogne Nord qui venait pour la première fois dans l'état français ; - Décembre 2018 : concerts devant la prison de Figueres ; - Décembre 2018 : participation sur invitation à la présentation officielle du Consell per la República à Bruxelles ; - Juin 2019 : allocution lors de l'acte organisé par Poetes per la República dans les ruines d'Empúries; - Juillet 2019 : participation à la manifestation devant le Parlement européen à Strasbourg en faveur des députés européens catalans ; - Septembre 2019 : allocution à la Marxa de les Torxes à Cornellà del Llobregat ; - Octobre 2019 : Trobada per la Llibertat avec 20 poètes et musiciens catalans et occitans à Perillós, extrême nord des Pays Catalans ; - 10.000 € reversés aux familles des prisonniers et exilés politiques, ainsi qu'au Consell de la República ; - 50.000 livrets explicatifs distribués sur le processus d'autodétermination en Catalogne, accompagnés des messages de Q. Torra, C. Puigdemont, Jordi Cuixart, Sergi Lopez et Bernard Goutta ; - 10.000 affiches et 5.000 autocollants collés en faveur de la libération des prisonniers politiques ; - 7.000 visiteurs de l'exposition Visca per la Llibertat ; - 2.000 personnes ont assisté aux Concerts per la Llibertat ; - 50 photographes et 250 photos pour retracer le processus d'autodétermination de 2009 à 2019 dans l'exposition Visca per la Llibertat ; etc.
Visca per la Llibertat à Baixas
à - Baixàs Baixas
Les Angelets de la Terra ont présenté l’exposition Visca per la Llibertat à Baixàs, en présence de Monsieur Gilles Foixonet, maire de la commune, dont vous pouvez écouter le discours dans la vidéo YouTube ci-contre. Madame Jacqueline Tarrius, adjointe au maire et René Tarrius, président de la Fédération Sardaniste du Roussillon ont participé au débat passionnant avec les baixanencs. La soirée s’est terminée par un apéritif offert par la municipalité et un récital de Joan Ortiz, membre du Col·lectiu dels Angelets de la Terra de musiciens pour la langue catalane.
Troisième Concert per la Llibertat au Soler
à - El Soler Le Soler
Jean-Paul Billés, maire de Pesillà de la Ribera, Armelle Revel Fourcade, maire del Soler Rémy Farré à Llorenç Trichot Intervention du président Carles Puigdemont depuis l'exil en Belgique Annabelle Scholly Lotz Verd Cel (Pais Valencià) Romain Lucas Marta Rius Ramon Faura Corrandes son Corrandes Corrandes son Corrandes Chris The Cat Ghetto Studio (Julio Leone) Ghetto Studio Ghetto Studio Rumba Coumo Rumba Coumo David Coumo Rumba Coumo Strombers Strombers Strombers    La défense de la démocratie, la libération des prisonniers politiques et le retour des exilés Catalans est le fil conducteur de l’action des Angelets de la Terra, depuis le début de l’année. Samedi 22 septembre, au lac du Soler, le collectif de musiciens nord-catalans a organisé le 3ème Concert pour la Liberté. Deux scènes étaient aménagées pour l'occasion. Les fonds récoltés sont destinés aux caisses de solidarité. La neuvième compilation des Angelets réalisée pour l’occasion a été offerte aux participants. Après le franc succès de la manifestation « Cassolada per la Llibertat » devant le Consulat d’Espagne à Perpignan (mars 2018), des « Concert per la Llibertat » à Alenya (avril 2018) et à Villefranche de Conflent (mai 2018) qui ont fait salle comble, puis de l’exposition de photojournalisme « Visca per la Llibertat » sur le processus d’autodétermination soutenue par le président de Catalogne, le rugbyman Bernard Goutta et l’acteur Sergi Lopez, les Angelets se sont rendus au lac du Soler. A cette occasion, ils ont dévoilé leur 9ème compilation qui regroupe, entre autre, les groupes qui participent aux concerts solidaires. La pochette du disque avec un ruban jaune symbolise la solidarité des artistes de Catalogne Nord avec les exilés et prisonniers politiques, ainsi qu’avec les milliers de catalans tabassés par la police espagnole lors du référendum ou victimes d’une persécution judiciaire pour leurs idées. Au Soler, il y avait deux scènes avec 10 formations de tous styles musicaux (rumba catalane, reggae, ska, musique traditionnelle, jazz, blues, élecro,…), venues de tous les Pays Catalans. Corrandes son Corrandes, VerdCel, Marta Rius et Strombers sont des groupes du Sud de l’Albère qui ont été invités à ce troisième concert car ils ont participé à l’hommage au chanteur nord-catalan Joan Pau Giné, coordonné par les Angelets en 2013. Les groupes de Catalogne Nord programmés sont Rumba Coumo, Ghetto Studio, Romain Lucas, Chris the Cat, WhyNoteJazz et Farré & Trichot.  C’est aussi le lien entre le Nord et le Sud de la Catalogne que les Angelets veulent renforcer par leurs actions solidaires. Depuis 1659 et le traité des Pyrénées, la Catalogne est divisée en deux par la France et l’Espagne. La dictature franquiste et la concurrence entre agriculteurs Catalans du Nord et du Sud, en raison d’une fiscalité différent, ont séparé d’avantage un peuple lié par une histoire et une langue commune, depuis le 9ème siècle. Pourtant, il semblerait que le morcèlement de la nation catalane ne soit pas une réussite totale car, aujourd’hui, nous voyons grandir un mouvement de solidarité du Nord vers le Sud avec les mêmes symboles comme le « llaç groc » (ruban jaune) et « l’estelada » (drapeau étoilé indépendantiste). Les Angelets de la Terra, qui ont repris le nom des révoltés catalans du 17ème siècle, participent à faire vivre ce mouvement populaire et à faire connaître au grand public les enjeux du processus d’indépendance. Ils favorisent l’implication des Catalans du Nord en dehors du cercle fermé des militants historiques, peu importe s’ils parlent catalan et peu importe leurs origines. Les Angelets de la Terra, autogérés et autofinancés, s’évertuent à apporter une touche festive, conviviale et revendicative, afin de mobiliser dans la durée ces nord-catalans qui se sont manifestés en nombre contre la Septimanie, contre la THT et contre l’Occitanie mais qu’on n’a pas su impliquer d’avantage, en partie à cause des tentatives de récupérations politiques. Aujourd’hui, les Angelets proposent de se mobiliser pour la démocratie et pour les libertés individuelles, ainsi que pour la fraternité du peuple catalan uni et sans frontières.
L'exposition Visca per la Llibertat au Soler
à - El Soler Le Soler
L’exposition « Visca per la Llibertat » sur le processus d’autodétermination en Catalogne a été présentée au Soler, le mardi 5 novembre 2019, dans l’Espace Martin Vivès. Les Angelets de la Terra avaient déjà collaboré avec la municipalité du Soler et son maire, Armelle Revel-Fourcade, pour réclamer la libération des prisonniers politiques catalans lors du 3ème Concert per la Llibertat organisé au lac du Soler, le 22 septembre 2018.
