Ultim communicat
Les Angelets de la Terra on fait le tour de la Corse pour présenter leur exposition de photojournalisme sur le processus d'indépendance en Catalogne. Arrivée en bateau à Ajaccio où ils ont découvert la Corse sous la pluie, après une nuit de tempête. Ils se sont rendus à Porto-Vecchio chez Jean-Luc Mondoloni qui les a avait aidé à organiser ce voyage. Le lendemain, les Angelets se sont rendus à Lugo Di Nazza où ils ont été accueillis par le maire François Benedetti, son épouse et l’équipe municipale. Ils se sont rendu à l’intérieur des terres, à U Poghju di Venacu, où le maire de la commune, Ghjuvan'Marcu Rodriguez, nous a accueilli avec son épouse et l’équipe municipale. Après avoir visité la ville universitaire de Corte, les Angelets se sont rendus à Bastia, pour cette quatrième journée en Corse. Nous avons installé l’exposition pour la troisième fois en trois jours et nous avons projeté le documentaire sur le référendum avant un débat avec la salle, dans une salle située sur la place du Marché. Pierre Savelli, maire de Bastia ayant succédé à Gilles Simeoni, aujourd’hui président du conseil exécutif de Corse, et Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse, étaient présents, ainsi que d’autres membres des partis autonomiste et indépendantiste, Femu a Corsica et U Partitu di a Nazione Corsa. Nous retiendrons un accueil très chaleureux et fraternel lors de chaque étape de ce voyage militant pour informer sur les derniers évènements en Catalogne et créer des liens avec le peuple corse.

