2ème Rencontre Sans Frontières: les projets des municipalités catalanes


Les élus présentent leurs projets lors de la 2ème Rencontre Sans Frontières à Bàscara: Enregistrement avec un son de meilleure qualité: - Nathalie Regond Planas, maire de Sant Genís de Fontanes, et les membres de l'association porteuse du projet présentent Camí de Mar, un projet qui relie Argelers à Malgrat. - Christian Grau, maire de Cervera de la Marenda, participe au Camí de Mar et explique un projet avec Portbou. - Jordi Castellà, conseiller municipal de Canet de Mar, souhaite participer au Camí de Mar et propose de faire la route carolingienne. - Yves Escape, conseiller municipal de Pesillà de la Ribera: projet de centre d'interprétation des caves des villages catalans. - Ramon Padrós, maire de Sant Martí d'Albars: route du bétail de la Haute Cerdagne à Vilanova de la Geltrú. - Joan Llauró, conseiller municipal de Darnius: créer un outil pour rassembler et promouvoir tous les projets. - Jordi Rotllant, maire de Sant Hilari Sacalm: regrouper tout le réseau routier. - Josep Maria Tegido, conseiller municipal d'Espolla: agenda culturel Nord-Sud, promotion des musiciens de la Catalogne Nord. - Josep Agustí Faiges, conseiller municipal de La Guingueta d'Ix présente deux projets avec Baixa Cerdanya. Quarante communes du nord et du sud de la Catalogne se sont réunies à Bàscara, le 18 mai 2024. Le but est « d’effacer la frontière mentale et de travailler sur des projets communs » pour établir une relation fluide. Maires et conseillers d'une quarantaine de communes catalanes des deux côtés des Pyrénées se sont réunis à Bàscara (Alt Empordà) pour la deuxième rencontre des communes sans frontières. Organisé par l'association culturelle Angelets de la Terra, il vise à tisser des liens entre le nord et le sud de la Catalogne et à maintenir sur le long terme la relation, "renforcée par le processus indépendantiste". Le président des Angelets de la Terra, Ramon Faura, a expliqué : « Il y a un problème d'ignorance entre le nord et le sud ». Et il a ajouté que ces réunions visent à remédier à cette situation. "Nous devons effacer la frontière mentale et travailler sur des projets communs", a-t-il déclaré. L'événement a débuté avec l'inauguration de l'exposition photographique itinérante sur le processus d'autodétermination de la Catalogne. En même temps, les représentants de chaque mairie ont signé la lettre commune des municipalités catalanes, dans laquelle dix points sont convenus en faveur de l'augmentation des relations des deux côtés des Pyrénées, en plus de promouvoir la langue et la culture catalanes. "Nous avons un problème d'ignorance entre le nord et le sud et entre le sud et le nord", a déclaré Faura. "Malgré trente ans de subventions européennes pour développer les relations transfrontalières, peu de choses ont été faites", a-t-il critiqué. "Les rencontres doivent être catalanes-catalanes et non franco-espagnoles et les frontières mentales, physiques et linguistiques imposées par les Etats doivent être effacées." "L'objectif est de créer un espace commun et nous pensons qu'il faut commencer par les communes, qui sont les plus proches des gens", a-t-il ajouté. A cet effet, dans les réunions de communes sans frontières, des rencontres rapides sont organisées entre maires ou conseillers de communes ayant des aspects communs, que ce soit par volume de population ou par objectifs similaires, afin qu'ils apprennent à se connaître. "Il est important de commencer à créer une amitié, puis de penser à des projets contractuels", a expliqué Faura. « Nous avons tous beaucoup à gagner ; du nord, nous apportons des choses positives au sud et vice versa.
Cliquer sur un logo pour visiter la page de la mairie :

Les Angelets de la Terra ont mené des actions dans 185 communes depuis 2001

Par ordre alphabetique:
A  | B  | C  | D  | E  | F  | G  | H  | I  | J  | K  | L  | M  | N  | 0  | P  | Q  | R  | S  | T  | U  | V  | W  | X  | Y  |
Queixàs ROSSELLÓ
Caixas (Llibre Blanc de Catalunya Nord)
Toponymie En catalan, le nom de la commune est Queixàs (prononcé Quechass) ou Caixàs. Les anciennes formes du nom sont Chexanos (942), Kexanos (1020), et Quaxas (1271). Il s'agit d'un ensemble de 4 hameaux séparés, chacun ayant sa propre église, indiquant que leurs histoires sont séparées. Les 4 hameaux sont Fontcouverte, Caixas, Candell et Ste Colombe de Las Illas. On peut voir le hameau de Caixas comme le centre.   Moyen-âge La première mention du village se fait à travers celle de son église en 1020, dédiée à St Cucufat. Cette église existe toujours aujourd'hui, bien que fort abîmée. Elle a été rebaptisé St Marc au XVe siècle lors de son abandon au profit d'une autre église qui à pris à sa place l'appellation St Jacques et St Cugat, la carte ci-dessus la situe en tant que chapelle à 1Km à l'Ouest du hameau de Caixas. Il s'agit d'une chapelle romane bien sûr, à abside rectangulaire, classée monument historique. Elle n’a qu’une nef comme c’était le cas la plupart du temps à cet époque. La voûte en plein cintre a probablement remplacée une charpente en bois. Cette église, antérieure à l'an mille, possède sur sur arc triomphal une pierres gravée d'un Alpha et Oméga (Le commencement et de la fin, symbole du Christ) entourant une croix. A proximité du village se trouvait le puissant seigneur de Castelnou, devenant rapidement le vicomte du Vallespir (XIe siècle). La proximité de Caixas avec Castelnou fait que l'histoire du village de Caixas est lié à celui de Castelnou. A partir du XIIIe siècle la population est descendue de la colline, probablement pour des raisons de commodité. Une nouvelle église fut construite. Dédié à St Jacques (parfois cité en tant que St Jacques le Majeur), elle est encore aujourd'hui l'église paroissiale de Caixas. Durant le XIVe siècle, puis au XVe, St Jacques sera fortifiée. Enfin au XVIIIe on lui fournira un retable, retable restaurée en 1878. L'église abrite en particulier un Christ du XVIIe et un buste-reliquaire et ses reliques datant du XVIIe et XVIIIe.   Monuments et lieux touristiques L'église Saint-Marc de Caixas.Au nord du village se dresse l'église Sainte-Marie de Fontcouverte, d'époque romane.L'église Sainte-Colombe-de-Las-Illas, autre église romane.L'église Saint-Pons de Candell.Église Saint-Jacques de Caixas.Église Saint-Julien du Vilar.Divers dolmens : L'Arca de la Font Roja, le dolmen de la Ramera I et le dolmen du Serrat d'en Jacques. Le dolmen de Cal Aussell de Dalt, attesté en 1950, a peut-être été détruit depuis.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualités :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}


Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}


Photographes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}


Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre}}


Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}


Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}