Les Angelets de la Terra en Corse
à - Bastìa Bastia
Les Angelets de la Terra on fait le tour de la Corse pour présenter leur exposition de photojournalisme sur le processus d'indépendance en Catalogne. Arrivée en bateau à Ajaccio où ils ont découvert la Corse sous la pluie, après une nuit de tempête. Ils se sont rendus à Porto-Vecchio chez Jean-Luc Mondoloni qui les a avait aidé à organiser ce voyage. Le lendemain, les Angelets se sont rendus à Lugo Di Nazza où ils ont été accueillis par le maire François Benedetti, son épouse et l’équipe municipale. Ils se sont rendu à l’intérieur des terres, à U Poghju di Venacu, où le maire de la commune, Ghjuvan'Marcu Rodriguez, nous a accueilli avec son épouse et l’équipe municipale. Après avoir visité la ville universitaire de Corte, les Angelets se sont rendus à Bastia, pour cette quatrième journée en Corse. Nous avons installé l’exposition pour la troisième fois en trois jours et nous avons projeté le documentaire sur le référendum avant un débat avec la salle, dans une salle située sur la place du Marché. Pierre Savelli, maire de Bastia ayant succédé à Gilles Simeoni, aujourd’hui président du conseil exécutif de Corse, et Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse, étaient présents, ainsi que d’autres membres des partis autonomiste et indépendantiste, Femu a Corsica et U Partitu di a Nazione Corsa. Nous retiendrons un accueil très chaleureux et fraternel lors de chaque étape de ce voyage militant pour informer sur les derniers évènements en Catalogne et créer des liens avec le peuple corse.
Les Angelets de la Terra invités au festival du livre Breton
à - Karaez Carhaix
Les Angelets de la Terra ont présenté Visca per la Llibertat à Carhaix lors du 30ème Festival du livre breton. A cette occasion, Berenguera Sunyer et Ramon Faura ont participé à une table ronde avec Ignasi Fortuny Ribas, président de l'ANC France et Gentil Puig Moreno, universitaire et auteur. La participation à ce festival a permis aux Angelets de développer des liens au-delà de la Catalogne et de l’Europe. Ils ont rencontré l'ancien ministre de la Culture palestinien, Anwar Abu Eisheh, avec qui ils ont échangé au sujet de la situation en Catalogne et en Palestine. Ce dernier les a invités dans sa ville d'Hébron où il est membre du conseil municipal. Ils ont aussi déjeuné avec Leïla Shahid, auteure et ex-ambassadrice de la Palestine auprès de l'Union Européenne. En mars 2009, Michèle Collery lui a consacré le film "Leïla Shahid, l'espoir en exil". Elle était accompagnée de son mari, Muhammad Barada, considéré comme le chef de file du roman moderne marocain. Lena Louarn, vice-présidente de la région Bretagne chargée des langues de Bretagne, a motivé les Angelets de la Terra à travailler avec elle et avec l'Office pour la Langue Bretonne, afin de créer des liens avec la Catalogne Nord. Le directeur de l’Office dont le siège est à Carhaix à dors-et-déjà fourni un dossier au sujet des différentes actions menées en Bretagne pour favoriser la normalisation de la langue bretonne. Les Angelets ont découvert l'engouement autour de Christian Troadec, conseiller départemental, conseiller régional et maire de Carhaix, cofondateur du festival des Vieilles Charrues et un des principaux acteurs du mouvement des Bonnets rouges. Ils ont été accueillis les bras ouverts par une équipe très impliquée.   Pour cette occasion, les Angelets de la Terra ont proposé au président catalan en exil, Carles Puigdemont, de réalisé une vidéo pour expliquer sa vision de la situation (voir vidéo Youtube).