Mairies solidaires

Cliquer sur un logo pour visiter la page de la mairie :
Par ordre alphabetique :
A | B | C | D | E |  ...
F | G | H | I | J |  ...
K | L | M | N | 0 |  ...
P | Q | R | S | T |  ...
 ... U | V | W | X | Y |
Font-romeu (Font-Romeu)
Font-Romeu-Odeillo-Via
Font-Romeu-Odeillo-Via est une commune de la Haute Cerdagne, située en Catalogne Nord, simplement appelée Odelló i Vià jusqu'en 1957 . La commune est formée de deux villages traditionnels, Odelló et Vià, et de l'ancien sanctuaire de Santa Maria de Font-romeu, l'Ermitage, près duquel le nouveau village de Font-romeu a été créé, surtout après Développement des sports d'hiver et de montagne de la station de ski de Font-romeu. Au départ, c'étaient deux communes différentes, Odelló et Vià; En 1822 Vià s'a uni à Odelló, sous le nom de cette ville, jusqu'à ce qu'en 1900 les noms d'Odelló et Vià aient changé. Par la suite, en 1957, en raison de l’importance du noyau de Font-romeu, appartenant à l’ancienne commune d’Odelló, a ajouté le nom de cette ville nouvelle, devenue la plus importante de la commune. L'étymologie de chacun des peuples qui la composent est traitée dans la section correspondante des articles de Font-romeu, Odelló et Vià. Odelló était connu sous le nom de Hodelloni et Vià, en tant qu'Aviziano lors de l'acte de consécration de la cathédrale de La Seu d'Urgell en 839 (bien que des études récentes sur ce procès-verbal l'aient placé aux alentours de 1010 et non 839). ). Le vieux quartier d'OdellóPlus des deux tiers nord de l'actuel mandat de Font Romeu, Odelló et Vià appartenaient à l'ancien district d'Odelló, qui comprenait auparavant une seule ville, Odelló, et un sanctuaire, Santa Maria de Font- Rosemary, populairement connu comme le Ermitatge. Jusqu'aux dernières années du XIXe siècle, la ville de Font-romeu n'existait pas. La ville d'OdellóLa ville d’Odelló se situe à la pointe sud de son très vaste espace communal. C’est une ville groupée, sans constituer une enceinte urbaine, à proximité de l’église paroissiale de Sant Martí d’Odelló, qui a actuellement un chef ecclésiastique de la commune (bien que les prédécesseurs qui en prennent soin vivent à Font-romeu, dans le presbytère '' Torres '') et en hiver, l'image romane de la Mare de Déu de Font-romeu est conservée. L'image, également romane, de la Virgen de Odelló est conservée.Les conditions météorologiques d’Odelló ont conduit le Centre national de la recherche français à installer le laboratoire d’énergie solaire, au four solaire d’Odelló, avec le laboratoire d’énergie solaire et le laboratoire d’énergie solaire, un autre est le Centre de recherche astronomique de l’Observatoire de Paris. De même, le centre d'essais d'Odelló, l'installation technique centrale d'armement et le centre d'observation bioclimatique se trouvent à proximité de la ville. L'ermitageLe sanctuaire de Santa Maria de Font-romeu, l'Ermitage, était la seule construction permanente dans la partie nord du district d'Odelló, à une altitude de 1 816,5 mètres sur le versant sud du Roc de la Calma. C'est un petit groupe de bâtiments qui ont été créés à partir d'un petit ermitage, d'où le nom est devenu un sanctuaire.Dans le cadastre napoléonien de 1812, il apparaît approximativement avec la même plante actuelle, mais dans un grand espace vide autour de celle-ci, qui correspond aujourd'hui à la ville de Font Romeu, où il n'y a pas d'autre construction. Le sanctuaire était un lieu de passage et une station des pèlerins du Camí de Sant Jaume. Font-romeuLa ville de Font-romeu est proche du sud-ouest de la partie centrale de la commune, sur le versant du Roc de la Calma et du sud-est du sanctuaire de l'Ermitage de Font-romeu. À l'origine, au début du 20ème siècle, son nom était les Xalets d'Odelló. Les premiers chalets datent de 1903. En 1920, Font-romeu a ouvert la pratique du ski et en 1937, les premières remontées mécaniques ont été construites. La période d'après-guerre, à partir de 1945, a vu la vulgarisation de Font-romeu en tant que station de sports d'hiver et d'été, ainsi qu'un centre important pour sa valeur climatique.Centre administratif de la commune, Font-romeu est un centre de population qui a un peu plus de cent ans. Il s'est formé à partir du développement des sports d'hiver et d'été liés aux loisirs de montagne et d'été. Le Gran Hotel de Font-Romeu, construit entre 1911 et 1914 à l’initiative de la Société des chemins de fer et des Hôtels de la Montagne aux Pyrénées, a été l’un des bâtiments clefs de l’histoire de la ville. C'était le point de départ du tourisme à Font-Romeu, qui a permis la création d'un village principalement composé de maisons isolées, de chalets, ce qui a permis aux personnes attirées par l'attrait de la montagne de Cerdagne. Même de nos jours, converti dans un immeuble d'appartements moderne, le Gran Hotel couronne la ville et en est clairement un. Ancien terme de ViàLe terme communal de Vià, indépendant jusqu'en 1822, occupait le troisième et le tiers sud du mandat actuel de Font-romeu, Odelló i Vià. Il comprenait la ville de Vià et l'hôpital et la chapelle de Sant Vicenç de Portolers. La ville de ViàLa ville de Vià est la seule des trois villes de la commune à ne pas connaître de croissance spectaculaire au cours des cinquante dernières années. C’est un groupe de maisons groupées, mais non compactes, situées à environ 200 mètres au sud-est de l’église, autrefois paroissiale, de Santa Coloma de Vià, à l’origine romane, des XIIe et XIIIe siècles, qui porte le cimetière à midi Le village est presque complètement entouré par la voie ferrée qui, dans cet espace, ferme plusieurs coins pour gagner de la hauteur. Le château de Vià était en place.Il est situé au centre du tiers sud de la commune, près du sud-est d'Odelló et du Coll de la Perxa.
Resultat de la recherche : {{ itemarecherchesauvegarde }}

Actualité :

Aucun resultat
{{resultatactualita.titre}}
{{resultatactualita.contenu.text}}




Musiciens :

Aucun resultat
{{music.titre}} - {{music.nom}}
{{music.description}}
- {{music.userdescription}}




Photopériodistes :

Aucun resultat
{{fotoperiodiste.titre}}
{{fotoperiodiste.contenu.text}}




Poêtes :

Aucun resultat
{{poetes.titre.text}}
{{poetes.contenu.text}}




Villes :

Aucun resultat
{{ajuntamen.titre}} - {{ajuntamen.ville}}
{{ajuntamen.contenu.text}}




Agenda :

Aucun resultat
{{agenda.titre}}
{{agenda.description.text}}