35 personnalités qui soutiennent l'action solidaire des Angelets de la Terra
à - Perpinyà Perpignan
Les Angelets de la Terra sont sur les routes depuis septembre 2018 avec leur exposition itinérante de photojournalisme "Visca per la Llibertat" sur le processus d'indépendance en Catalogne. Leur action en faveur de la démocratie et de la liberté a reçu le soutien de nombreuses personnalités du monde culturel, sportif, médiatique ou politique: Jordi Cuixart (président d'Omnium Cultural emprisonné), Elisenta Paluzie (président de l'ANC), Sergi Lopez (César du meilleur acteur en 2001), Bernard Goutta (ancien capitaine emblématique de l'USAP, entraîneur de l'ASM Clermont Auvergne), Carles Puigdemont (président de la Catalogne, en exil en Belgique), Montse Puigdemont (soeur du président Puigdemont, membre de l'Associació Catalana pels Drets Civils), Xavier Sànchez (frère de l'ex-president de l'ANC Jordi Sanchez, membre de l'Associació Catalana pels Drets Civils), Clara Ponsatí (ministre de l'enseignement, en exil en Ecosse), Toni Comín (ministre de la santé, en exil en Belgique), Lluís Puig (ministre de la culture, en exil en Belgique), Meritxell Serret (ministre de l’agriculture, en exil en Belgique), Ferran Civit (député du parlement de Catalogne, membre de l'Associació Catalana pels Drets Civils), Artur Mas (ex-président de la Catalogne), Quim Torra (actuel président de la Catalogne), Lluís Llach (ex-député du parlement de Catalogne, auteur de l'Estaca, compositeur et interprète), Josep Puigbert (directeur de la Casa de la Generalitat a Perpinyà),... Les maires présents lors des vernissages de Visca per la Llibertat: Claude Ferrer (maire de Prats-de-Mollo), Elies Nova (maire Llivia), Xavier Barranco (maire Port-Bou), Jean-Michel Soler (maire de Banyuls-sur-Mer), Marc Cassou (mairie Cerbère), Guy Esclopé (vice-président Conseil Régional), Nicolas Garcia (vice-président Conseil Départemental), Jean-Pierre Romero (maire de Port-Vendres), Patrick Sarda (mairie d'Opoul-Perillos), Jean-André Magdalou (maire d'Alenya), Maurice Guisset (mairie Vernet-les-Bains), Jean-Claude Rivayrol (mairie Estavar), Armelle Fourcada (maire du Soler), Jean-Paul Billés (maire de Pézilla-la-Rivière), François Rallo (maire Saleilles), Robert Garrabé (maire Saint-Jean-Pla-de-Corts), Eric Nivet-Rustullet (maire Jujols), Jean-Luc Moliner (maire Saint-Pierre-dels-Forcats), Huguette Teulière (maire Villefranche-de-Conflent)
"Trobada per la Llibertat" à Opoul-Périllos: Poésie et musique pour la démocratie et la liberté
à - Òpol i Perellós Opoul-Périllos
Pour ceux d'entre vous qui n'ont pas participé aux Nits de Poesia (2006-2012) ou à d'autres événements des Angelets, je vous informe que le but principal de nos événements est d'effacer la frontière imposée et les frontières mentales, de créer des liens et des échanges, dans un environnement toujours festif et revendicatif, où l'on met toujours le catalan à l'honneur. Dans la Catalogne Nord, l'utilisation du catalan est déjà un acte revendicatif. Les Anges de la Terre ont créé en 2010 un collectif de musiciens de Catalogne Nord pour la langue que lorsque la chanson en catalan mourait dans ces terres du Nord. Dans cette Trobada per la Llibertat, ont participé quelques-un des principaux musiciens de ce collectif qui a édité près de 300 chansons en catalan, en moins de 10 ans, Depuis mars 2018, avec notre engagement pour la libération des prisonniers politiques, le retour des exilés et le droit à l'autodétermination du peuple catalan, nous sommes allés plus loin en affirmant nos revendications catalanisttes, toujours à travers la culture. Avec cette première Trabada per la Llibertat (Rencontre pour la Liberté), nous avons voulu intégrer les poètes et la poésie à notre action en faveur de la démocratie et de la liberté, après les Cassolades per la Llibertat (manifestation où l'on tappe sur des casseroles) devant le consulat d'Espagne à Perpinyà ou lors la venue de Pedro Sanchez à Collioure, des Concerts per la Llibertat et les expositions Visca per la Llibertat de photojournalisme que nous avons présentées dans 45 communes de l'État français. Samedi 28 septembre, les Angelets de la Terra organisaient la première Trobada per la Llibertat, en solidarité avec les prisonniers et exilés politiques catalans. Une déambulation a amené musiciens, poètes et public dans des lieux extraordinaires tels que le château de Salveterra, le genévrier millénaire, la Caune de Perellós et le village anciennement abandonné de Perellós, à l’extrême de la Catalogne. Un paysage lunaire et grandiose dans la commune la plus au Nord des Pays Catalans. Le rendez-vous était donné à 14h sur le parking du château d’Opoul où le président des Amics du Castell, Jean-Pierre, a expliqué l’histoire de cette fortification immense, construite au 13ème siècle par le grand roi catalan Jaume Primer el Conqueridor (Jacques 1er le Conquérant0,) pour défendre la Catalogne face au Royaume de France. A 15h, Joan Père Sunyer a clamé des vers sous le vieux genévrier, un arbre monumental de plus de 1200 ans. A 16h30, Muriel Perpigna a chanté dans la Caune de Perellòs, une grotte grandiose au milieu de la garrigue. Elle avait aussi chanté sous le genévrier majestueux au milieu des vignes. À 18h30, visite de Périllos avec l’association Terre de Pierre qui se charge de restaurer et de redonner vie à ce petit village plein de charme. Puis, des poètes de Catalogne Sud et Nord sont montés sur scène, pour des interventions courtes et dynamiques. Franck Sala (Llamp te Frigui), Joan Ortiz, Muriel Perpigna avec Sébastien Falzon et Gerard Jacquet sont les musiciens nord-catalans qui ont enchanté le public pour cette soirée. Le public a pu, une fois encore, découvrir l’esprit des Angelets de la Terra pour qui la culture est aussi un moyen de créer du lien dans une ambiance conviviale, décontractée et revendicative. La totalité des poètes et musiciens qui sont monté sur scène pour cette première Trobada per la Llibertat : Andríi Antonovskyi,André Artigues,Catalina Girona,Ester Xargay,Francesc Gelonch,Franck Sala (Llamp te Frigui),Gerard Jacquet,Guim Valls Soler,Imma Pla,Joan Ortiz,Joan-Pere Sunyer,Marta Darder,Michel Destieu,Montserrat Gallart,Muriel Perpigna & Sébastien Falzon,Núria Martínez Vernis,Víctor Bonet Arbolí
Manifestation pour la liberté et la démocratie organisée par les Angelets de la Terra le samedi 19 Octobre 2019, à Perpignan
à - Perpinyà Perpignan
Le samedi 19 octobre, 18 h30, a eu lieu devant le Castellet à Perpignan une concentration de 2000 nord-catalans (selon L'Indépendant qui en a fait sa couverture) avec les discours et de la musique qui a mis en lumière le caractère unitaire et transversal du principal noyau de soutien, en dehors de l'État espagnol, en faveur du droit à l'autodétermination de la Catalogne et de la liberté pour les prisonniers et les exilés politiques catalans.Avec seulement une semaine pour organiser cette grande concentration en réponse aux condamnations contre les dirigeants indépendantiste, l'association culturelle des Angelets de la Terra a réussi à mobiliser une vingtaine d'entités culturelles et sportives de Catalogne Nord et de toute la région. Les Angelets ont pu aussi compter sur le soutien de la Ligue des Droits de l'Homme qui a dénoncé depuis Paris l'irrégularité du procès contre les indépendantistes catalans. Il faut noter que le maire de Perpignan, une quarentaine de maires et d'adjoints, les deux sénateurs nord-catalans dont François Calvet qui a porté le manifeste signé par 41 sénateurs français, les vice-présidents de la région et du département qui ont signé des motions de soutien. Nous soulignons que tous ces élus appartiennent à des partis français de bords politiques différents, que Perpignan est une ville de plus de 125.000 habitants, que le département des Pyrénées-Orientales (Catalunya Nord) compte près d'un demi-million d'habitants et la région Occitanie près de 6 millions.Quand les Angelets de la Terra ont commencé à organiser des actions, Ramon Faura i labat, président de l'entité, avait annoncé dans une interview au lac du Soler que l'objectif était d'organiser une grande manifestation unitaire à la fin des procès contre les dirigeants indépendantistes. Cela pouvait sembler trop optimiste mais nous y sommes finalement arrivés grâce au travail de fond réalisé par les Angelets et à l'impact du référendum sur les nord-catalans. Avec l'électrochoc des lourdes condamnations, les Angelets de la Terra ont atteint deux défis qui semblaient impossibles jusqu'à présent : rassembler tous les élus et toutes les entités dans un même acte. Ils ont mobilisé des entités catalanes très diverses: Fédération Sardaniste du Roussillon, Agissons Pays Catalan, Association de la Flamme des Pays Catalans, clubs de supporters du FC Barcelona, de l'USAP et des Dragons Catalans, ... D'un autre côté, ils ont fait participer des élus de divers partis de droite française (LR), du centre (Udi et Modem) et de gauche (PS, PC et PRG) qui sont réunis pour la défense de la démocratie et La liberté.
Reportage Viure al País - France 3 : concert Col.lectiu Angelets de la Terra à l'Anthropo (octobre 2011)
à - Perpinyà Perpignan
Les musiciens de Catalogne Nord se sont regroupés pour valoriser la langue séculaire de leur pays. Ce projet a intéressé les journalistes de France Télévision qui souhaitent montrer le travail réalisé par ces Catalans du Nord. Le collectif Joan Pau Giné symbolise la diversité nord-catalane avec des musiciens d'origine anglaise, berbère, napolitaine, ivoirienne, occitane et haïtienne, unis par la chanson en catalan. Deux reportages ont été réalisé pour présenter ce projet porté par l'association culturelle des Angelets de la Terra. L'émission «Echappées Belles (France 5) a filmé le concert de Llamp te Frigui (folk, rock) et Zompa (ska) au Portail à Roulettes de Salses. Viure al País (France 3) a réalisé ce reportage sur le collectif -ici vous pouvez en visionner un court extrait-, le lundi 10 octobre 2011, à l'Asso EX-PO (Anthropo), lors d'un concert avec Benquebufa (rock), Chris the Cat (blues), Joan Ortiz (folk), Norha (électro), Rodney (cantautor) et Llamp te Frigui.
5ème Setmana per la Llengua: Nit de Poesia au théâtre Primavera de Perpignan (février 2011)
à - Perpinyà Perpignan
Les Angelets de la Terra ont invité des poètes de Catalogne Nord et du reste des Pays Catalans à participer à cette 6ème Nit de Poesia: Marie rose Torner, Renada Laura Portet, Catalina Girona, Andry Antonovskiy, Francesc Gelonch, Coleta Planas, Pere Manzanares, Andreu Galant, Nanou Planes, Abdou Belfquih, ... La scène des Nits de Poesia est ouverte à tous les poètes et à toutes les langues (arabe, kabyle, français, ukrainien, catalan, …). On y découvre la beauté de ces langues qui nous entourent car même si souvent nous ne les connaissons pas, l’émotion que nous transmettent les poètes et la sonorité des mots nous permettent d’en deviner le sens profond. Depuis 2007, les Angelets de la Terra organisent des soirées poétiques dans différents endroits de Catalogne Nord, nous voulons faire connaître les poètes de tous les Pays Catalans, favoriser la rencontre avec les poètes de Catalogne Nord et avec le public nord-catalan dans sa diversité. Ces Nits de Poesia génèrent la rencontre entre les langues et les cultures présentes sur le territoire catalan, pour vous offrir des moments magiques qui vous ferons apprécier la beauté des mots et la diversité.   "La Setmana per la Llengua (semaine pour la langue) met en lumière une catalanité ouverte et tournée vers l'universel" La Setmana per la Llengua valorise la création artistique d'expression catalane à travers la poésie, le théâtre, le cinéma et la musique. Son objectif est également de promouvoir les artistes, fidéliser le public et apporter la "touche catalane" à tous les espaces culturels de Catalogne Nord (pas uniquement les Casals et autres lieux réservés). Ce festival a été créé en 2007 pour les Anges de la Terra et les associations africaines de l'Université de Perpignan. -Comment s'est passé cette cinquième édition de la Setmana per la Llengua?Une année de plus, nous avons vu notre public grandir, se mélanger et se diversifier, tant au niveau de l'âge et que des origines. L'extension du cercle de nos collaborateurs nous permettra de travailler avec de nouveaux lieux comme le Théâtre Primavera du Haut-Vernet ou La Fabrica d'Ille-sur-Têt. Nous sommes particulièrement fiers d'avoir présenté des poètes du monde entier, promu le plus ancien groupe de théâtre en catalan de Catalogne Nord, rempli une salle de cinéma avec un film en catalan (sans sous-titres) et créé un collectif de musicien d'ici pour revitaliser la chanson en catalan. Ce succès, obtenu sans aucune aide institutionnelle, a interpelé tous les médias, comme TV3 et France 3, qui ont diffusé des reportages. -Pourquoi organiser une soirée de poésie?Il s'agit de la sixième "Nit de Poesia". Le public est réceptif aux voyages à travers les langues, les cultures et les générations, à travers les interventions de poètes et de conteurs. Cette année, le public a découvert l'Ukraine, la Pologne, l'Afghanistan, le monde arabe et berbère, et la variante roussillonaise du catalan qui n'est plus présente dans la rue. Les interventions, souvent accompagnées de musiciens, deviennent de vrais chants à la gloire de l'humanité et de la diversité. - Le théâtre catalan a-t-il un débouché en Catalogne Nord?Le théâtre comique en catalan était très présent dans nos villages du siècle dernier. Aujourd'hui, la proposition artistique doit être adaptée à un public non habitué au catalan. C'est ce que fait la compagnie Font Freda. - Comment faire une salle de cinéma avec un film illimité en catalan?Depuis quatre ans de "Cine´Cat" au Cinéma Castillet, nous savons attirer le public. En novembre, nous avions présenté un documentaire réalisé par les Angelets de la Terra en catalan, avec des sous-titres en français, sur la création artistique en catalan en Catalogne Nord et nous avions déjà rempli la salle.  Dans le cadre de la Setmana per la Llengua, un film sud-catalan avec Sergi Lopez a été présenté. Nous avons rempli la salle et nous avons dû rajouter des sièges dans la plus grande salle du cinéma. -Qu'est-ce que le "Collectif Joan Pau Giné"?Le Collectif Joan Pau Giné est composé pour l'instant de 28 groupes de Catalogne Nord qui le chantent en catalan. Ils prennent à leur manière le relais de Jordi Barre. Sa diversité musicale, de l'opéra au punk, montre qu'on peut chanter en catalan dans tous les styles, ce qui n'est pas encore clair pour tout le monde ici.Cette édition de la Setmana per la Llengua a permis de présenter 14 groupes du collectif qui ont montrer leur travail sur la création en catalan et on reçu un très bon accueil du public. Pour le moment, il s'agit d'un ambryon, un laboratoire de musique pour les groupes qui développent lentement leur répertoire en catalan depuis la création du collectif il y a 6 mois, l'été 2010. Il est impératif que les politiques culturelles de s'inspirent de ce projet et soutiennent la création musicale en catalan, facilitant les échanges entre les musiciens de tous les Pays catalans.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualité :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}
{{resultatactualita.contenu.text}}




Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}
{{music.description}}
- {{music.userdescription}}




Photopériodistes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}
{{fotoperiodiste.contenu.text}}




Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre.text}}
{{poetes.contenu.text}}




Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}
{{ajuntamen.contenu.text}}




Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}
{{agenda.description.text}}